Ex Libris Umbra : le RPG dessous l'histoire de Harry Potter
Bonjour, cher invité !

Tu es ici parce que tu aimes l'univers de Harry Potter et que tu voudrais savoir savoir les coulisses de l'Histoire ?

Voici le contexte... Tu es pendant l'année scolaire 1991-1992...
Et si tu pouvais faire de de grands changements ? Que ferais-tu ?

Artisan de mon sort et de celui de plusieurs...
Où chacune de tes actions ont des conséquences sur toi et sur les autres joueurs.


Ex Libris Umbra, où tu suis les coulisses de l'Histoire...
Et où tu peux aussi la changer.

Merci de t'inscrire sur ce forum RolePlay convivial...
Et de laisser ta trace sur le Livre des Ombres.



 
AccueilPortail personnFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [1 Novembre] Eloignement (pv Pandora)

Aller en bas 
AuteurMessage
Rutsuku Fushin
Diable du Carnage
5eme Année

Diable du Carnage  5eme Année
avatar

Féminin
Nombre de messages : 937
Age : 30
Localisation : Inconnu de la société mais que tout le monde a
Humeur : ...
Date d'inscription : 17/05/2008

Fiche Du Personnage
Race: Humoculus
Pouvoirs: Hacking de Cerveau
Biographie:

MessageSujet: [1 Novembre] Eloignement (pv Pandora)   Ven 6 Nov - 1:41

[HS]Sujet précédent


Sans aucun doute, toute l'école allait le rechercher. Sans aucun doute, la chasse à l'homme allait commencer. Combien de fois avait-il été acculé de la sorte sur les champs de bataille ? Trop pour en savoir le nombre exact. Être acculé, sentir la Mort près de soi, le chaos et le silence, la barbarie, la statégie... tout cela était familié pour lui. Ce n'était pas un Mercenaire pour rien. Depuis toujours, il avait vécu dans les combats et les guerres. Ce n'était pas un environnement pour un enfant normal, il le savait. Mais il se complaisait dans cet univers. Ce monde barbare était pour la majorité à éviter. Rutsuku ne voulait être que là-dedans. Au moins, tout le monde était égaux en guerre. Il n'y avait pas de cibles privilégiées, ni même de personnes qu'on devait épargner. Les balles ne faisaient même aucune différence entre les innocents et les coupables. Il était souvent regrettable que ce fussent le cas, mais cela affirmait une seule chose dans l'esprit du jeune chien de guerre. Tout le monde était égaux. Et c'était pour cette raison qu'il ne fallait pas traîter ses menaces involontaires à la légère. Il savait pertinemment que, tôt ou tard, un incident allait se déclarer.

*Au final... rien n'a changé... Je l'avais pourtant dit.*

Ce n'était pas tant quitter cette école qui le bouleversait... Ce n'était pas d'avoir tué cette infirmière qui le rendait mélancolique... Il n'avait pas de liens à Poudlard ou même avec Pandora... En réalité, il se détestait lui-même, pour ne pas avoir pu tenir cette simple promesse. Il avait tenté de comprendre le monde autour de lui. Mais maintenant, il comprenait parfaitement pourquoi ça n'avait pas marché. Le monde l'avait complètement rejeté, et il avait rejeté le monde. Cependant, il ne le regrettait pas. Il pouvait encore avancer, et surtout vivre comme il l'avait toujours fait. Ce serait simplement plus dur.

*Je parie que je ne peux pas retourner auprès de Wotan... Ils vont chercher par-là en premier...*

Maintenant qu'il était recherché, il était persuadé que tout le monde magique allait essayer de le dénicher dans le milieu des mercenaires moldus. C'était là qu'il avait tout de même un coup d'avance sur eux. Il connaissait le monde des ombres plus que n'importe qui. On disait bien aussi que le phare n'allumait pas son pied. Il allait bien jouer un jeu risqué, mais c'était aussi la seule chose qu'il savait faire.

Tout en avançant prudemment et couvert, il s'éloignait peu à peu de Poudlard. Il tenait cette fois son couteau entre ses dents, et sa baguette à sa main droite. Il avait mit sa main gauche dans sa poche, pour éviter les gouttes au sol.

*Et on peut dire que niveau camouflage, j'ai pas vraiment la tenue adéquate..*
Revenir en haut Aller en bas
http://novaslash.free.fr/sher/
Pandora Hampton
Angel of Dawn
Infirmière de Poudlard

Angel of DawnInfirmière de Poudlard
avatar

Féminin
Nombre de messages : 89
Localisation : Dans la Réalité des Limbes...
Emploi/loisirs : Infirmière à temps plein...
Humeur : Mélancolie...
Date d'inscription : 06/09/2008

MessageSujet: Re: [1 Novembre] Eloignement (pv Pandora)   Lun 9 Nov - 13:47

[désolée pour mon absence de ce week-end... Gros bug d'internet dans ma région]

Pandora, s'étant relevée sous les yeux de plusieurs élèves des coups de couteaux que lui avait portés Rutsuku, l'avait suivi dans sa fuite jusqu'à la forêt. Mais, avant d'aller lui parler directement, elle lui avait laissé cinq minutes pour qu'il puisse réfléchir en lui-même, sur lui-même, pour qu'il se rende compte de ce qui s'était passé. Elle voulait qu'il se sente coupable, à un point tel qu'il devrait accepter la solution qu'elle essayait de lui apporter.

Le corps vide de Pandora exhalait dans la nuit une légère aura bleutée. Ayant perdu le jeune homme de vue, elle déploya ses grandes ailes et survola les environs, avant de voir une silhouette furtive parmi bien d'autre, mais qui lui semblait ne pas être celle d'un centaure, d'un loup, ou d'un de ces créatures immondes gardées par Hagrid dans la forêt, et qui finiraient sans doute par tous les anéantir. Elle descendit doucement vers lui, et se posa assez proche de lui, mais à une distance qui lui permettrait, peut-être, de s'envoler s'il cherchait à l'attaquer.

Elle observa le visage du jeune homme, et son propre visage était emprunt, plus qu'à l'habitude, d'une infinie tristesse. Après une seconde qui lui avait semblé une éternité, elle lui adressa la parole, doucement, sa voix cristaline jurant au milieu des bruits sinistres de la forêt...

-Mais où comptes-tu aller? Que cherches-tu à faire? Personne ne t'attend ailleurs, et ici nous pouvons t'aider. Je peux t'aider...


Revenir en haut Aller en bas
http://whisper-of-pleasure.over-blog.org
Rutsuku Fushin
Diable du Carnage
5eme Année

Diable du Carnage  5eme Année
avatar

Féminin
Nombre de messages : 937
Age : 30
Localisation : Inconnu de la société mais que tout le monde a
Humeur : ...
Date d'inscription : 17/05/2008

Fiche Du Personnage
Race: Humoculus
Pouvoirs: Hacking de Cerveau
Biographie:

MessageSujet: Re: [1 Novembre] Eloignement (pv Pandora)   Lun 9 Nov - 20:47

[HS] T'inquiète pas pour ça


Le vent s'était mit à souffler dans la sombre forêt. La lune était maintenant cachée derrière les sombres nuages. Tout n'était qu'obscurité maintenant. C'était en tout cas mieux pour le camouflage, même si ce n'était pas parfait. Mais ce vent était défavorable... Il portait son odeur à toutes les créatures dangereuses. Surtout, ce sang... Il devait trouver un moyen de l'arrêter. Fallait dire qu'il ne l'avait pas fait semblant. Semblant ? C'était marrant. Être manianime n'était du tout le style du mercenaire. Non, toujours faire le maximum, en un minimum de temps... C'était son style, qui lui était parfaitement adapté...

Mais, à aucun moment, il ne se sentait coupable de quoique ce fusse. Il n'avait fait que se protéger. Il savait pertinemment qu'il n'arrivait pas à s'adapter à une vie plus... tranquille. Mais, il refusait de changer ses reflexes. Sinon, c'était la mort. Et il se devait d'être en vie. Il avait tant à faire qu'il ne devait pas manger les pissenlits par la racine. S'il avait même une éternité, il l'accepterait... Parce qu'il avait une dette à rembourser, une dette revolving, dont même l'éternité n'était même pas suffisante...

Cependant... Comment tenir cette promesse maintenant brisée ?

Soudainement, il sentit la présence de quelqu'un. Et, quelques secondes plus tard, Pandora arriva. Il était intérieurement surpris, même s'il ne montrait que son visage blasé. Comment cela se faisait-il qu'elle n'avait pas trépassée ? Comment était-ce possible qu'elle pêtait la forme, comme la dernière fois qu'il l'avait vu ? Pourtant, il était persuadé... Il avait bien vu... Il l'avait poignardé tant et tant de fois... Et sa robe déchirée, c'était les traces d'un couteau. Cela ne faisait aucun doute.

Cependant, il rangea son couteau, mais gardait sa baguette... Toujours pour le au cas où.

"Mais où comptes-tu aller? Que cherches-tu à faire? Personne ne t'attend ailleurs, et ici nous pouvons t'aider. Je peux t'aider..."
"Ca ne se voit pas ? Je me tire de Poudlard. Même si t'es vivante, j'ai quand même agressé quelqu'un."

Puis, il sortit une cigarette et se mit à l'allumer. Fumer à un si jeune âge, cela pouvait choquer... Mais ce n'était pas le problème de l'adolescent à emmerdes.

"Ne te fous pas de moi. Je n'ai besoin d'aide de personne."

Hors de question d'être aidé par une personne. De toutes façons, il ne faisait confiance en personne, en toute circonstance. Alors, ce n'était pas lorsqu'il était acculé qu'il allait commencer à changer ses habitudes.
Revenir en haut Aller en bas
http://novaslash.free.fr/sher/
Pandora Hampton
Angel of Dawn
Infirmière de Poudlard

Angel of DawnInfirmière de Poudlard
avatar

Féminin
Nombre de messages : 89
Localisation : Dans la Réalité des Limbes...
Emploi/loisirs : Infirmière à temps plein...
Humeur : Mélancolie...
Date d'inscription : 06/09/2008

MessageSujet: Re: [1 Novembre] Eloignement (pv Pandora)   Mar 10 Nov - 1:53

-ça ne se voit pas ? Je
me tire de Poudlard. Même si t’es vivante, j’ai quand même agressé quelqu’un. Ne
te fous pas de moi. Je n’ai besoin d’aide de personne.


Pandora le laissa parler et allumer sa clope avec son air
rebelle. Elle l’observait, observait sa main qui saignait encore, ses yeux et
son visage blasés, presque inexpressifs. Il n’avait pas son âge, de la même
façon qu’elle ne semblait pas parcourir la terre depuis si longtemps. Lorsqu’il
lui eut déclaré qu’il refusait son aide, qu’il n’en avait pas besoin, elle
éclata d’un petit rire agréable, qui fit s’envoler aux alentours quelques
oiseaux nocturnes, et détaler quelques rongeurs qui trainaient dans les
environs. Elle savait que cela avait beaucoup de chances de le rendre furieux,
mais elle tenait à prendre le risque. Dumbledore et d’autres plus hauts lui avaient
demandé de veiller sur lui, et plus précisément sur les élèves qu’il pourrait
blesser. Elle avait trouvé un moyen qui pourrait leur convenir à tous les deux,
mais il lui faudrait l’en convaincre. Elle avait un avantage sur les autres,
concernant Rutsuku. Il ne pouvait lire en elle, puisqu’elle n’était qu’une
coque vide d’âme, d’esprit, de vie…Presque qu’un simple souvenir cherchant à
disparaître…

-Tu n’as agressé personne. Ou en tous cas, c’est au bon
moment et contre la bonne personne que toute ta frustration s’est libérée. C’est
Halloween et je suis désespérément immortelle. Tu ne pouvais me tuer et tous m’ayant
vue me relever penseront à une stupide animation pour cette fête. Dumbledore t’offrira
une seconde chance, sans que rien ni personne ne l’y oblige, et je me porterais
garante de toi auprès de lui…


Elle
savait qu’il n’aimerait pas ses mots, et qu’il refuserait d’abord et encore son
aide, alors elle se tut une seconde, pour lui laisser le temps de digérer, mais
repris avant de lui laisser le temps de prendre la parole.

-File-moi une cigarette, tu veux ? Ces saloperies ne
peuvent, malheureusement, rien me faire, mais les sentir passer à travers moi à la place du sang que je n’ai plus, où de l’air que je ne respire plus, cela me rapproche de la réalité et de la mort, à petit feu…


Revenir en haut Aller en bas
http://whisper-of-pleasure.over-blog.org
Rutsuku Fushin
Diable du Carnage
5eme Année

Diable du Carnage  5eme Année
avatar

Féminin
Nombre de messages : 937
Age : 30
Localisation : Inconnu de la société mais que tout le monde a
Humeur : ...
Date d'inscription : 17/05/2008

Fiche Du Personnage
Race: Humoculus
Pouvoirs: Hacking de Cerveau
Biographie:

MessageSujet: Re: [1 Novembre] Eloignement (pv Pandora)   Mar 10 Nov - 13:33

A peine qu'il eut parlé qu'elle se mit à s'esclaffer de rire. Contrairement à toutes attentes, l'indifférence régnait chez l'adolescent. Elle pouvait rire si cela lui chantait, ce n'était pas ses affaires. La seule chose qui l'importait, c'était uniquement de rester en vie, et continuer ce chemin qui était le sien.

"Tu n’as agressé personne. Ou en tous cas, c’est au bon moment et contre la bonne personne que toute ta frustration s’est libérée. C’est Halloween et je suis désespérément immortelle. Tu ne pouvais me tuer et tous m’ayant vue me relever penseront à une stupide animation pour cette fête. Dumbledore t’offrira une seconde chance, sans que rien ni personne ne l’y oblige, et je me porterais garante de toi auprès de lui…"

Les termes animation et seconde chance étaient inconnus pour lui. Qu'est-ce que cela voulait dire ? Encore des termes bien propres du monde auquel il n'appartenait pas. Tout se devait d'être vide autour de lui, pour éviter de succomber à la folie... même si parfois, sans le vouloir, Wotan amusait tout le monde avec son vol de lingerie féminine... Mais ce n'était pas de l'animation, c'était simplement un passe-temps pour tenir le coup sur les champs de bataille. Seconde chance n'existait même pas dans le vocabulaire du jeune Serpentard. Pour lui, c'était tué ou être tué. Il n'y avait aucune autre alternative. Ce qui pouvait uniquement être acquis, c'était uniquement par le sang et le meurtre... Il n'y avait aucune autre solution, pour l'Humoculus.

Il ne la comprenait pas. Tout cela était inconnu et mystérieux pour lui. Il essayait bien de comprendre, mais savait pertinemment qu'il ne comprendrait pas.

"File-moi une cigarette, tu veux ? Ces saloperies ne peuvent, malheureusement, rien me faire, mais les sentir passer à travers moi à la place du sang que je n’ai plus, où de l’air que je ne respire plus, cela me rapproche de la réalité et de la mort, à petit feu…"

C'était là qu'il comprenait... Tout en filant son paquet de cigarette à l'infirmière, il avait comprit une chose. Son marché avait un coût... Elle voulait mourir. Cela ne choqua absolument pas l'adolescent. Après tout, les marchés étaient obligatoires dans le monde du mercenariat. On n'avait rien sans rien... même si souvent, cela se payait en vie humaine.

"Que veux-tu de moi ? Si c'est pour crever, tu peux le faire seul ! Même si c'est mon métier de tuer les gens, ce n'est pas mon genre de rendre un service."

Soudainement, il eut une idée, comme un flash dans sa tête. Et si, après sa scolarité, il pouvait être dans l'ombre, mais différemment d'où il était actuellement ? Sans personne pour le rechercher ou l'identifier, mais toujours là. Et tous ces vides au cadre de la loi, il pourrait les utiliser. S'il continuait sa scolarité ou non, cela n'avait que peu d'importance. Il n'avait rien à faire ici, sauf par promesse. Mais surtout, si son idée était bonne... il pouvait se faire pardonner doublement, tout en faisant ce qu'il savait faire le mieux. C'était sans doute à cause de sa jeunesse qu'il n'y avait pas pensé plus tôt, mais maintenant qu'il avait son idée sur ce qu'il voulait faire à l'avenir... Surtout, il n'avait besoin de rien... Même pas de communication... Il pouvait le faire, dans la tête des gens.

"Sache une chose... Ce n'était absolument pas de la frustration dans mes coups, mais de la légitime défense dans mon milieu. Ne me prend pas pour un blaireau qui n'a jamais tué. Je baigne dedans depuis toujours et, ce qui peut vous paraître complètement excessif, c'est de la normalité pour moi.
Alors, ne parle pas comme si tu me connais."

De toutes facons, personne ne le pourrait... Il le savait pertinemment. Personne pour le juger pour ce péché trop lourd...
Revenir en haut Aller en bas
http://novaslash.free.fr/sher/
Pandora Hampton
Angel of Dawn
Infirmière de Poudlard

Angel of DawnInfirmière de Poudlard
avatar

Féminin
Nombre de messages : 89
Localisation : Dans la Réalité des Limbes...
Emploi/loisirs : Infirmière à temps plein...
Humeur : Mélancolie...
Date d'inscription : 06/09/2008

MessageSujet: Re: [1 Novembre] Eloignement (pv Pandora)   Mar 17 Nov - 0:38

Pandora prit une cigarette dans le paquet que lui avait donné Rutsuku et l’alluma calmement avant de lui rendre le paquet. Elle aspira la fumée dans son corps, et ne pu s’empêcher de pester en voyant la fumée qui s’échappait par les orifices laissés par les coups de couteau portés à son abdomen. Même en sachant qu’en peut de temps, ces coups s’effaceraient, elle ne pouvait que s’énerver du caractère grotesque que cela avait de cracher de la fumée entre ses côtes. De dépit, elle jeta la cigarette sur le sol et l’éteignit en l’écrasant. Lorsque Rutsuku lui demanda ce qu’elle voulait de lui, lui disant qu’elle pourrait mourir seule, Pandora se mit en colère.

-Je pourrais mourir seule ? C’est vraiment ce que tu crois après m’avoir poignardée je ne sais combien de fois ? Alors pourquoi attendrais-je 1500 ans, pourquoi m’abaisserais-je à demander de l’aide à un sale petit con incapable de se contrôler si je pouvais mourir de par moi-même ? Je veux enfin pouvoir me reposer, oublier, me faire pardonner tout ce qui s’est passé ! Peux-tu comprendre ça, ou es-tu trop perdu dans ton indifférence égoïste et meurtrière ? N’y a-t-il que-toi qui compte, dans ton petit monde merdique ? Alors laisse moi et va assassiner quelqu’un d’autre, on finira bien par te rattraper et t’éliminer, de toute façon. Je me fiche de savoir que ce qui « nous » semble excessif t’est parfaitement normal. Où est l’excès quand on vit plus de 1000 ans dans la douleur d’avoir tué les êtres qui nous étaient les plus chers au monde !

Elle se calma, mais ses yeux d’ordinaire si vide brillaient d’une vraie fureur qu’elle ne pouvait que difficilement contenir. Elle reprit cependant avec une voix presque normale…

-Je ne te demande pas de m’aider à mourir. Je ne te demande qu’une chose. Si jamais tu ressens le besoin de faire mal, de blesser, de tuer… Appelle-moi. Je ne serais jamais loin. Comme tu le sais, je ne peux mourir, et tout ce que tu feras ne pourra en aucun cas être retenu contre toi, puisque j’y consentirais. Ainsi, tu ne blesseras personne… Et si un jour, par hasard, on trouvait le moyen de me faire… disparaître…

Elle se tut, et attendit sa réponse.


Revenir en haut Aller en bas
http://whisper-of-pleasure.over-blog.org
Rutsuku Fushin
Diable du Carnage
5eme Année

Diable du Carnage  5eme Année
avatar

Féminin
Nombre de messages : 937
Age : 30
Localisation : Inconnu de la société mais que tout le monde a
Humeur : ...
Date d'inscription : 17/05/2008

Fiche Du Personnage
Race: Humoculus
Pouvoirs: Hacking de Cerveau
Biographie:

MessageSujet: Re: [1 Novembre] Eloignement (pv Pandora)   Mar 17 Nov - 9:46

Alors qu'il tirait sur sa latte de cigarette, l'infirmière en prit une et l'alluma, avant de jeter le reste du paquet au jeune mercenaire. Le Serpentard rangea nonchalamment l'objet dans ses poches, tout en recrachant la fumée entre ses lèvres et ses doigts. Il ignorait complètement Pandora. Son existance n'avait que peu de valeur pour elle, même si il ne pouvait lire en elle, pour la première fois de toute son existence. Alors, son geste de fureur le laissa complètement de marbre, et il continuer à fumer sa sucette à cancer alors qu'elle fulminait :

"Je pourrais mourir seule ? C’est vraiment ce que tu crois après m’avoir poignardée je ne sais combien de fois ? Alors pourquoi attendrais-je 1500 ans, pourquoi m’abaisserais-je à demander de l’aide à un sale petit con incapable de se contrôler si je pouvais mourir de par moi-même ?"

C'était toujours dans la fureur que les vérités les plus cruelles éclataient, même si habituellement, Rutsuku n'avait pas besoin de mettre les autres en colère pour savoir les quatre vérités. Il était seul depuis le début, et il se devait d'être seul jusqu'à la fin. Cela n'était possible qu'en rejettant les autres, de la pire manière qu'il fusse, et leur donner à son égard un sentiment de dégoût des plus profonds. Il n'avait absolument pas besoin de compassion, parce qu'il n'en avait aucunement le droit...

Alors, que Pandora le traite de petit con, c'était mérité pour lui, mais au moins, il avait atteint son objectif.

"Je veux enfin pouvoir me reposer, oublier, me faire pardonner tout ce qui s’est passé ! Peux-tu comprendre ça, ou es-tu trop perdu dans ton indifférence égoïste et meurtrière ? N’y a-t-il que-toi qui compte, dans ton petit monde merdique ? Alors laisse moi et va assassiner quelqu’un d’autre, on finira bien par te rattraper et t’éliminer, de toute façon."

Voilà pourquoi il détestait les simples esprits. Incapable de reflechir deux secondes, d'envisager des possibilités et même comprendre certains faits. Complètement ignares alors qu'ils l'ouvrent en grand pour essayer de se faire comprendre, alors qu'ils étaient complètement dans le faux. Comment pouvaient-ils comprendre comme si tout était simple, alors que tout était si compliqué ? Bien sur, le chien de guerre n'expliquait rien, parce qu'il savait pertinemment que ces individus étaient bien trop nombreux et trop stupides pour le comprendre et le juger.

"Je me fiche de savoir que ce qui « nous » semble excessif, t’es parfaitement normal. Où est l’excès quand on vit plus de 1000 ans dans la
douleur d’avoir tué les êtres qui nous étaient les plus chers au monde ?!"


Une vraie imbécile et... une lâche. Voilà ce qu'était l'ange aux yeux de l'Humoculus. Une véritable lâche, incapable d'assumer ses choix de jeunesse et cherchant à tout prix à fuir dans la Mort. Ils étaient identiques, puisqu'elle avait tué ses êtres chers... Il avait tué la seule personne qui ne devait surtout pas tuer. Mais leurs choix avaient été radicalement opposés. C'était cela qui faisait leurs différences. Pour le jeune étudiant, la souffrance n'était rien, parce qu'il la méritait amplement. S'il pouvait même recevoir la souffrance du monde, comme il commençait à l'avoir grâce à sa capacité d'hacker les cerveaux, il choisirait sans hésiter ce qui lui ferait le plus mal.

Il y avait bien les cons qui ne changeaient pas d'avis, disait-on. Mais, dans ce cas là, il était ravi d'être un parfait abruti.

"Je ne te demande pas de m’aider à mourir. Je ne te demande qu’une chose. Si jamais tu ressens le besoin de faire mal, de blesser, de tuer… Appelle-moi. Je ne serais jamais loin. Comme tu le sais, je ne peux mourir, et tout ce que tu feras ne pourra en aucun cas être retenu contre toi, puisque j’y consentirais. Ainsi, tu ne blesseras personne…
Et si un jour, par hasard, on trouvait le moyen de me faire… disparaître…"


Elle se foutait carrément de lui, en plus. Il n'avait pas besoin d'elle. Etre seul et pour toujours. Voilà ce qui l'importait. Hors de question d'être aidé par un ange, une espèce de fantôme ou qu'importe ce que c'était. Il agissait toujours seul, surtout pour lui. De toutes manières, tout le monde était égoïste, à penser toujours à soi avant de penser aux autres.

Cependant, le Fléau des Carnages demanda, toujours de sa voix glaciale et baryton :

"Existe t-il un moyen... d'échanger les durées de vie entre deux personnes ?"

Il n'avait pas peur de la mort. Pour lui, la Faucheuse était la plus petite des peurs, tellement qu'il avait l'habitude de la cotoyer mais... il se devait de vivre, même éternellement, pour une chose que lui seul connaissait. La gloire ou le pouvoir ne l'intéressait pas. L'argent n'avait aucune valeur à ses yeux. Il avait maintenant choisi ses occupations après cette fichue école, mais il lui restait quelque chose à posséder, pour commencer réellement son chemin de la rédemption.
Revenir en haut Aller en bas
http://novaslash.free.fr/sher/
Pandora Hampton
Angel of Dawn
Infirmière de Poudlard

Angel of DawnInfirmière de Poudlard
avatar

Féminin
Nombre de messages : 89
Localisation : Dans la Réalité des Limbes...
Emploi/loisirs : Infirmière à temps plein...
Humeur : Mélancolie...
Date d'inscription : 06/09/2008

MessageSujet: Re: [1 Novembre] Eloignement (pv Pandora)   Mar 24 Nov - 18:28

Lorsque Rutsuku lui posa cette question, Pandora se radoucit totalement. Echanger sa vie et celle d'un autre. Avoir le droit enfin de mourir, de disparaître... Mais...

-Je ne pense pas que cela soit possible. Mon corps, bien que tangible, n'est en aucune façon matérielle. Il n'est qu'une projection terrestre de mon âme, bien différente cependant des souvenirs que les fantômes laissent derrière eux. De plus, n'étant ni morte ni vivante, je ne suis pas sûre d'avoir une vie à t'offrir. Si le procédé était possible, il pourrait t'anéantir. J'ignore totalement ce qui risque de se passer.

Elle soupira...

-Mais si par quelque moyen envisageable, tu trouvais la solution, c'est avec plaisir que je me plongerais dans la mort. Mais je me demande si tu es capable de risquer ta vie, même si elle te semble aussi peu importante, pour une vie éternelle et vide.

Elle s'assit sur le sol, l'air aussi vide et neutre qu'une coquille d'huitre venant d'être gobée.

-J'ignore ce que tu penses de moi réellement, même si je crois en deviner la plus grande partie. Et toi de même, tu ne sais de moi que ce que je veux bien montrer. Mais ce que je dis et fais aujourd'hui peut te mener à penser de moi des choses fausses et à porter, comme à ton habitude, des jugements hâtifs. Je n'ai plus qu'une seule chose à te dire, puis je me tairais. Je suis devenue ce que je suis par haine contre un homme odieux qui a détruit m'a vie et m'a forcée à prendre la vie des deux êtres que je chérissais le plus au monde. J'ai oeuvre des siècles à racheter ma faute, et je suis fatiguée, tellement fatiguée...

Elle savait que tout cela ne l'intéresserait sans doute pas, mais elle n'en avait pas grand chose à faire. Qu'il l'écoute ou pas, elle n'était déjà plus vraiment là, à moitié entre ailleurs et ici, dans une forme de demi-sommeil, les seuls instants de repos qu'elle pouvait avoir...


Revenir en haut Aller en bas
http://whisper-of-pleasure.over-blog.org
Rutsuku Fushin
Diable du Carnage
5eme Année

Diable du Carnage  5eme Année
avatar

Féminin
Nombre de messages : 937
Age : 30
Localisation : Inconnu de la société mais que tout le monde a
Humeur : ...
Date d'inscription : 17/05/2008

Fiche Du Personnage
Race: Humoculus
Pouvoirs: Hacking de Cerveau
Biographie:

MessageSujet: Re: [1 Novembre] Eloignement (pv Pandora)   Mar 24 Nov - 23:01

L'atmosphère se calma entre les deux... De la colère était maintenant passé au calme, à même parfois de la stupeur. Mais cela, l'adolescent à problème ne s'en souçiait peu. Après tout, il était détaché de tout, tellement que tout était prévisible. La vie n'avait aucune valeur, dans ses yeux émeraudes... et davantage la sienne... Ce n'était pas comme cette cigarette qu'il fumait... Il n'y avait pas cette lueur qui affirmait une certaine illumination. La vie partait en fumée, sans rien pour avoir cet éclat qui, autrefois, aidait les individus à vivre.

"Mais si par quelque moyen envisageable, tu trouvais la solution, c'est avec plaisir que je me plongerais dans la mort. Mais je me demande si tu es capable de risquer ta vie, même si elle te semble aussi peu importante, pour une vie éternelle et vide."
"De toutes façons, si il te restait mon temps de vivre et si c'était de vieillesse, il serait estimé à trente ans au grand maximum."

Comment le chien de guerre en était si sûr ? Les clones vivaient bien moins longtemps que les originaux. Ces premiers vieillissaient plus vite, étaient plus sujet à des maladies qui apparaissaient à un vieil individu de plus de cent années. Il savait parfaitement cela. Pourtant, trente ans étaient un temps impossible pour se racheter, même avec tous les efforts du monde. Alors, si il pouvait obtenir le moyen de ne pas mourir, et de souffrir de la pire des manières, tout en gardant son corps... Alors, il accepterait sans hésiter. Qu'importe si elle était vide, puisque de toute manière, le mercenaire l'était déjà.

La jeune femme s'assit sur le sol, alors que le Fléau des Catacombes restait contre un arbre, avec sa sucette à cancer entre ses lèvres.

"J'ignore ce que tu penses de moi réellement, même si je crois en deviner la plus grande partie. Et toi de même, tu ne sais de moi que ce que je veux bien montrer. Mais ce que je dis et fais aujourd'hui peut te mener à penser de moi des choses fausses et à porter, comme à ton habitude, des jugements hâtifs. Je n'ai plus qu'une seule chose à te dire, puis je me tairais. Je suis devenue ce que je suis par haine contre un homme odieux qui a détruit m'a vie et m'a forcée à prendre la vie des deux êtres que je chérissais le plus au monde. J'ai oeuvre des siècles à racheter ma faute, et je suis fatiguée, tellement fatiguée..."
"Pour moi, tu n'es qu'une lâche, incapable d'assumer ses actes et choix jusqu'au bout. Qu'importe la fatigue, qu'importe le désir, ce qui importe, c'est la volonté de ne pas être un simple reflet dans l'eau, mais un poisson vers le reflet. Et si ta volonté, c'est vraiment de crever comme un rat, alors je prendrai par un moyen ou un autre ton temps de vie, pour vivre éternellement, dans la souffrance et le désespoir le plus noir."

Rutsuku ne bouillait pas en lui, il était aussi froid que la banquise de la Sibérie, même si ses paroles pouvaient en douter. Cependant, le timbre de sa voix ne laissait aucun doute sur son attachement à rien, même aux paroles de ce fantôme dans le seuil. Pourtant, il avait le regard dans le vague, alors que sa cigarette se terminait. Sa frange cachait entièrement son regard vert des plus perçants, et il laissait un silence des plus pesants.

Malgré tout, le jeune soldat le brisa, d'une manière fort peu attendue. Sa voix laissait faiblement transparaître du regret des plus amers, et des plus doux en même temps :

"J'ai... tué la seule personne... que je ne devais pas tuer... Et de la pire des manières possibles..."

Il se devait de se racheter, et cette dette était trop lourde. Elle était en plus bien différente de celle de Pandora... Elle pouvait sembler ressemblante, mais les détails la rendaient amplement différentes. C'était d'ailleurs ces détails qui le rendaient complètement différent de l'infirmière.

Puis, sa voix devint aussi distante qu'habituellement :

"Pourquoi je te raconte ça en plus ? Personne ne peut me juger..."

Personne ne pouvait juger une personne qui n'existait pas, dans le cadre de la vie, de l'existance ou même de la loi. Il n'était qu'une copie des hommes... Il n'était qu'une copie de tout. Même la copie parfaite d'un seul être. Les hommes rejettaient la différence au plus profond d'eux mêmes, et l'Humoculus se haïssait de la pire des manière. pourtant, il se devait de vivre par promesse, mais aussi pour payer une dette trop lourde.

Personne... Personne ne pourrait comprendre... Seul lui pouvait se juger.
Revenir en haut Aller en bas
http://novaslash.free.fr/sher/
Pandora Hampton
Angel of Dawn
Infirmière de Poudlard

Angel of DawnInfirmière de Poudlard
avatar

Féminin
Nombre de messages : 89
Localisation : Dans la Réalité des Limbes...
Emploi/loisirs : Infirmière à temps plein...
Humeur : Mélancolie...
Date d'inscription : 06/09/2008

MessageSujet: Re: [1 Novembre] Eloignement (pv Pandora)   Lun 7 Déc - 2:00

Pandora ne l'écoutait plus. Elle s'était lassée de la façon dont cet adolescent, comme tous les adolescents, était persuadé de n'avoir besoin de personne, de savoir mieux que quiconque ce qui lui convenait, de pouvoir tout décider de lui-même... Ses grands yeux vides ne regardaient rien et semblaient presqu'aveugles. Une larme coula le long de sa joue pâle. Une larme de fatigue, de désespoir, autant que de dégôut. Elle dit cependant une dernière phrase, ne s'adressant à personne...

-La souffrance et la mort ne sont jamais vaines. Il faut pouvoir les accepter... Je ne peux pas... Personne ne peut me juger, personne.


Revenir en haut Aller en bas
http://whisper-of-pleasure.over-blog.org
Rutsuku Fushin
Diable du Carnage
5eme Année

Diable du Carnage  5eme Année
avatar

Féminin
Nombre de messages : 937
Age : 30
Localisation : Inconnu de la société mais que tout le monde a
Humeur : ...
Date d'inscription : 17/05/2008

Fiche Du Personnage
Race: Humoculus
Pouvoirs: Hacking de Cerveau
Biographie:

MessageSujet: Re: [1 Novembre] Eloignement (pv Pandora)   Lun 7 Déc - 13:11

Le Serpentard savait pertinemment qu'il avait dégoutté à tout jamais sa présence pour l'infirmière. Après tout, il disait les choses sans retenues, et avec cruauté, à peine qu'il les formulait dans sa tête. Qu'importe si cette personne le haïssait. Il méritait amplement ce dégoût et ce rejet... Même s'il ne pouvait quasiment ressentir aucune émotion de la part de Pandora. Il se devait bien de l'admettre, c'était une délivrance. Pouvoir parler à une personne, sans ressentir les revers pervers de sa capacité unique.

Rutsuku vit alors, du coin de l'oeil, la larme sur la joue de la femme morte. Elle tombait lentement et traçait délicatement sa forme du visage. Il n'avait pas bougé lorsqu'elle eut prit la parole, ni même répondu. Personne ne pouvait la juger non plus. Que c'était ironique. Au bout d'un long moment, il cracha la fin de sa cigarette vers ses pieds et l'écrasa sans état d'âme. Tant pis si cela polluait, ce n'était pas les affaires de l'Humoculus.

"Au moins... Tu as la chance de pouvoir verser des larmes et avoir des sentiments."

Sans prévenir, il s'éloigna de Pandora... en direction du chateau. Cela énervait le plus haut point le mercenaire. Voir les autres montrer carrément leurs sentiments, leurs émotions et même pleurer. Il n'avait pas ce luxe, et le peu d'humanité qu'il avait disparaissait peu à peu.

Pourtant, au loin, le fantôme pouvait encore entendre sa voix :

"J'attends la liste de tout ce que tu as essayé."

[je suis partie]
Revenir en haut Aller en bas
http://novaslash.free.fr/sher/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [1 Novembre] Eloignement (pv Pandora)   

Revenir en haut Aller en bas
 
[1 Novembre] Eloignement (pv Pandora)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ex Libris Umbra : le RPG dessous l'histoire de Harry Potter :: Les environs de Poudlard :: La forêt interdite-
Sauter vers: