Ex Libris Umbra : le RPG dessous l'histoire de Harry Potter
Bonjour, cher invité !

Tu es ici parce que tu aimes l'univers de Harry Potter et que tu voudrais savoir savoir les coulisses de l'Histoire ?

Voici le contexte... Tu es pendant l'année scolaire 1991-1992...
Et si tu pouvais faire de de grands changements ? Que ferais-tu ?

Artisan de mon sort et de celui de plusieurs...
Où chacune de tes actions ont des conséquences sur toi et sur les autres joueurs.


Ex Libris Umbra, où tu suis les coulisses de l'Histoire...
Et où tu peux aussi la changer.

Merci de t'inscrire sur ce forum RolePlay convivial...
Et de laisser ta trace sur le Livre des Ombres.



 
AccueilPortail personnFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Une nuit complètement folle... [LIBRE]

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Une nuit complètement folle... [LIBRE]   Mar 10 Nov - 10:46

Il y à déjà quelque temps que Meru avait des doutes. Son enfant allait arrivé et ce beaucoup plus tôt que prévue... Complètement désorienté et seule, elle était partie en plein milieu de la nuit et seule dans la forêt.... Les heures qui suivirent furent pénibles pour elle. Difficiles également. Son enfant arrivait trop tôt. À peine à ses 6 mois de grossesse...
....

Après ce dur moment pénible, la vampire avait finit par mettre au monde son enfant. Pourquoi dehors? Simple, il n’était pas question qu’elle soit dérangée et encore moins qu’un adulte soit présent. Heureusement, tout c’était bien passé malgré tout et heureusement qu’il ne faisait pas trop froid. À côté d’un petit feu Meru était couché à côté de sa petite fille.... Elle porterait le prénom d’Ornélia. Son deuxième prénom... Elle était si petite... Comment allait-elle pouvoir faire? Tant de question. C’était pénible tout ça... Elle devait faire quelque chose... Épuisée, elle prit ses quelques dernières forces pour faire un sort, très complexe mais tout de même... Après ce petit dernier travail, sa fille avait grandit. Elle avait l’âge d’une fillette de 11 ans, le corps également, du moins en partie. Elle ne savait pas que sa fille aurait pleins de problème. Trop de problème...

Ornélia Silverwind, venait d’être mise au monde. Les yeux ouverts, elle regarda celle qui était sa mère. Instinctivement, elle se blottit à cette femme. Toute deux recouvertes de la cape très chaude de Meru, elles ne disaient pas un mot et finirent par s’endormir tout simplement.... Elles étaient ce qui complétait l’autre à présent.
Revenir en haut Aller en bas
Rutsuku Fushin
Diable du Carnage
5eme Année

Diable du Carnage  5eme Année
avatar

Féminin
Nombre de messages : 937
Age : 31
Localisation : Inconnu de la société mais que tout le monde a
Humeur : ...
Date d'inscription : 17/05/2008

Fiche Du Personnage
Race: Humoculus
Pouvoirs: Hacking de Cerveau
Biographie:

MessageSujet: Re: Une nuit complètement folle... [LIBRE]   Mer 11 Nov - 16:51

Pour une fois, l'adolescent à problème avait dormi au dortoir des Serpentard... Et il le regrettait amèrement maintenant. Non seulement il n'arrivait pas à bien dormir à cause de ces fichus ronflements de ses camarades de chambrée, mais son pouvoir l'avait rendu malade. Il avait même failli perdre le contrôle de ses pulsions et de sa folie intérieure. S'il était resté quelques instants de plus, à l'aube, les autres élèves et professeurs auraient trouvés une hécatombe sanglante. Habituellement, il dormait dans la salle commune des Serpentards, sur un des canapés. Mais, pour ne pas changer, il s'était reçu un savon de la part de Rogue. Pour une fois, l'Humoculus avait décidé de faire un effort, même s'il savait déjà ce qui allait se produire... Au final, il était complètement malade et il se devait d'être seul, pour pouvoir se calmer.

Le seul endroit qui pouvait parfaitement le satisfaire, c'était la Forêt Interdite, bien entendu. Qu'importe si un de ses professeurs, Rusard ou Hagrid le trouverait, le mercenaire était bien décidé d'y aller. Sinon, son pire cauchemar allait de nouveau se reproduire. Mais cette fois, il se vêti de draps appropriés pour la cache, tout en sombre... Et, toujours pour la première fois, il se vêtie d'une cape noire autour de lui. Au moins, elle pourrait lui servir de couverture s'il trouvait un coin pour dormir.

Au bout d'une heure, il était enfin arrivé dans la Forêt Interdite, un lieu tellement innofensif pour lui. Mais au moins, il pouvait laisser ses réflexes agir comme ils le devaient, pour prévenir l'apathie. Aucun bruit lorsqu'il marchait, toujours à l'affût d'un danger, agir avant l'autre, deviner les actions des ennemis... Voilà tout ce qu'il avait apprit... Sa manière de vivre. C'était un soldat avant d'être un élève. Voilà comment se voyait le Serpentard.

Pourtant, lors de sa promenade nocturne, il aperçut au loin une lumière, comme un feu de camp. Un feu comme les camps de mercenaires. Cela le rendit pendant une seconde nostalgique. Ce monde lui manquait énormément. Il n'avait pas sa place dans ce monde de malade, où tout était incompréhensible pour lui. Des efforts sans cesse effondrés par son incapacibilité même de comprendre une certaine normalité. Rutsuku était si différent des autres, de par ses connaissances, mais aussi sa manière de vivre. Pour ça, il fallait être aveugle pour s'en rendre compte, tellement que c'était frappant. Mais au moins, en affirmant sa différence, il ne se liait avec personne. C'était le mieux qu'il fallait faire. Eviter de nouveau cet évènement.

Le mercenaire aurait pu ignorer cette lumière... Mais cette nostalgie était trop forte. Toujours sans bruit, se fondant complètement dans l'environnement humide de la forêt obscure, il s'en approcha. S'il pouvait avoir un instant de paix dans ce monde complètement fou, il était prêt à saisir toutes les occasions. Qu'importe si il était occupé... Il pourrait très bien tuer celui qui avait fait ce feu. Cela ne le gênait absolument pas.

Arrivé vers la clairière, il fut étonné intérieurement, bien que son visage ne laisser rien transparaître. C'était deux femmes, blotties l'une contre l'autre, endormies. Il ressentait dans l'atmosphère un sentiment de bonheur partagé, d'innocence et de sécurité... Il ne ressentait quasiment aucune ombre dans ce tableau parfait. Curieusement, sans le savoir, les larmes lui montaient aux yeux. Cependant, il les refoula sans aucune difficulté. Pourtant, cette atmosphère le blessait énormément, pire que les tortures des Inquisiteurs ou même les balles transperçants de part en part le corps. Le Serpentard ne comprenait absolument pas pourquoi... Au fond de lui, il ressentait...

De la jalousie.

Non, c'était un mensonge... Il comprenait pourquoi il ressentait ce semblant de sentiment. C'était ce qu'il recherchait au fond, et dont la perte était trop lourde de conséquence. Il en avait été la cause de cette perte, et la raison de sa quête perpétuelle de la souffrance et de la solitude les plus complètes.

Rutsuku aurait pu les laisser ainsi et s'éloigner de là. Mais, sans savoir pourquoi, son corps refusait de bouger... comme s'il voulait rester en ce lieu de plénitude. C'était complètement débile ! Il avait assisté à ce genre de scène sur les champs de bataille, et cela ne lui faisait rien. Alors, pourquoi son corps refusait d'obéïr à sa volonté.

Au bout d'un moment, il soupira intérieurement et posa son dos contre le tronc d'un large conifère, les mains dans les poches. Au moins, il était caché des deux jeunes femmes... ou de la mère et de l'enfant grandi trop vite. Cependant, il n'allait rien changer à ses habitudes... Si l'une d'entre elle le remarquait et allait vers sa direction, il n'hésiterait pas à les agresser... Non, il ne les agresserait pas... Il ferait en sorte de ne pas être vu...
Revenir en haut Aller en bas
http://novaslash.free.fr/sher/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une nuit complètement folle... [LIBRE]   Lun 16 Nov - 23:11

Meru était à présent légèrement somnolante. Elle avait mal partout et elle se sentait épuisée, mais en même temps, elle devait quitter cet endroit. Ce n'était pas sécuritaire pour Ornélia. Car... Elle l'apellerait ainsi au bout du compte...

Observant sa fille, le doute avait envahit son coeur. Cette petite fille, né d'un père incube et d'une mère à demie-vampire. Comemnt allait-elle être?? Incertaine, elle soupira. Peut importe, elle allait l'aimé de tout son coeur et il n'y aurait pas une meilleure mère qu'elle! Elle serait... comme sa mère avait été et jamais! Jamais ellle allait rencontré Kérian... Si jamais il osait l'approcher cependant... Elle ferait en sorte qu'il ne l'approche plus. Peu importe la façon.

Avec le peu de force qu'il lui restait, Meru se leva tranquillement et prit Ornélia dans ses bras. Elle était tellement légerte, qu'elle en fut inquiété sur le coup. Elle ne pourrait pas l'emporter dans sa maison... donc pour l'instant, elles devraient aller ailleurs. Dans un hôtel tiens. En partant d'ici, elle pourrait aller facilement à quelque part où elles seraient tranquille. Silencieuse, Meru entreprit de sortir de la forêt pour aller au Pré-au-lard.
Revenir en haut Aller en bas
Rutsuku Fushin
Diable du Carnage
5eme Année

Diable du Carnage  5eme Année
avatar

Féminin
Nombre de messages : 937
Age : 31
Localisation : Inconnu de la société mais que tout le monde a
Humeur : ...
Date d'inscription : 17/05/2008

Fiche Du Personnage
Race: Humoculus
Pouvoirs: Hacking de Cerveau
Biographie:

MessageSujet: Re: Une nuit complètement folle... [LIBRE]   Lun 16 Nov - 23:49

Les deux mains dans les poches de son pantalon d'ébène, le jeune chien de guerre avait fermé les yeux. Quasiment tout drapé de noir, complètement camouflé dans l'obscurité de la nuit, il restait malgré tout aux côtés des deux jeunes filles, effaçant aussi toute trace de sa personne. Après tout, il ne devait même pas se retrouver dans la Forêt Interdite. Mais, il avait besoin de calmer ses instincts qui reprennaient souvent le dessus quand il était avec une seule personne. Souvent, à cause de son pouvoir, il avait envie de l'étriper, de l'assassiner de la pire manière. Cependant, Rutsuku savait que la civilisation ne marchait pas ainsi. Alors, comment faisaient les gens pour s'en sortir ? Tout cela était incompréhensible pour lui.

Surtout, alors qu'il voulait rester seul... Pourquoi restait-il en compagnie de ces deux jeunes femmes ? Tout cela n'avait aucun sens pour lui. Pour profiter de cette aura de bonheur. C'était d'un ridicule absolu, il n'en avait pas le droit. Il n'avait aucun droit à cela. Il ne devait pas chercher un semblant de réconfort dans sa quête perpétuelle de souffrance et de solitude. Mais, il n'avait pas à se cacher aussi... Cette aura faisait mal au Serpentard... énormément mal, parce qu'il savait qu'il ne pourrait plus jamais avoir un tel sentiment en lui. Les larmes lui montaient aux yeux, à cause de cette perte dont il en avait été la cause. Rien ne pouvait le juger de ce crime impardonnable... il devait se juger lui-même, et connaître les Ténèbres pour toujours. C'était la seule façon de réparer cette dette trop lourde...

Soudainement, il fronça les sourcils, pour éviter les larmes puissent couler. Il n'avait pas le droit d'en verser. Elles ne représentaient que de la faiblesse. S'il pleurait, il mourait immédiatement. C'était cela, la loi des champs de bataille. Les plus faibles étaient ceux qui mourait les premiers... Il connaissait toutes les règles de son monde par coeur. Sinon, comment Rutsuku aurait pu survivre dans un tel environnement cruel depuis toujours ?

Au bout d'un long moment, Meru se réveilla lentement et prit sa fille dans ses bras... Avant de partir dans une autre direction. Bien entendu, les meilleures choses avaient une fin. L'adolescent rebelle le savait. Tout cela devait se terminer là. Pourtant, toujours camouflé, il regardait la jeune mère et l'enfant s'éloigner. Si elle continuait ainsi, bien qu'elle allait à la direction de Pré-au-Lard, elle ne pourrait pas s'en sortir vivante. Aussi bien pour l'Humoculus, cet endroit était inoffensif, car habitué aux milieux hostiles avec la Mort qui collent à la peau, autant pour une jeune étudiante, épuisée par son accouchement et surtout portant et protégeant sa fille, elles ne pourraient pas s'en sortir. Mais cela, ce n'était pas les affaires du Fléau des Catacombes. Qu'elle meure si elle en avait envie.

Pourtant, au bout d'une minute, il se mit à la suivre au loin, sans son, se camouflant et effaçant sa présence. Qu'est-ce qu'il faisait ? C'était vraiment la débilité absolue... Voilà qu'il se mettait à suivre les deux filles. Non... C'était logique qu'il fasse cela... Il avait ses propres motivations enfouies au plus profond de lui...
Revenir en haut Aller en bas
http://novaslash.free.fr/sher/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une nuit complètement folle... [LIBRE]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une nuit complètement folle... [LIBRE]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ex Libris Umbra : le RPG dessous l'histoire de Harry Potter :: Les environs de Poudlard :: La forêt interdite-
Sauter vers: