Ex Libris Umbra : le RPG dessous l'histoire de Harry Potter
Bonjour, cher invité !

Tu es ici parce que tu aimes l'univers de Harry Potter et que tu voudrais savoir savoir les coulisses de l'Histoire ?

Voici le contexte... Tu es pendant l'année scolaire 1991-1992...
Et si tu pouvais faire de de grands changements ? Que ferais-tu ?

Artisan de mon sort et de celui de plusieurs...
Où chacune de tes actions ont des conséquences sur toi et sur les autres joueurs.


Ex Libris Umbra, où tu suis les coulisses de l'Histoire...
Et où tu peux aussi la changer.

Merci de t'inscrire sur ce forum RolePlay convivial...
Et de laisser ta trace sur le Livre des Ombres.



 
AccueilPortail personnFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Devant la Grosse Dame

Aller en bas 
AuteurMessage
Lucrezia Borgia
Cantarella
Professeur de DCFM

Cantarella  Professeur de DCFM
avatar

Féminin
Nombre de messages : 237
Emploi/loisirs : Professeur de DCFM / séductrice avisée
Humeur : Humeur à faire l'amour !!!!!!!!
Date d'inscription : 19/08/2008

MessageSujet: Devant la Grosse Dame   Mer 2 Déc - 23:23

Précédent sujet


A peine que le Poison des Borgia eut franchi la porte qu'elle était méconnaissable. Son visage transpirait la neutralité la plus complète, comme si rien ne s'était passé entre le Gryffondor et elle. Après tout, elle avait toujours été une excellente comédienne, même lorsqu'il s'agissait de ses sentiments. Cependant, ce qu'elle ressentait pour le jeune homme n'était pas factice. Mais, sa longue vie lui avait très tôt enseignée de se mèler à la foule et de maîtriser parfaitement ses envies. Rien ne paraissait sur son visage ou même son regard l'aventure amoureuse entre les deux individus. Ce n'était qu'une relation banale entre une enseignante et un étudiant.

Ogata sortit de la pièce, en regardant à droite et à gauche, afin de vérifier si une autre personne était présente. Lucrezia s'en fichait complètement et alla dans le couloir avec un pas assuré. La Succube était telle qu'elle était toujours... Une noble enseignante avec la grâce exceptionnelle que la nature ne pouvait que donner aux personnes qui le méritaient. Puis, sans un regard envers son élève, elle se mit en route vers la Maison des Lions Rouges, mais avec un pas assez lent.

Pourtant, au bout d'une demi-minute de marche, elle prit la parole, d'une manière fort inattendue :

"Au fait, Ogata... Etes-vous friant de vin ?"

Bien sûr, ce n'était pas la conversation qu'elle se devait d'avoir avec un jeune étudiant... Mais bon, elle pouvait bien discuter un peu de tout avec lui... Si Rusard ou un autre arrivait, elle pourrait toujours sortir une excuse crédible.
Revenir en haut Aller en bas
Ogata Kido
Rosso Miani
5eme Année

Rosso Miani  5eme Année
avatar

Nombre de messages : 136
Date d'inscription : 14/11/2009

Fiche Du Personnage
Race: Humain
Pouvoirs: Immortalité corporelle
Biographie:

MessageSujet: Re: Devant la Grosse Dame   Jeu 3 Déc - 10:15

    Si en sortant, Ogata s'était montré un peu méfiant à l'égard d'un éventuel passage de Russard, ou Rogue, sa bien aimée, ne chercha même pas à savoir si quelqu'un était présent dans le couloir. Pourtant, l'attitude des deux personnes avait bien changé, puisque pour le jeune homme, il avait prit une expression neutre, son regard le plus souvent dans le vide du couloir, ou sur les murs de celui ci, et donc quasiment jamais, su sa belle enseignante à ses côtés, alors qu'ils marchaient lentement dans les couloirs de Poudlard. Et bien que le jeune homme est l'habitude de ce genre de situation, à l'ntérieur de lui, il se disait qu'il aurait bien prit le bras de Lucrézia, pour marcher à la façon d'un couple, en faisant fi des autres pouvant les surprendre. Mais, cela risquerait de poser plus de problèmes qu'autres choses, s'ils se faisaient prendre, et il garda donc ses pensées pour lui.

    Arrivant finalement devant la grosse dame, comme beaucoup la nommait, le couple, ne le montrant pas d'apparence, s'arrêta. Ogata s'apprêtait donc à donner le mot de passe pour que le tableau s'écarte pour laisser la place à un accès à la chambrée des Griffondor. Mais, son Poison des Borgia prit alors la parole pour y demander, s'il aimait le vin. Ce qui pourrait être surprenant et n'aurait pas manqué de se le faire repprocher par un autre professeur qui serait amené à passer par là au moment de la question. En effet, Ogata était encore mineur, et donc l'alcool, lui était normalement interdit. Mais, au lieu d'être surprit, le jeune sorcier tourna la tête vers sa Succube, avec un léger sourire aux lèvres.

    "Je ne suis pas spécialement un buveur d'alcool, mais cela m'arrive de temps en temps, selon les occasions. Mais, jamais jusqu'à me rendre ivre."

    Répondit calmement le jeune homme, sans préciser véritablement en quelle occasion, il ppivaot etre amené à boire, ce qui était de toute façon, lorsqu'il n'était pas à Poudlard.

    "Mais pourquoi cette question professeur ?"

    Demanda t il alors comme si la relation qu'il y avait entre eux n'était que celle d'un professeur avec son élève, et non bien plus intîmes. Et pourtant, les professeurs qui pourraient peut être les surprendre dans cette discussion seraient peut être surprit par l'intérêt que pouvait porter le jeune homme aux paroles de la jeune femme, puisqu'il n'était pas un exemple d'assiduité en cours.
Revenir en haut Aller en bas
Asita Bhima
Calme Terrible
Professeur d'Histoire de la Magie

Calme TerribleProfesseur d'Histoire de la Magie
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1356
Age : 31
Date d'inscription : 23/04/2008

Fiche Du Personnage
Race:
Pouvoirs:
Biographie:

MessageSujet: Re: Devant la Grosse Dame   Ven 4 Déc - 18:21

Quelques semaines plus tard;

J'eus le temps de m'adapter à mon nouvel horaire mais j'ai longuement ignoré les conseils du directeur. Je ne me suis jamais rendu à l'infirmerie telle que prévue et c'est à peine si j'ai revu ma sœur. Je n'avais plus vraiment de nouvelles de mes parents non plus. Tant pis. Revenant de mon cours de potions avec le professeur Novelass, je vis dans les couloirs un Gryffondor qui discutait avec une drôle de demoiselle; ils se tenaient devant le portrait de la grosse dame. J'avais avec moi des bouquins et un sac à dos que je portai en bandoulière, par-dessus mon épaule. Je n'avais pas envie de leur parler, pourtant, ils bloquaient mon chemin. Merde... Je lâchai un soupire en attendant qu'ils se tassent, puis j'attendis la moindre réaction de leur part.

- J'ai pas toute la journée. Tassez-vous, grommelais-je en ne faisant pas attention à l'âge de la femme.

Je dois le reconnaître, j'étais très grincheux et je me fichais de savoir que ces deux là pouvaient bien faire là. J'avais très mal dormi la veille parce que j'ai étudié durant toute la soirée et je j'ai jamais pu résoudre un certain problème d'arithmancie qui m'a couté plusieurs points ce matin en remettant ce dernier à mon professeur. Fait chier... On dirait que mes notes scolaires sont en chute libre depuis que je suis arrivé ici. Pourtant, je m'en sort très bien en sortilèges et en potions... C'est déjà ça. Voyant qu'ils ne réagissaient pas, je passais à travers eux, puis je dis le mot de passe au portrait de la grosse dame qui commençait déjà à s'ouvrir.

- Ça se fait pas de traîner ainsi dans les couloirs, non mais! Grognais-je pour moi-même tout en avançant tranquillement.

Je lâchai accidentellement mon bouquin de potions, râlant comme un bœuf enragé, puis je me penchai par la suite pour le ramasser. Maudite journée de merde. Décidément, j'ai pas de chance. Déjà que ce matin j'ai dû m'habiller n'importe comment parce que j'ai oublié de faire ma lessive y'a quelques jours, déjà. Tout le monde me riait au nez ce matin là quand ils se rendirent compte que j'avais deux bas dépareillés et les cheveux en bataille. Que pouvait-il m'arriver de pire!?


On se fume un pétard ?
Revenir en haut Aller en bas
http://ex-libris-umbra.forumactif.com
Lucrezia Borgia
Cantarella
Professeur de DCFM

Cantarella  Professeur de DCFM
avatar

Féminin
Nombre de messages : 237
Emploi/loisirs : Professeur de DCFM / séductrice avisée
Humeur : Humeur à faire l'amour !!!!!!!!
Date d'inscription : 19/08/2008

MessageSujet: Re: Devant la Grosse Dame   Ven 4 Déc - 21:55

Finalement, Le Poison des Borgia et le jeune Gryffondor étaient arrivés rapidement vers le portrait de la Grosse Dame. Malgré leur aventure dans le bureau de l'enseignante, le jeune homme tenait à coeur à leurs accord tacite. Il la considérait à l'extérieur comme une enseignante comme les autres, ce qui ravissait beaucoup Lucrezia. Bien entendu, beaucoup connaissait les moeurs dissolues de la Succube, mais elle en tirait tout de même une certaine fierté. C'était malgré tout la célèbre Lucrèce Borgia. Alors, qu'elle prônait l'enseignement de l'oenologie en plus de celles des Forces du Mal, ce n'était pas un secret... Surtout qu'elle appreçiait énormément ce breuvage des plus divins.

"Essayez d'en apprendre davantage sur l'oenologie, puisque vous m'avez l'air d'être un connaisseur d'alcool, malgré votre jeune âge. S'il y a bien un domaine que j'encourage fortement, en plus des Forces du Mal, c'est bien l'Oenologie. Cela..."

Soudainement, elle fut coupée par un jeune homme qui pestait contre eux. De mauvaises humeurs, chargé de nombreux livres et d'un sac à dos... Cependant, de la manière dont il avait parlé avait courroucé intérieurement l'enseignante de Défense Contre les Forces du Mal. Personne, mais absolument personne, ne devait parler aux Borgia comme Danny l'avait fait. Ce n'était pas une question d'honneur, mais une affaire de fierté. Cependant, elle ne montrait rien, mais n'avait pas fait un pas pour obéïr au jeune étudiant. Personne ne donnait d'ordre à une Borgia, surtout à une Succube.

Cependant, lorsque Danny fit tombé son livre, la Cantarella se dirigea vers l'ouvrage, toujours de son élégance rare et noble. Puis, le Poison des Borgia se baissa, ramassa le tome d'éducation, et le tendit vers le jeune grognon. Mais, elle ne put s'empêcher de dire, droit dans les yeux bruns de ce malotru :

"Je vous attends demain matin, à huit heures, dans mon bureau. Vous le trouverez facilement, étant donné que vous trouverez le blason des Borgia gravé sur le pan de la porte. Si encore vous ne savez pas où trouver mon bureau, demandez à votre camarade, Ogata Kido, de vous y mener."

Cela, bien sûr, c'était pour vraiment lui apprendre le respect qu'il lui devait, non seulement en tant qu'enseignante, mais aussi en tant que Borgia. On ne parlait jamais à une Borgia de la manière des plus désintéressées. Peu importait si le Sixième Année avait passé une mauvaise journée, ce n'était pas important pour la Succube.

Puis, tout en se redressant, elle s'adressa de nouveau à son amant :

"Cela peut vous aider à mieux suivre les cours, en particulier si vous comparez ensuite vos expériences avec ce que peut apporter la richesse cachée du vin. Ce breuvage n'est pas ordinaire. Il peut apporter de l'expérience qu'aucun autre alcool ne peut apporter à un goûteur. Surtout, un bon vin, tel qu'un Château Margaux, peut se garder pendant des siècles."

Elle fit alors quelques pas, pour retourner vers son bureau. Cependant, la femme s'arrêta, et se retourna lentement, avec la noblesse qui était sienne. Envoûtante, mystérieuse, gracieuse et naturelle, ainsi qu'une personne pouvait qualifier la Cantarella.

"Passez une bonne soirée. Et, tant qu'à vous, jeune homme, je vous attends dans mon bureau demain matin, à huit heures. Et peu importe si vous avez cours à ce moment-là, je ne tolèrerai aucune absence de votre part."

Sans attendre une seule seconde, Lucrezia s'éloigna du portrait de la Grosse Dame.


[partie^^]
Revenir en haut Aller en bas
Asita Bhima
Calme Terrible
Professeur d'Histoire de la Magie

Calme TerribleProfesseur d'Histoire de la Magie
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1356
Age : 31
Date d'inscription : 23/04/2008

Fiche Du Personnage
Race:
Pouvoirs:
Biographie:

MessageSujet: Re: Devant la Grosse Dame   Ven 4 Déc - 22:14

Quelle p*****... Non, mais elle se prend pour qui cette s*****? Mais elle s'est regardée!?!? Une chance pour moi que je n'ai pas cours avec elle, parce que je vous jure que je lui ferais payé cette remarque! Elle s'éloigna totalement indifférente à ma rage alors que je lui faisais le doigt. Je fis ensuite disparaître mes affaires à l'entrée de la salle commune, demandant à un elfe de maison de les mettre dans ma chambre, puis je remontai mes manches rapidement avant de revenir sur mes pas. Demain à huit heures? Qu'elle aille se faire voir cette harpie! J'vais lui montrer de quoi je me chauffe, moi! On ne plaisante pas avec un Silverwind et surtout avec moi.

Encore une fois, je percutai quelqu'un depuis le tout début de la matinée. Mais cette fois ce ne fus pas un inconnu mais le type que j'avais croisé avec la professeur bizarre. M'en fou, je le pousse du revers de ma main parce qu'il s'est mit dans mon chemin et je me casse. Trois pas plus tard, je regardai tout autour de moi, furieux. J'arrive à voir la robe de la sorcière non loin de là, elle tournait à un coin. Je finis par la rattraper en ayant le souffle coupé quand je me pris un chariot en plein dans le ventre. Un type qui sortait d'une salle de classe transportait de vieux grimoires de sorcellerie.

- J'en ai pas fini avec vous, Borgia! Lançais-je d'une voix forte.


On se fume un pétard ?
Revenir en haut Aller en bas
http://ex-libris-umbra.forumactif.com
Ogata Kido
Rosso Miani
5eme Année

Rosso Miani  5eme Année
avatar

Nombre de messages : 136
Date d'inscription : 14/11/2009

Fiche Du Personnage
Race: Humain
Pouvoirs: Immortalité corporelle
Biographie:

MessageSujet: Re: Devant la Grosse Dame   Sam 5 Déc - 1:09

    Lucrézia et Ogata étaient finalement arrivés devant la grande dame, pour s'y arrêter et encore discuter un peu avant de véritablement se séparer pour l'instant, sans laisser paraître qu'ils étaient plus qu'un professeur et son élève. La jeune femme prit alors la parole pour conseiller à son amoureux d'étudier l'oenologie, et plus clairement la science du vin. Mais, ils furent rapidement dérangés. En effet, un autre élève ne tarda pas à arriver derrière eux, leur adressant la parole de façon assez aggressive, pour leur demander de libérer le passage. En plus de cela, il se montra presser, puisque ne laissa pas le temps aux deux personnes de lui laisser le passage, et vint passer entre eux pour ouvrir l'accès à la chambrée des Griffondor.

    Il ne manqua donc pas de s'attirer les foudre de la professeur de défense contre les forces du mal qui le convoqua le lendemain matin à son bureau vant de finir sa discussion avec l'autre élève et repartir, alors que Danny rentrait dans la section réservée aux Griffondor. Ogata resta silencieux, bien que pestant un peu intérieurement pour avoir écourter davantage les derniers moments de la soirée passée en compagnie de la Princesse des Borgia, qu'il regarda s'éloigner avant de suivre l'autre élève dans la chambrée.

    D'ailleurs, il ne manqua pas de se faire rentrer dedans par ce dernier quand il rejoint finalement la salle commune. Danny était sans doute encore plus énervée, et le montra en sortant rapidement dans le couloir pour pester à voix haute contre le professeur, alors qu'il venait de heurter un chariot de passage. Ogata, s'étant retourner pour voir ce qu'il comptait faire, bien qu'il s'en serait ficher normalement, ne put s'empêcher de sourire en voyant l'autre élève à terre. Pourtant en lui, il aurait bien tirer les bretelles du jeune sorcier, pour critiquer sa succube, mais, s'il voulait éviter les problèmes ou les soupçons sur leus liens, il valait mieux éviter.

    "A ce rythme, tu vas attirer l'attention de Russard, et aggraver ton cas mon gars."

    Dit Ogata qui était revenu vers l'entrée des quartiers des Griffondor, en regardant brièvement Danny avant de lever les yeux vers le plafond très élever de l'école. Ses bras étaient eux aussi croisés, un peu en signe de dédain du sorcier à terre, attendant de voir sa réaction. Visiblement, Danny était une classe au dessus d'Ogata, mais ceux ci avaient tout de même le même age, puisque le sorcier était arrivé un an après la normale à Poudlard.
Revenir en haut Aller en bas
Asita Bhima
Calme Terrible
Professeur d'Histoire de la Magie

Calme TerribleProfesseur d'Histoire de la Magie
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1356
Age : 31
Date d'inscription : 23/04/2008

Fiche Du Personnage
Race:
Pouvoirs:
Biographie:

MessageSujet: Re: Devant la Grosse Dame   Dim 6 Déc - 15:38

Je n'ai rien à faire ici. Autant me barrer tout de suite et ne plus repenser à ce foutu problème avant longtemps. Je n'irais pas au foutu rendez-vous de la demoiselle. De toute façon, ça serait vite oublié. Je me relevai donc rapidement, contournant le chariot, puis je pris la fuite sans même répliquer à ce jeune homme qui me fit une remarque sur le concierge Rusard. J'en avais rien à foutre de Rusard, personnellement il serait mieux mort cet imbécile. Je finis par trouver une pièce tranquille où je pourrais étudier mes cours. Une vieille salle qui servait d'entrepôts pour livres usagés. Bizarre, ne devraient-ils pas être à la bibliothèque? Je me mis à bouquiner pendant des heures, sans me rendre compte que j'avais sauté par-dessus mon cours de défense contre les forces du mal avec Mlle Borgia. Une autre raison de plus pour me faire sonner les cloches, me suis-je dis en refermant un livre de potions ayant appartenu à un certain Prince de Sang-Mélé. Je le laissai de côté en repensant aux formules qu'il avait laissé ici et là, j'essaierai de les mettre en pratique plus tard. Mouais, ce Levicorpus me serait bien utile. En sortant dans les couloirs, je croisai un petit groupe d'élèves qui revenait de leur dernier cours; je me mêlai donc à eux pour faire semblant que je n'avais rien fait d'autre qu'être un élève très sage cette journée là. Ils descendirent au ré-de-chaussée, je les suivis sans me poser de question. Qu'allais-je faire par la suite? Je l'ignore.

[J'ai quitté.]


On se fume un pétard ?
Revenir en haut Aller en bas
http://ex-libris-umbra.forumactif.com
Ogata Kido
Rosso Miani
5eme Année

Rosso Miani  5eme Année
avatar

Nombre de messages : 136
Date d'inscription : 14/11/2009

Fiche Du Personnage
Race: Humain
Pouvoirs: Immortalité corporelle
Biographie:

MessageSujet: Re: Devant la Grosse Dame   Lun 7 Déc - 0:06

    Ogata était adossé au mur donnant accès à sa chambrée, regardant le jeune sorcier qui n'avait pas ésité à se montrer grossier, peut importer avec qui. Celui ci ne daigna même pas répondre à ce dernier ou à celui dont il avait renversé le chariot et partit d'un pas rapide. Le jeune homme pesta alors, se tournant pour rentrer dans ses quartiers, alors que le tableau de la grosse dame se refermait derrière lui. Arrivant dans la salle commune, Ogata regarda brièvement le feu de cheminée, toujours allumé, restant immobile, pensant encore un peu à Lucrézia. Puis, tournant la tête pour savoir s'il y avait quelqu'un d'autre ou non dans la pièce, il se décida à éteindre les flammes avant d'aller se diriger vers les escaliers donnant accès aux chambres des garçons.

    Après tout, il se faisait déjà tard, et il était peu probable que d'autres Griffondor aient violé le couvre feu. Arrivant donc de nouveau dans une pièce circulaire, comprenant six lits, Ogata remarqua que seul le sien, bien entendu, était inoccupé. Il ne connaissait pas ou peu ses camarade de chambres, et le jeune gomme s'en fichait bien. Il se dirigea alors vers son lt, avant d'en tirer les draps pour l'ouvrir. Ceci fait, le jeune sorcier ôta la majorité de ses vêtements, de façon bien plus rapde et bien moins sensuelle qu'il n'avait pu le faire avec son amante. Il se glissa alors dans son lit, etse mit sur le dos, les mains derrière la tête, alors que son regard se portait sur le ciel nocturne qu'il pouvait voir à travers la fenêtre se trouvant au dessus de son lit.

    Au moins, il avait eu le lit bien placé, face aux escaliers avec une fenêtre au dessus de son lit. Certe cela rendait sa zone bien plus éclairée que le reste de la chambre mais, cela n'était pas un probl_me pour Ogata qui n'avait pas ce petit problème de savoir s'il faisait sombre ou non pour pouvoir dormir, et au moins, il avait quelque chose de bien plus agréable à contempler au moment de se coucher, plutôt que le plafond en pierre de Poudlard.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Devant la Grosse Dame   

Revenir en haut Aller en bas
 
Devant la Grosse Dame
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ex Libris Umbra : le RPG dessous l'histoire de Harry Potter :: Poudlard :: Salles Communes :: Maison des Gryffondors-
Sauter vers: