Ex Libris Umbra : le RPG dessous l'histoire de Harry Potter
Bonjour, cher invité !

Tu es ici parce que tu aimes l'univers de Harry Potter et que tu voudrais savoir savoir les coulisses de l'Histoire ?

Voici le contexte... Tu es pendant l'année scolaire 1991-1992...
Et si tu pouvais faire de de grands changements ? Que ferais-tu ?

Artisan de mon sort et de celui de plusieurs...
Où chacune de tes actions ont des conséquences sur toi et sur les autres joueurs.


Ex Libris Umbra, où tu suis les coulisses de l'Histoire...
Et où tu peux aussi la changer.

Merci de t'inscrire sur ce forum RolePlay convivial...
Et de laisser ta trace sur le Livre des Ombres.



 
AccueilPortail personnFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Essais

Aller en bas 
AuteurMessage
Rutsuku Fushin
Diable du Carnage
5eme Année

Diable du Carnage  5eme Année
avatar

Féminin
Nombre de messages : 937
Age : 31
Localisation : Inconnu de la société mais que tout le monde a
Humeur : ...
Date d'inscription : 17/05/2008

Fiche Du Personnage
Race: Humoculus
Pouvoirs: Hacking de Cerveau
Biographie:

MessageSujet: Essais   Ven 4 Déc - 23:01

Rutsuku ne tient aucunement un journal au sens propre du terme. Cependant, il tient souvent un carnet de bord, mais remplit d'annotations sur certaines de ses recherches dans des sujets très contreversés, aussi bien au niveau des sorciers que chez les moldus.

Il rédige aussi certaines de ses thèses dans ce livre en somme toute banale.

Par sécurité, les pages sont, aux yeux indiscrets, blanches. Même les révéler grâce à un sort ou une gomme révélatrice ne fonctionne pas. Il faut contourner le problème d'une autre façon.

A l'intérieur du livre, seule la première page est écrite et indélébile.


Citation :
A mon fils, que j'affectionne particulièrement. J'espère être encore là pour te le remettre en main propre lorsque tu auras onze ans. Sinon, ton grand frère le fera pour moi.

Prend grand soin de ce cadeau.


Ton maladroit de père.

Juste dessous l'écriture indélébile se trouve un hiéroglyphe en forme d'oiseau, très connu de la culture populaire, mais qui a oublié depuis longtemps la provenance.



Cet hieroglyphe semble réagir à la magie...


Dernière édition par Rutsuku Fushin le Dim 6 Déc - 19:40, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://novaslash.free.fr/sher/
Rutsuku Fushin
Diable du Carnage
5eme Année

Diable du Carnage  5eme Année
avatar

Féminin
Nombre de messages : 937
Age : 31
Localisation : Inconnu de la société mais que tout le monde a
Humeur : ...
Date d'inscription : 17/05/2008

Fiche Du Personnage
Race: Humoculus
Pouvoirs: Hacking de Cerveau
Biographie:

MessageSujet: Re: Essais   Sam 5 Déc - 0:25

Septembre 1991.


Après divers passages dans différents établissements de ce monde de malade, je suis enfin dans son école. Après ma rencontre avec ce viel oiseau de Dumbledore, j'avais décidé de prendre tout de suite mes habitudes. Ne jamais me lier avec personne... C'est le mieux... Mais, c'est vraiment une ironie... Il était à Gryffondor, malgré son sale caractère. Je suis à Serpentard, soi disant la maison rivale des Lions. Personnellement, je me fous complètement de cette rivalité d'une futilité des plus débiles. De toutes manières, ce système de maison est complètement obsolète. Il ne mérite même pas d'exister à l'avenir. Ce n'est pas ainsi qu'ils pourront se défendre si ce faible de Voldemort revient. D'un autre côté, quand on a un vieux sénile à la tête d'une organisation, les membres en souffrent.

Cette rentrée avait été retenue par la présence du jeune Potter, celui que beaucoup affirme qu'il est l'Elu, et celui qui a réchappé à l'Avada Kedavra. Il n'y a bien que les simples esprits qui peuvent affirmer de telles idioties. Il n'y a jamais d'élu, juste des personnes avec leurs propres capacités. Il existe tellement d'individus uniques, et le monde recèle énormément de mystères. Mais, bien entendu, ces débiles mentaux préfèrent toujours croire à un soi-disant miracle ou hasard lorsqu'il y a une exception, invoquant souvent cet enfoiré de Dieu.

Les Hommes feraient mieux de réaliser des recherches pour comprendre ces faits, au lieu de se laisser dans l'ignorance la plus complète. Surtout sur ce sujet-là. Qui, parmi eux, n'a jamais voulu maîtriser la Mort ?

La Mort est un fait naturel chez tous les êtres vivants, que ce soit aussi bien des végétaux, des animaux, créatures, êtres ou même Homme. Tout a commencé d'une certaine manière, que la croyance populaire, avec l'aide d'un livre de récits remplit jusqu'au bout de conneries monumentales, affirme :

Poussière, tu es poussière et tu reviendras poussière.

Pourtant, malgré tout le mal que je pense de la Bible, et de tous les livres religieux utiles uniquement pour gaspiller du papier, cette phrase mérite tout de même réflexion. Après tout, comment est partie la vie ? Que définit la poussière dans ce contexte-là ? Faut-il chercher une raison scientifique un fait décrit comme un domaine lié au divin, comme la tragédie de la ville de Sodome ?

Tout d'abord, il faut savoir que les Hommes, à cette époque-là, vivaient sans grandes connaissances scientifiques. Tous mystères, catastrophes et autres faits étaient toujours exprimés comment étant des volontés des Dieux, dans n'importe quelle culture qu'il fusse. Pourtant, un peuple en particulier commençait à prendre conscience que ces faits avaient sans aucun doute une raison logique... Comme pour obtenir du fer, en mélangeant du bronze et de l'étain. Ce peuple-là, c'était les Grecs.

Les Grecs ont inventé diverses bases qu'utilisent encore le monde d'aujourd'hui. L'exemple le plus célèbre est bien entendu le célèbre Pi, utilisé dans les sciences, ne serait-ce que pour étudier le périmètre ou l'aire d'un cercle. L'Art et l'architecture utilisent toujours les bases de la perspective et le chiffre magique. Beaucoup ont toujours étudié la pensée des Grecs, dont un des exemples des plus célèbres est le philosophe allemand Nietzches. Son Götzendämmerung (traduit sous les noms de Crépuscule des Idoles et Twilight of the Idols) retranscrit parfaitement son attachement à la culture grecque. Mais, davantage encore, notre langue a énormément de racines grecques, car elle fut la première a s'être exportée, autour du bassin méditerranéen.

Malgré le matériel dérisoire que ce peuple avait, leurs modes de pensées et leurs fonctionnements étaient tels que Démocrite avait pu découvrir la loi de l'infiniment petit, que ce soit le micro ou le nano. Cependant, Aristote a balayé cette théorie controversée par celle de ses Quatre Eléments dans l'Univers. Pourtant, ces deux bases reposent sur le même fonctionnement... Celle des atomes.

Actuellement, on sait ce qu'est un atome. C'est la plus petite partie d'un corps simple, que certaines conditions font qu'il peut parfois se fissurer... Ce qu'on appelle la fission nucléaire. Ce fait avait été révélé par les études nucléaires récentes, commencées par Einstein.

Mais, un atome est constitué de photons et de protons, des particules donnant au noyau de l'atome, sa propriété chimique. En effet, certains protons et neutrons s'attirent, pour former des molécules. Constituer d'une grand quantité de ces molécules (une mole ; 602 214 milliards de milliards d'un même élément ; peut parfois suffire) créé un élément... par exemple, 12 grammes de carbone contient une mole d'atome composant le carbone.

Grace au progrès de la science, on peut donc imaginer, sans aucun doute, que l'homme est en fait une machine complexe, créée par un regroupement d'atome, que beaucoup appelle Evolution. Il y a donc de fortes chances que la poussière dont parle la Bible fait référence à l'atome. Après tout, quand un être vivant meurt, il se décompose, par un changement des atomes présents dans le corps et dans l'air, et changeant complètement de forme.

Pourtant, en changeant la composition des atomes, il est possible de changer divers propriétés de la nature. Le nucléaire l'a prouvé, surtout dans le pire des cas, que ce soit par les bombes nucléaires ou même les différentes explosions de centrales nucléaires, dont la plus célèbre reste Chernobyl.

Pour les Moldus, il leur faut des machines adaptés pour changer la capacité de ces atomes. Mais, pour les Sorciers, leurs magies reposent sur le même procédé, sauf qu'il n'ont besoin que d'une seule baguette. Bien entendu, cela sous entend aussi que les sorciers doivent avoir tout d'abord la force intérieure nécessaire de changer ces atomes, une force donnée par ces mêmes atomes, si il faut pousser la théorie plus loin. Car, si ce sont les atomes qui nous ont fait, alors ce sont aussi eux qui nous donnent nos forces, nos faiblesses et toutes nos caractéristiques physiques.

De ce fait, la magie n'est pas vraiment de la magie au sens propre, mais de l'alchimie. En réalité, les Sorciers changent inconsciemment les atomes qui les entourent, en répétant une formule souvent tirée du latin et du grec, grâce notamment à l'aide de leur baguette, qui peut être considérée comme un canalyseur d'energie. Après tout, un sort de feu ne marchera pas dans un milieu aquatique. A peine que le Sorcier aura prononcé sa formule que sa flamme s'éteindra, dans le plus rare des cas. Sinon, la flamme n'apparaîtra même pas, parce qu'il manque, en milieu aquatique, l'oxygène pour continuer la crémation.

L'Avada Kedavra serait donc un sortilège qui détruirait toute fonctions motrices des atomes. Car, rappelons-le, la vie est possible que grâce au bon fonctionnement des atomes. Or, ils ne sont pas éternels. Les atomes ont une certaine charge d'électricité qui leur permet d'être fusionné, et même de fonctionner correctement. Cependant, si un être désir la vie immortelle, il doit se pencher dans le sens des atomes. Pourtant, dans toutes les subconsciences, il est clairement défini de ne jamais toucher à ses propres atomes, sous risque de regretter amèrement son acte.

Malgré tout, le désir de la vie immortelle a toujours frôlé le monde. Les fantômes sont encore présents, par peur de l'au-delà. D'après son nom, Voldemort veut voler la mort, la posséder et... même en devenir le maître, selon la signification de l'ancien français dont est tiré le mot vol. Divers contes et légendes l'attestent également, aussi bien dans le monde des Moldus que dans celui des Sorciers. Je peux par exemple citer les légendes du peuple de et des Atlantes, qui pouvaient vivre jusqu'à plus de cinq cents années au minimum. Et leurs perpétuelles recherches pour une vie meilleure et à la vie éternelle ont été la source de leurs déclins fatals, en plus de leurs bruptes disparitions.

La Pierre Philosophale est une légende commune au monde des sorciers et des moldus. Combien d'individus ont essayé de la fabriquer, et même de la trouver ? Beaucoup affirment qu'elle changerait tout métaux en or, et même qu'elle garantirait la vie éternelle. Certaines légendes affirmeraient que, comme la Table d'Emeraude, elle garantirait toutes les connaissances du Monde. Mais, sur ce dernier point, ce ne sont que des spéculations d'auteurs sans talent.
Cependant, nous connaissons la formule de l'Alkahest depuis des siècles, ainsi que les phases. Pourtant, des siècles passèrent depuis la création de la Pierre par Nicolas Flamel, un célèbre alchimiste connu dans le monde des Moldus et des Sorciers. Carl Gustav Jung s'est aussi servi des théories de l'alchimie, pour la transposer dans le développement de l'âme humaine, l'Autre force des Hommes.

Citation :
La phase du Nigredo, qui est la phase ou le mercure des alchimistes doit être comme le noir de l'ébène, avec une odeur de putréfaction
La phase de l'Albedo, qui permet de transformer le mercure des alchimiste noir en une substance blanche, comme la couleur de l'or pur.
La phase de l'envol du dragon, qu'on peut parfois trouver sous le nom de Citrine. La substance se solidifie, tout en produisant une odeur de souffre et transformant une petite partie des métaux en or doré.
Enfin, la phase du Rubedo, qui est celle qui concentre toute la force de la Pierre Philosophale, dans une roche dure et compacte, capable de transformer tous les métaux en or, et de produire la Panacée.

Dans le domaine magique, nous avons le célèbre Conte de Beedle le Barde des Trois Frères, plus connu sous le nom des Reliques de la Mort... Où comment trois frères ont échappé à une mort programmée, pour ensuite trouver l'Ankou plus tôt ou tard. Dans ce cas-là, ce n'est pas tellement les capacités des hommes, mais la ruse que le Cadet a utilisé pour rester le plus longtemps en vie.

Pour en revenir au cas Potter et sa soi-disant chance d'être en vie après un Avada Kedavra ; sort que je connais bien pour l'avoir lancé à plusieurs reprises lors de mes participations dans des batailles ; cela a une explication logique de part les atomes. Ses parents étant décédés peu de temps avant l'acte, et étant de puissants sorciers, ils ont du lancer un charme de protection quelconque. Après, cela n'explique pas que ce sort ait pu réussir à battre ce pathétique Voldemort... A moins qu'il s'agisse d'un sort extrêmement rare, voire même un nouveau sortilège.

De toutes manières, ce genre de sortilège ne m'intéresse absolument pas. Même si j'ai l'intention de créer de nouveaux sortilèges, qui me seront amplement plus utiles après ma sortie de cette école de malade.


Bientôt six heures du matin... Je ferai mieux de me barrer de la Salle Commune pour éviter encore cette fichue compagnie que je ne veux pas.
Revenir en haut Aller en bas
http://novaslash.free.fr/sher/
Rutsuku Fushin
Diable du Carnage
5eme Année

Diable du Carnage  5eme Année
avatar

Féminin
Nombre de messages : 937
Age : 31
Localisation : Inconnu de la société mais que tout le monde a
Humeur : ...
Date d'inscription : 17/05/2008

Fiche Du Personnage
Race: Humoculus
Pouvoirs: Hacking de Cerveau
Biographie:

MessageSujet: Re: Essais   Lun 28 Déc - 2:43

Octobre 1991.


Un mois que je suis là, et je n'ai pas encore créé de problèmes. Mais cela ne risque pas de durer. Certaines personnes veulent absolument se lier à moi, alors que c'est contraire à mes convictions. Je n'ai pas envie que cela se reproduise à nouveau. J'avais déjà mis quasiment un an pour surmonter ce fait. Je n'ai pas envie qu'une nouvelle tragédie se répète. Mais cela, ces idiots sont incapables de le comprendre, même si je leur explique. De plus, la compagnie des autres me fatigue. Enfin, qu'est-ce que je tirerai d'une relation que ce monde qualifie de saine après ma scolarité ? Dans ce monde, on est seul et on reste seul... Même si les jumeaux sont particuliers, puisqu'ils sont nés à deux.

Je suis tombé ces derniers jours sur un article concernant la banque Al-Taqwa. Autant cet article sur le journal économique suisse était d'une débilité absolue et remplit d'éloges aussi avariées que cela pourrait rendre n'importe quel être sensé malade de dégoût, autant le sujet m'intéresse personnellement, et m'a donné une certaine idée pour après mon passage à Poudlard, qui sera ma toute dernère école. Après tout, comme je n'existe absolument pas dans le cadre de la loi, je peux faire ce que je désire dans le monde de la lumière, sans crainte d'être condamné... Même si la loi recèle énormément de zones d'ombres, et qui ne peut être interprétée que par jurisprudence ou par les avis des juges... Le Magenmagot en est un des exemples les plus frappants. Me tirer d'affaire lors de ce jugement du 27 Aout dernier avait été d'une telle simplicité que même Wotan aurait pu s'en sortir sans aucune aide. Sans compter que beaucoup d'organisations se servent de ces zones d'ombres pour développer leurs activités, plus ou moins dangereuses. Autant je me fous de ce que peuvent faire les autres, autant se renseigner est la meilleure solution. Mais cela, les incapables qui dirigent le monde de la lumière sont incapables de l'imaginer. Ils sont même incapables d'imaginer que le monde a changé depuis la Chute du Mur de Berlin...

Parlons justement d'une de ces organisations, qui d'ailleurs à créer la banque Al-Taqwa, et que cet article suisse débile n'en fait même pas mention.

L'organisation jamiat al-Ikhwan al-muslimin, plus connue sous les nom des Frères Musulmans, Associations des Frères Musulmans et Confrérie des Frères Musulmans, est l'une des plus violentes dans le monde, et dont une de ses actions les plus connues, sauf de l'opinion publique, est... le Massacre de Hama. (on peut voir à cet endroit précis que le trait d'écriture n'est pas aussi net que le reste)Mais, revenons tout d'abord à l'historique de l'Organisation jamiat al-Ikhwan al-muslimin.

Cette organisation fut fondée en 1927 en Egypte, avec pour objectif une renaissance islamiste, une lutte contre l'Occident, la destruction de l'Etat d'Israël et l'instauration de la charia (la loi islamique), par Hassan el-Banna, juste après la dissolution de l'Empire ottoman en 1922 (mais le véritable démembrement de cet empire s'est fait en 1924, lorsque le Maréchal Mustafa Kemal Atatürk, qui avait fondé la Turquie actuelle, mit fin au califat). La rapide expension de cette Organisation porte tout à croire qu'elle eut l'aide d'un pays extérieur. D'après mes sources secrètes, le gouvernement britannique, aussi bien moldu, que le Ministère de la Magie, ont aidé au développement de l'Association des Frères Musulmans...

D'un autre côté, il est normal... En 1933 (où l'organisation comptait 2000 fidèles) commençait dans le monde ce que j'appelle l'Aube des Dictatures, aussi bien en Europe qu'en Asie et en Amérique Latine (ce développement de ces régimes ont été, en grande partie, initié par les différents traîtés de la fin de la Première Guerre Mondiale, ainsi que par la Crise Economique débutée aux Etats-Unis en 1929, alors que ce pays finançait diverses aides dans des pays européens, dont le plus connu est l'Allemagne). Puis, en 1943 (la Confrérie comptait plus de 200 000 militants) se déroulait le milieu de la Deuxième Guerre Mondiale, aussi bien au niveau des moldus que chez les sorciers.

En 1945 se crée une branche en Palestine du mouvement, pour justement lutter contre le nouvel état d'Israël. D'ailleurs, en 1948, la Confrérie participe à la guerre contre l'Etat Hébreux. De plus, en quête de pouvoir, les Frères Musulmans assassinent le 28 Décembre le premier ministre de l'époque, Mahmud Fahmi Nokrashi. En représaille, les Egyptiens assassinent le fondateur de jamiat al-Ikhwan al-muslimin, Hassan el-Bannat.

Suite à la montée en puissant du Président Egyptien Nasser, en pleine guerre froide, les Etats-Unis s'intéressent à la Confrérie pour une alliance. Cependant, en 1954, Nasser ordonne la dissolution de l'Association, puis en 1957, il interdit l'organisation, sans aucun doute par peur de la Mort. C'est à cette période-là que la Confrérie s'implante en Europe, car plus simple et profitant des avantages d'après-guerre.

Les années 60 sont surtout marquées par la branche palestienne de l'Organisation, qui engendre l’Al-Mujamma' al-islami, et qui deviendra en 1987 le Hamas, une des organisations les plus dangereuses pour l'Etat d'Israël, car ces premiers ont inscrits la destruction d'Israël comme premier commandement.

Les années 70 pronent les temps difficiles pour l'association. Autant l'Egypte accepte de reconsidérer l'Organisation, mais comme simple Association Religieuse, autant des partisants de jamiat al-Ikhwan al-muslimin n'acceptent pas ce marché et assassine Sadate en 1981. Par ailleurs, un groupe clandestin armé se forme.

1982 sonne un coup de revers pour l'Organisation. Tous les organes de presse et les publications de la Confrérie sont saisies par les états musulmans.
De plus... Le 2 Février 1982, 150 membres de la Confrérie incite les habitants de la ville de Hama, en Syrie, à la rebellion contre la dictature de Hafer el-Assad. En représaille, le Président appliqua une politique de terre brûlée... L'armée assiégea la ville, le centre de la ville fut bombardée et en grande majorité détruite, un tiers de la ville détruite et les tanks percèrent une brèche à partir du vingt septième jour. De plus, l'armée se livre à des massacres et des tortures dans les colonnes de réfugiés quittant la ville. On estime entre 10000 et 40000 le nombre de civils tués.
(on peut voir à cet endroit précis que le trait d'écriture n'est pas aussi net que le reste)
Cette partie n'avait été que peu relayée par le monde occidental, car le pays est fermé et l'actualité plus portée par la Guerre du Liban à cette même période.

En 1984, l'Egypte reconnait les Frères comme organisation religieuse, mais pas comme parti politique... Sans doute pour éviter qu'ils aient trop de pouvoir. Ils fondent aussi en Europe, à cette période l'Union des Organisations Islamistes d'Europe et l'Union des Organisations Islamistes de France. Enfin, en 1988, l'organisation fonde aux Bahamas, en Suisse et au Liechtenstein la banque Al-Tawqa.

Le développement de cette organisation est la preuve que même une Organisation bien connue peut utiliser les nombreuses zones d'ombres, pour continuer ses activités peu légales. Bien entendu, j'aurai pu aussi développer les différentes Mafias, mais, je suis spécialisé dans le domaine de la guerre, pas dans le domaine souterrain... Même s'il faudrait que je me renseigne davantage dessus, pour après mes études.

Et cette Zipporah qui commence à m'observer... Je sens que tôt ou tard, je vais devoir lui remettre les pendules à l'heure si elle continue de me regarder comme une chienne en chaleur, uniquement parce qu'elle veut me percer à jour. Si elle veut tellement se faire allumer (comme le lui permet déjà ses pouvoirs de feu-follet), qu'elle aille voir cet imbécile d'Incube sans aucun tact.
Revenir en haut Aller en bas
http://novaslash.free.fr/sher/
Rutsuku Fushin
Diable du Carnage
5eme Année

Diable du Carnage  5eme Année
avatar

Féminin
Nombre de messages : 937
Age : 31
Localisation : Inconnu de la société mais que tout le monde a
Humeur : ...
Date d'inscription : 17/05/2008

Fiche Du Personnage
Race: Humoculus
Pouvoirs: Hacking de Cerveau
Biographie:

MessageSujet: Re: Essais   Lun 28 Déc - 16:32

Novembre 1991.


C'était comme je l'avais prédit... J'ai finalement créé une esclandre en la personne de l'infirmière. Malgré que je n'ai plus vraiment de souvenirs de l'agression, je sais que je n'ai pas été dans la dentelle, au vu de la robe, et de son corps qui était perforé de partout. A première vue, j'ai du lui donné au moins cent cinquantes coups de couteaux. Pour une fois, je vais faire une analyse à la Wotan, c'est-à-dire optimiste... C'est un net progrès comparé aux mille coups de couteau que j'avais perpétré sur ce fichu directeur de l'école d'Italie. D'ailleurs, il paraît qu'il est décédé la semaine dernière, suite à ses blessures. Cette mort ne m'affecte même pas, puisque j'ai appris depuis mon plus jeune âge à tuer sans aucun remords. De plus, il paraît que je n'ai absolument plus le droit de me pointer en Italie, que ce soit en simple moldu ou en sorcier. C'est là que je rigole. Vraiment, le Cercle Magique est vraiment d'une imagination très limitée, à moins que ce soit leurs réseaux d'informations qui frôle la nullité absolue.

Cependant, l'Infirmière a précisé pourquoi elle n'était pas décédée... Même si je m'en fichais complètement. C'est un fantôme du seuil, ni vraiment morte, ni réellement vivante, bien qu'ayant un corps en chair et os, mais vide de sang. Je dois bien avouer que son état m'intéresse, surtout que cet évènement m'a conforté dans l'idée de ce que je voulais faire après. Mais, la dette trop lourde que j'ai me pousse dans l'idée de trouver un moyen d'avoir la jeunesse éternelle. Je n'ai pas peur de la Mort, elle est pour moi une compagne, même, tellement je suis habitué à avoir la Faucheuse à côté de moi... Mais même l'éternité ne serait pas suffisant pour que je puisse réparer mon erreur de jeunesse et qui a fait ce que je suis aujourd'hui, à obéïr à mes convictions les plus profondes et en étouffant le moindre de mes imitations de sentiments.

Elle m'a aussi affirmée qu'elle ne préviendrait pas Dumbledore. Personnellement, j'ai vraiment du mal à le croire. Je suis un danger pour tous ici, que je le laisse clairement transparaître. Je n'appartiens pas à ce monde de Lumière, qui m'est d'une incompréhension complète. J'ai toujours du me débrouiller seul et je continuerai à le faire, jusqu'au bout, sans me soucier d'une quelconque aide ou même d'une trahison. Malgré ce qu'elle m'a dit, j'irai tout de même prévenir ce vieil oiseau de Dumbledore, pour prendre des mesures de sécurité. Ce fantôme ne sera pas toujours présente, surtout si ce que je veux éviter à tout prix pourrait arriver ! De plus, je dois aller voir Dumbledore le concernant... Bientôt dix ans... Je me suis dit que ça ferait du bien d'avoir quelques nouvelles, surtout que malgré son sale caractère et les problèmes qu'il avait causé, il avait apprécié sa scolarité... De plus, il avait un profond respect pour ce vieil oiseau. Je sens qu'on va se prendre la tête, puisqu'on ne se supporte pas. La seule qualité que je trouve à ce vieux schnoque, c'est bien qu'il est honnête. Quand il déteste quelqu'un, il le fait savoir. Cependant, je suis encore pire que lui...

Finalement, il y a quelques jours, j'ai apprit le secret qui se cachait derrière la porte interdite du Troisième Etage... grâce à mon moyen d'information peu légal. De toutes manières, il est inutile de l'ébruiter... D'une part, ces imbéciles n'ont qu'à le découvrir par leurs propres moyens. Deuxièmement, si je l'ébruite, on va encore m'emmerder royalement. Troisièmement, faudra quand même prévenir ce vieux fou concernant Quirell. Après, si Dumbledore me prend pour un taré... Bah, ça ne va pas changer. Je suis persuadé que je devrais encore remplir un de ces tests psychologiques à la noix.

Je suis persuadé que je vais finir par croire que ce sont eux les tarés mentaux, même si je sais très bien que le problème vient de ma personne. On dit beaucoup que l'éducation à un jeune âge joue énormément sur le caractère, mais aussi le milieu dans lequel l'enfant évolue. J'ai bien envie de leur dire d'aller passé un an dans un camp de mercenaire, ou même une semaine dans une bataille moldue, avec comme seule arme un fusil de précision tel que le PSG-1 pour ne citer que lui, voire même un couteau... Ou la moindre erreur, cri ou mouvement, peut vous couter la vie.

On dit que la guerre n'est pas belle. Effectivement, c'est d'une laideur incommesurable, aussi bien pour les personnes normales que pour les individus ayant toujours été élevés dans les champs de batailles. Elle n'est pas belle uniquement par son aspect visuel, mais aussi sensoriel. L'odeur de la chair grillé, de la composition et de la putréfaction, du souffre et d'autres produits chimiques peuvent provoquer des malaises, aussi bien psychiques que physiques. Mais, la constante peur pour un débutant de sentir la Mort à chaque instant est telle que son traumatisme restera pendant un long moment. On ne fait pas la guerre pour des bons sentiments, c'est le meilleur moyen d'être parmi les premiers tués. Lorsqu'on fait la guerre, il faut avoir une volonté de fer, et se battre pour rester vivant, et se convaincre qu'on a encore des choses à accomplir, même si c'est par des actes que la morale qualifieraient de cruauté rare et barbares.

On peut me dire clairement que je ne suis qu'un chien de guerre. En effet, je le suis. Je suis un mercenaire, me battant uniquement pour l'argent du plus offrant. Cependant, beaucoup n'imagine pas que j'ai aussi un honneur à défendre... Pas le mien, dont je m'en fous complètement, mais le sien... Avec l'unité des Loups Rouges, on a un objectif à défendre, même si depuis cet incident, moi seul peut le tenir et le tient encore... Wotan ne le sait pas, et il ne voulait pas qu'il le sache. Plus j'y pense, plus je songe qu'il faudrait que j'abandonne mon rôle et ma position dans son unité... Je serai incapable de la reprendre et coordonner leurs actions pour notre objectif.

De plus, le monde a changé. Il serait nettement plus simple pour moi de continuer la lutte seul, non pas par vengeance, mais par conviction. La vengeance ne sert à rien dans ce monde, et elle est la plus vicieuse des émotions. En effet, si on se bat par vengeance, on a toutes les chances de mourir sur le champ de bataille ou par les tortures. Elle coupe tous les sens pour pouvoir avancer (l'ouïe, l'odorat, le goût et le toucher notamment), embrume l'esprit de telle façon qu'on agit illogiquement, et lorsqu'on a satisfait son désir, on a perdu sa raison de vivre.
Je connais ce sentiment... Il m'a habité pendant quelques mois après cet évènement...

Cependant, la morale chrétienne n'est pas bonne. On ne peut pas tout pardonner, surtout de tels actes qui vous affectent le corps et l'esprit. Il faut savoir vivre avec, et tourner la page. Le pardon ne sert à rien, puisque cela se reproduira toujours, et par la même personne. Blamer une personne, mais aussi la torturer, lorsque vous la retrouvez en tant qu'adversaire est le meilleur moyen... Non seulement vous ne perdez pas votre but dans la vie, mais vous infligez aussi une bonne leçon au connard qui a osé s'en prendre à vous au moment précis. A ce moment-là, vous aurez la bonne revanche.


Pourquoi ai-je écrit ce ramassis de débilité ? Je vais mettre cela sur le compte du coup que je me suis porté au front, lorsque j'ai envoyé dans les roses la Préfète-en-Chef.
Revenir en haut Aller en bas
http://novaslash.free.fr/sher/
Rutsuku Fushin
Diable du Carnage
5eme Année

Diable du Carnage  5eme Année
avatar

Féminin
Nombre de messages : 937
Age : 31
Localisation : Inconnu de la société mais que tout le monde a
Humeur : ...
Date d'inscription : 17/05/2008

Fiche Du Personnage
Race: Humoculus
Pouvoirs: Hacking de Cerveau
Biographie:

MessageSujet: Re: Essais   Lun 4 Jan - 17:18

Fin Novembre 1991


C'est bon, je suis allé voir le directeur de cette foutue école. Et, comme je l'avais prévu, il ne s'est même pas montré à la hauteur de ce que j'attendais de lui. Bien entendu, il m'a donné quelques informations sur lui, comme je l'espérais... D'un autre côté, je n'en attendais pas plus venant de ce vieil hibou. Pire encore, il m'a emmerdé au possible, en essayant de me convaincre inutilement de retourner en cours et de travailler en équipe. J'avais bien envie de l'étriper, parce qu'il était dans l'incapacité même de comprendre pourquoi j'agis ainsi. Si personne ne se mèle à moi, mieux ça sera. J'en ai sérieusement marre de me prendre la tête avec ce même problème. Est-ce que le problème vient de ma propre aura qui, malgré tout le mépris que je peux avoir pour les autres à cause de leur incompréhesion générale, attire beaucoup de monde ? Je m'en fous complètement ! Si ce crétin de Voldemort utilise du monde comme de la piétaille, je fais les choses à ma manière, comme je l'ai toujours fais... Et seul.

Cependant, cet idiot de Dumbledore a quand même lâché que Rogue l'avait un peu cotoyé... Il faudra que j'aille le voir prochainement, histoire d'avoir davantage d'information sur lui. Même s'il était bien moins misathrope que moi, à cause de son pouvoir particulier, mais très ressemblant. J'ai jusqu'à mi-janvier pour récolter plus d'information sur lui, il faudrait que je m'active un peu... Après tout, il avait particulièrement apprécié sa scolarité ici, même s'il l'a arrêté en cours de route. Moi aussi, je voudrai sincèrement arrêter mes études, elle ne m'apporte rien... mais je sais qu'il ne le voudrait pas. S'il y a bien une seule qualité chez moi, comme je l'ai annoncé à Dumbledore, c'est bien que je tienne mes promesses... Même si c'est contre ma volonté ou même mes envies.

J'ai remarqué énormément de choses lors de mon passage ici... Beaucoup d'élèves, principalement de Gryffondor et de Serpentard, utilisent cette école pour créer des sortes d'organisations, qui seront effectifs plus tard. Finalement, une des choses les plus surprenantes venant de la part de ces idiots est qu'ils savent tout de même utiliser cette école pour autre chose que l'enseignement. Je n'ai qu'à voir l'exemple de cette allumeuse (je la surnomme ainsi à cause de son pouvoir de flamme) de Zipporah et le groupe qu'elle constitue... Bon, ce sont surtout des jeunes, facilement influençables, qu'elle a autour d'elle... Mais, de la manière dont elle renifle les personnes est telle qu'elle veuille se remémorer de chaque instants, pour plus tard, et ses instants de grandeur. Pour cela, elle agit bien... Mais niveau discrétion, franchement, elle laisse clairement à désirer. Même un chat paresseux pourrait ressentir cette aura malsaine dans son ombre. Maintenant, je comprends pourquoi il avait décidé de réaliser cela... Ce qui est maintenant mon désir le plus profond.

Dire que Dumbledore croit que je suis motivé par une certaine vengeance... La vengeance ne signifie rien pour moi... Sinon, j'aurai déjà détruit l'organisation qui a osé faire cela, ainsi que rayer de la carte le pays où cela s'était passé. Je ne l'ai pas pardonné, je l'ai uniquement rayé de mon esprit, que ce fait n'est devenu qu'indifférence pour moi...

Une organisation, qu'est-ce que c'est ? C'est une réunion d'individus. Une structure, plus ou moins légale, avec une logique propre et un objectif à accomplir. Un pays est une organisation... Un club d'amis est une organisation. Une unité de mercenaire est aussi une organisation. Beaucoup de choses sont des organisations... Même les meutes d'animaux peuvent être des exemples primaires d'organisations.

Une organisation a un but, plus ou moins défini. Elle peut simplement être là pour faire vivre des individus, tels un pays ou les meutes. Elles peuvent aussi être à caractères idéologiques, comme les partis politiques. Elles peuvent aussi être un trompe-ennui, comme les clubs d'amis. Certains sont aussi des réunions pour un tremplins dans l'avenir... Je peux par exemple citer le maintenant disparu Club de Slugs, d'un ancien professeur de Poudlard, et dont il en avait fait parti, mais qu'il n'avait jamais assisté...

Il existe énormément de moyens de diriger une organisation, mais la plus ancienne et la plus utilisée est celle de l'organisation pyramidale, avec un chef qui prend toutes les décisions... L'Ordre du Phénix et les Mangemorts ont ce système, avec les personnes de Dumbledore et de Voldemort. Ce genre de système est pour moi une sorte de culte à la personnalité, et uniquement efficace lorsque l'organisation est à taille résonnable (dix personnes est le grand maximum)... Cependant, comme c'est la plus ancienne, les individus ne sont pas capables de penser à un autre système managariale. Du coup, de trop grosses organisations ont ce système complètement obsolète et pas du tout adapté... Les hécatombes lors de la dernières guerres des Sorciers étaient en grande partie, à cause de ça...

Un des plus efficaces, et surtout un des plus stables, est un système managerial par administration. Le parti Nazi en est un bon exemple, puisque la direction n'était pas uniquement par Hitler, mais aussi par les différents généraux. Surtout, certains ne s'effaçaient pas en face du Fuhrer, comme le général Model. Ce dernier, considéré comme un des meilleurs généraux du Troisième Reich, a toujours donné son opinion à Hitler, le renseignant davantage sur les méthode militaire dont le Fuhrer était complètement ignare, mais aussi de hausser la voix quand les choses ne tournaient pas bien. La politique n'intéressait pas Model, et il séparait complètement la politique et les affaires militaires, à cette période-là... Ce qui fut son coup de glas, et qui a conduit à son suicide.
En plus de Model, il y eut aussi le Général Manstein, qui, comme Model, faisait par de son opinion... Mais contournait aussi ses ordres, puisqu'il n'avait pas demandé l'aval d'Hitler lors de son plan dans la forêt des Ardennes en 1940. Rundstedt avait aussi fait part de ses opinions, mais il n'avait pas le caractère nécessaire des deux autres généraux, au point d'être souvent renvoyé par Hitler pour cause de défaitisme, malgré son génie stratégique.
Il est donc légitime de considérer que Model, Manstein et Rundstedt, avait au moins le pouvoir de s'affirmer comme les meilleurs militaires de l'armée Nazi et qui pouvait conseiller au mieux les affaires militaires au Fuhrer.

Ensuite, au fur et à mesure, le système managarial a changé selon les besoins économiques... Nous avons tellement de méthodes que cela m'étonne encore que la vieille fonction du système pyramidale soit encore effective... Mais, l'approche classique est telle qu'elle recherche avant tout l'individualisme et le gain de soi, avant le Mieux de Tous.

Il n'était pas idiot. Il avait parfaitement comprit le danger d'une telle organisation. Au moins, pour les Loups Rouges, il avait avant tout instauré un système de conseil, dans l'approche d'un holisme méthodologique et d'un paradigme institutionnaliste, même si Wotan était son bras-droit.
Et j'étais trop jeune pour en faire parti, même si j'avais voulu sincèrement poser ma pierre à l'édifice... parce que j'étais le seul à connaître la vérité.
Lorsqu'il est décédé... Wotan, dans sa crétinerie la plus absolue, a décrété une organisation pyramidale... Et cela a fait perdre son objectif.

Vu l'incompatibilité qu'il existe maintenant entre les Loups Rouges et moi... Je vais devoir prendre mes marques. Que c'est ironique... Je ne peux même plus faire partie d'une organisation alors que je parle de ça... Au moins, Hraesvelg sera d'une approche évolutionniste et solitaire, parfaitement adapté pour moi et pour l'objectif que je suis depuis toujours...
Revenir en haut Aller en bas
http://novaslash.free.fr/sher/
Rutsuku Fushin
Diable du Carnage
5eme Année

Diable du Carnage  5eme Année
avatar

Féminin
Nombre de messages : 937
Age : 31
Localisation : Inconnu de la société mais que tout le monde a
Humeur : ...
Date d'inscription : 17/05/2008

Fiche Du Personnage
Race: Humoculus
Pouvoirs: Hacking de Cerveau
Biographie:

MessageSujet: Re: Essais   Mer 27 Jan - 1:10

11 Décembre 1991


Il ne s'est guère passé de choses intéressantes ces derniers temps... Enfin, jusqu'à cette nuit, où un crétin de Bouffondor a fait l'erreur à jamais faire sur un mercenaire, et surtout sur moi. Cet abruti a osé me frôler. Pourtant, tout le monde sait qu'il ne faut pas me toucher ou me frôler. Je deviens complètement méconnaissable. La partie sauvage qui est en moi se réveille tout le temps, surtout depuis ce jour, et je prends un certain plaisir à faire couler le sang. Je savais très bien que je n'étais pas net, et les pensées combinés de ces trois idiots n'ont fait que confirmer ce fait. Je ne suis pas fait pour ce monde-ci. Cependant, il est hors de question de partir. Je me dois de tenir ma promesse, jusqu'au bout ! Une fois que je promets, je ne reviens jamais sur ma parole. C'est une des seules lignes d'honneur que j'ai, et la seule qui me permet de rester un tant soi peu 'normal'...

Mon adversaire ridicule de cette nuit était un Aïon de merde, nommé Virgile Delacroix. Un ange se prenant pour Icare, se complaisant dans la paresse d'Astaroth depuis la chute de Voldemort, et se voilant la face, avec une Burqa, sur son propre esprit avec une pitié des plus gerbantes. Dire qu'il osait me donner des leçons ! Je n'ai pas vécu aussi longtemps que lui, mais je n'ai aucunement peur de faire face à mes problèmes, et surtout seul ! Je ne me sers en aucune façon des autres, je compte uniquement sur moi-même, avec mes seules forces pathétiques. Je n'ai pas besoin de pitié ou d'attention, juste qu'on me laisse seul pour éviter que mon pire cauchemar ne se répète... Et que je puisse continuer mon chemin dans les Ténèbres les plus visqueuses. Personne n'est au courant et personne ne peut l'être... J'ai toujours été seul et je me dois d'être seul, pour surtout ce qui se passera après.

En fait, tout à commencer parce que je me trouvais, comme d'habitude, au mauvais endroit. Il y avait ce Dindon de Mina Ricci (non, sa grand-mère n'est pas cette berlue de Nina Ricci), à la Volière. Depuis quelques jours, j'avais dormi en ce lieu, étant donné que Rogue m'avait encore passé un savon sur le couvre-feu. Puis, cela me permettait de bricoler tranquillement mon Desert Eagle - même si ça sera difficile de l'utiliser lorsque Hraesvelg sera effectif, puisque ce n'est pas une arme pour ce que je compte faire - dont Hrist me le rapportait en pièces détachés.

Pour revenir à l'histoire, cette idiote de Mina s'est faufillé dans la volière, parce que c'était son anniversaire... D'ailleurs, je le lui ai pas souhaité, d'une parce que ce n'est pas mon genre, deux parce que je ne comprends pas cette signification et trois, parce que comme preuve d'amour maternel, j'ai vu mieux même si je n'ai jamais eu de mère.
Bien entendu, elle était dans une déprime sombre lorsqu'elle s'est rendu compte que sa crétine de mère ne lui avait rien envoyé, même un simple mot. Ses pleurs m'ont sérieusement énervé. Quitte à pleurer, elle n'avait qu'à le faire ailleurs ! Ca ne m'aurait pas cassé les oreilles !

Ce fut après que cela a dégénéré... Virgile est arrivé pour la consoler, avec sa pitié des plus écoeurantes, en plus de ces deux groupies qui traînent autour de ce briquet ambulant. Après une de mes remarques, cet Aïon de merde m'a touché... Et ce fut la goutte d'eau qui fit déborder le vase...

On s'est battu... Résultat ? Je m'en fiche éperdument. J'ai pas mal de bosses sur le visage, qui commencent à désenfler grâce à ces coupures que je me suis faite et des côtes cassées.
Lui... La dernière chose que je me souviens, c'était un bras cassé, une épaule déboîtée, des hématômes au visage, j'en passe et des meilleurs. Mais, je ne suis pas très sûr de son état.

Depuis quelques temps, toujours lorsque je me bats, j'ai ces crises qui arrivent... Je savais qu'un jour, elles allaient arriver, mais elles arrivent bien plus tôt que ce que je n'aurai cru !! Il est vrai que mon corps vieilli bien plus vite que le commun des mortels. Mais je ne devrai pas avoir cette maladie maintenant... A moins que ce soit depuis mon passage à l'Ecole d'Italie... En plus des crises de folie, ce saleté de pays m'a filé des crises d'epilepsie ? Il faudra que j'entame des recherches. C'est handicapant pour plus tard...

Le monde change rapidement. La Réunion des deux Allemagnes a eu lieu le 3 Octobre dernier. Et le Traîté de Maastricht qui pose les bases pour l'Union Européenne... Mais le symbole même de ces temps sombres est le meurtre du Belge André Cools, par la Mafia italienne.
Pour faciliter mon futur travail, je vais devoir quitter les Loups Rouges au plus vite. Je vais offrir un beau cadeau de Noël à Wotan, avec ma démission.

Au moins, je ne me laisse pas abattre par la déprime ou les évènements. Ma plus grande fierté est de toujours trouver une force de caractère suffisante pour continuer d'avancer, seul ! Je ne compte sur personne d'autres que sur moi-même. J'agis en mon nom, pour des actes qui me sont propres et dont les conséquences me retomberont toujours dessus. Râlant intérieurement pour me donner la force de continuer, je poursuis ma route sans faillir... Qu'importe les humiliations, les blâmes, les compliments ou autres... Je ne m'arrête pas au premier mur et je continue encore... Pour mes convictions.
Ne pas se faire de ce qui se passe autour de soi, à ce moment précis... De trouver la force de redresser la tête... Se redresser sur ses jambes... Avancer d'un pas... Puis l'autre... Sans arrêt... A la poursuite d'un rêve ou d'un idéal... Se donner les outils et arriver à bien les utiliser !

Aide-toi et le Ciel t'aidera !

C'était ce que je disais à tout bout de champ cette nuit, dans la Volière... Mais ces Crétins ne l'ont pas compris...
Revenir en haut Aller en bas
http://novaslash.free.fr/sher/
Rutsuku Fushin
Diable du Carnage
5eme Année

Diable du Carnage  5eme Année
avatar

Féminin
Nombre de messages : 937
Age : 31
Localisation : Inconnu de la société mais que tout le monde a
Humeur : ...
Date d'inscription : 17/05/2008

Fiche Du Personnage
Race: Humoculus
Pouvoirs: Hacking de Cerveau
Biographie:

MessageSujet: Re: Essais   Dim 7 Fév - 0:19

16 Décembre 1991.


Ces derniers temps, il s'est passé pas mal de choses... C'est à croire que les festivités de Noël - j'ignore ce que sont des festivités - n'arrangent pas les cas de débilité profonde. Juste après l'incident de la volière, Dumbledore m'a envoyé cette foutue boule puante pour me prévenir de la discussion avec Pandora et lui-même. Cependant, et rien que pour les emmerder et me calmer, je suis arrivé avec au moins trente minutes de retard. Habituellement, je suis ponctuel. Mais cette fois, j'avais besoin de calmer mes nerfs qui étaient à cran. La Volière n'était qu'un commencement, la secrétaire qui est du niveau du Zéro Absolu une continuation et cette discussion allait forcément finir par achever cette envie de casser quelque chose. Heureusement que la cigarette a un effet apaisant sur moi. Dire que ce vieux con veut la bannir de l'école. Qu'il aille se faire foutre, ce vioc ! Je continuerai de fumer, qu'il le veuille ou non. De toutes façons, je ne suis plus à un blâme près.

En fait, les évènements de la Volière m'ont sérieusement énervés... Sérieusement. La faute à ce fichu Bouffondor de pacotille. A ce qu'il paraît, il a décidé de reprendre l'entraînement. Ca, d'accord, au moins, il a ouvert les yeux. Mais cet imbécile croit vraiment savoir se battre parce qu'il a la puissance nécessaire. Un crétin fini ! Sans technique, on ne peut rien faire. Surtout, rien n'est plus destructeur que quelque chose qu'on ne voit pas, et complètement imprévisible. Merde ! Il faudrait sérieusement que je pousse ce vieux con à mettre au programme l'étude prolongée de l'Art de la Guerre au minimum. Si ce pathétique Voldemort revient, le massacre sera encore pire que ce qui s'était passé avant...

Mais surtout, ce qui m'a irrité n'est pas ce manque de technique, mais aussi ce manque complet de logique de sa part. Un duel se déroule comme un jeu d'Echec - bien que je déteste ce jeu - ou de Go - que je préfère amplement, étant plus réel en terme de stratégie militaire. Ce n'est qu'une succession de manoeuvre militaire qui résulte sur une seule chose... La stratégie pour vaincre l'adversaire.

Dans ce cas-là, deux écoles se confondent. Les deux définissent deux mentalités différentes, aux antipodes extrèmes, mais qui ont chacun leurs avantages et leurs inconvénients. Ces deux écoles sont celles de Sun Tzu et de Clausewitz.

Sun Tzu définit que la guerre n'est pas une question de destruction, mais une affaire de guerre psychologique.
Clausewitz privilégie la supériorité militaire matérielle (hommes, armements) et de deux qualités : le coup d'oeil et l'esprit de décision

Aucune n'est meilleur que l'autre, chacune a ses forces et faiblesses.

Sun Tzu préfère attaquer le moral, puisqu'une armée sans morale est une armée morte, qui n'a aucune volonté à opposer la moindre resistance. Elle permet néanmoins de jouer aussi sur le moral du pays à envahir, puisque l'armée ne commet aucune (ou très rarement) des actes de barbaries.
Clausewitz préfère la destruction, comme étant une force de dissuasion. Par exemple, la course à l'armement lors de la Guerre Froide était une dissuasion nucléaire. Cette stratégie ne joue pas un rôle majeur dans la psychologie, mais dans la force brute et les doutes.

Si je dois comparer cet abruti de Gryffondor, ce serait qu'il a le profil même du type Clausewitz. Il ne réflechit aucunement et ne se base que sur son oeil d'obervation et sa capacité de décision... bien qu'il soit dénué de neurônes, comme cet idiot d'Incube.
De ce fait, il m'a été d'une facilité déconcertante de le remettre à sa place. Je n'ai fait qu'utiliser un aspect de l'Art de la Guerre. Je me suis attaqué directement à la stratégie (désuète) de Virgile. Dans le traîté 3, la Stratégie Offensive, Sun Tzu affirme :

Ce qui est, donc, de la plus grande importance dans la guerre, ce n'est pas d'abattre l'ennemi, c'est de s'attaquer à sa stratégie.

C'était ce que j'avais fait lorsque je suis tombé dans son piège... J'avais déjà tissé ma toile de telle façon que sa stratégie allait tomber non seulement à l'eau, mais aussi attaquer son moral...

Celui qui est prudent et attend un ennemi qui ne l'est pas sera victorieux.

Au moins, cette dindon de Mina était un excellent moyen de faire perdre les pédales à ce Bouffondor... Non seulement son moral était atteint, mais attaquer un des points qui fait enrager quelqu'un n'est qu'un autre moyen pour l'empêcher de réfléchir davantage encore.

Si d'un coup le faucon brise le corps de sa proie, c'est qu'il frappe exactement au moment voulu.

Et c'est sur ce point que j'ai lancé ma contre-attaque lorsqu'il était passé en mode Nephilim. Je l'ai empoigné au moment que j'ai jugé opportun, avant de le mettre au sol et contre-attaquer.

En trois citations de Sun Tzu, j'ai pu tourner à mon avantage les points faibles liés à mon origine contre nature... Et face à un être angélique. Alors, si on avait plus d'élèves qui pourraient mettre en application l'Art de la Guerre lors du retour de Voldemort, ça ne serait que de la rigolade face à lui...
Revenir en haut Aller en bas
http://novaslash.free.fr/sher/
Rutsuku Fushin
Diable du Carnage
5eme Année

Diable du Carnage  5eme Année
avatar

Féminin
Nombre de messages : 937
Age : 31
Localisation : Inconnu de la société mais que tout le monde a
Humeur : ...
Date d'inscription : 17/05/2008

Fiche Du Personnage
Race: Humoculus
Pouvoirs: Hacking de Cerveau
Biographie:

MessageSujet: Re: Essais   Dim 7 Fév - 16:38

30 Decembre 1991.


Depuis cinq jours maintenant, j'ai quitté les Loups Rouges, et Wotan. Il est très regrettable que j'en sois venu à de telles extrèmités, mais je n'avais pas le choix. Le code de conduite de cette unité de mercenaires n'était plus du tout compatible avec la mienne, malgré un certain respect que j'ai pour lui. Après tout, il était à mes côtés depuis qu'il m'avait trouvé avec Zweig, et je le considère toujours, au fond de moi, comme un frère. Mais, il n'était pas présent le seul moment où j'avais le plus besoin de quelqu'un... Ca, je lui en ai toujours voulu. C'était depuis ce jour que nos rapports se sont déteriorés.

Maintenant, Hraesvelg est effectif. Me surprenant moi-même, j'ai pu trouver un appartement bien situé à Belgravia. J'ai du par contre utiliser mon pouvoir pour éviter de payer l'exorbitant loyer que ce quartier demande. Le prix d'une maison là-bas est au minimum de 10 millions de Livre Sterling, alors qu'elles sont d'une laideur incommensurable. Mais, personne ne se rendra compte qu'une personne qui n'existe pas puisse habiter un tel quartier. Il faudra aussi que je puisse créer une certaine couverture pour éviter les problèmes. Mais pour cela, j'ai un peu de temps... J'ai déjà mis dans la tête de ce propriétaire qu'un de mes parents était un banquier des plus respectables de la City. Bien entendu, c'était un tissu de mensonge.

J'avais décidé de laisser une partie de mes affaires à Belfast en attendant de trouver un logement... Vu que cela ne m'avait pas prit plus de deux jours, j'ai pris l'avion pour les récupérer. Hmph, dire que c'était l'unité de mercenaire que j'appartenais. C'était quoi cette garde de merde ? J'ai pu récupérer mes affaires aux yeux et à la barbe des autres anciens collègues. Les Loups Rouges sont morts. Voilà, c'est dit.

Hier, je ne sais pas ce qui m'a prit. Je suis allé à Glastonbury. Je n'avais rien à faire là-bas... Non... J'avais quelque chose à faire là-bas. Je suis allé voir la famille Dearborn... sa famille adoptive. Je voulais leur parler de lui, demander plus d'informations sur leur fils adoptif... C'était avec une peur certaine que je suis allé chez eux. En réalité, j'aurai du le faire depuis bien longtemps... Dix ans... J'ai du attendre dix ans avant d'avoir le courage de faire face à cette erreur.

Surprenant moi-même, cela s'est bien passé. Ils m'ont prit en affection, puisque je leur rappelais leur fils disparu. Ils m'ont même nommé affectueusement Askeladd... Quasiment le même surnom qu'il se donnait personnellement. Ils m'ont aussi demandé de rester avec eux, ce que j'ai accepté.

Des fois, je me demande si je ne suis pas fou... Je reste dans une famille dont j'ai tué leur fils... Mais surtout, je reste dans une famille dont leur fils était...

Pour Hraesvelg, il faudra que je lance un sortilège de protéiforme sur le panneau des messages de King Cross. Il faudra aussi que je me fournisse une grande quantité de poudre de cheminette pour faire mes voyages entre Poudlard, Londres et Glastonbury...

Je sens que la nouvelle année va être épuisante. Mais, au moins, je pense que je pourrai définitivement enterrer un grand sentiment de culpabilité qui me hante encore...


Pourquoi est-ce que j'écris ça ? Peut-être parce qu'il s'est tellement passé de choses ces derniers temps qu'il fallait absolument que j'y couche dedans.
Revenir en haut Aller en bas
http://novaslash.free.fr/sher/
Rutsuku Fushin
Diable du Carnage
5eme Année

Diable du Carnage  5eme Année
avatar

Féminin
Nombre de messages : 937
Age : 31
Localisation : Inconnu de la société mais que tout le monde a
Humeur : ...
Date d'inscription : 17/05/2008

Fiche Du Personnage
Race: Humoculus
Pouvoirs: Hacking de Cerveau
Biographie:

MessageSujet: Re: Essais   Dim 13 Juin - 19:26

21 Janvier 1992


Cette date a toujours une signification particulière pour moi... Non pas parce que c'est mon anniversaire (j'étais né avant, et bien que je connaisse la vraie date, c'est bien quelque chose qui ne doit pas être dites), mais parce que c'est à cette date-là que je l'ai rencontré. Même si je n'étais qu'un nourisson, je me souviens parfaitement de ce qui s'était passé ce jour-là, grâce, ou à cause, de ma capacité de voir dans les souvenirs des autres. Chaque fois que je pense à cette date, je suis content d'avoir eu comme père quelqu'un qui me comprenait vraiment, et qui a tout de suite comprit les dessous de l'abandon d'un gosse absolument pas ordinaire. Sans doute parce qu'il n'était, lui aussi, pas ordinaire, et qui lui aussi, avait connu cela...

Si la relation que j'avais avec mon père serait connue, beaucoup n'y croirait pas... Après tout, lui aussi était misanthrope et se fichait, en apparence, de tout. De toute manière, il s'est fait passer pour mort quand j'avais deux ans. Et il a tellement bien brouillé les cartes que même le Ministère et le cercle magique l'ont considéré comme étant mort.

Beaucoup n'ont pas comprit pourquoi il était parti de Poudlard, à peine sa Cinquième Année terminée. Après tout, il n'y avait aucun indice pour eux de savoir ce qui s'était réellement passé. Et, je sais qu'il n'avait rien dit à Rogue. Il voulait le préserver de tout cela. Je sais, de par ses souvenirs, que Rogue était la seule personne qu'il estimait.
Il n'appréciait guère James Potter et Sirius Black (et que dire de ce lèche_botte de Pettigrow). Ils étaient trop prétencieux et surtout vraiment inculte pour lui.
Il pouvait avoir des conversations intéressantes avec Lilly Evans, Remus Lupin, voire même avec les Londubat et Ted Tonks. Cependant, il ne pouvait pas s'entendre avec la grande majorité des Serpentards, tel que Lucius Malefoy (d'un côté, ça me fait mal pour quelque chose...), Milciber, Avery ect... En fait, avec les Serpentards qui sont quasiment tous devenus des Mangemorts. Seul Rogue était l'exception à la règle.

A cette époque... Mon père se nommait Caradoc Dearborn. Le Gryffondor instable, violent, mais surtout au courant de tout et d'une grande précision. Mais, ce qu'ils ne savaient pas, sauf Rogue... C'était qu'il avait un pouvoir particulier, quelque chose que je partage avec lui, bien que le mien est plus puissant...
Mon père était un Psychometriste...

Pour beaucoup, ce talent est quelque chose qu'ils ne soupsonnent pas. La Psychométrie, autre le fait moldu d'analyser l'esprit d'un individu, est aussi un pouvoir paranormal. En règles générales, un Psychometriste est un individu capable de voir quelques fragments des souvenirs que renferment tous les objets, en un seul flash qui dure même pas une seconde. Cependant, certains, des plus puissants tel mon père, pouvoir voir aussi des flashs en touchant la main ou la tête d'une autre personne.
Sur ce point, ça ressemble beaucoup à ma capacité de voir dans les souvenirs des autres, même si c'est de manière répétée et que c'est toute la vie qui défile en vitesse accélérée. De plus, et personne ne le sait, la raison pour laquelle je porte des gants n'est pas seulement pour ne pas laisser d'empreintes digitales (de toute manière, c'est quelqu'un d'autre qui ramasserait à ma place), mais aussi pour éviter de voir ses flashs lorsque je touche un objet.
Sur ce point aussi, je suis un Psychométriste, mais ça n'explique pas pourquoi je peux capter aussi les souvenirs des êtres vivants , mais aussi manipuler leurs souvenirs et leurs gestes pour les plus faibles d'entre eux...

Pour revenir à mon Père, il souffrait beaucoup à cause de sa psychométrie, mais aussi de son passé. Bien que Rogue savait qu'il avait été adopté, il ne savait pas de quel pays Caradoc était originaire.
Cependant, mon Père avait un tel traumatisme lié à son enfance et personne ne le savait... sauf moi...

Après tout, comment dire que, pendant une année, c'était l'enfer au quotidien ? Comment avouer qu'il avait été traité encore pire qu'un chien, dans des conflits sanglants lié à l'annexation des pays sattelites par l'URSS ? Comment avouer que, lorsqu'on se réveillait, on retrouvait toujours au moins un cadavre d'un membre de sa famille ou d'un ami à ses côtés ? Comment avouer aussi qu'il devait son salut uniquement parce qu'il s'était retrouvé à Berlin le 26 Juin 1963 et qu'il avait rencontré la famille Dearborn, lors du discours de Kennedy ?

Il savait très bien que personne ne le croirait. Même à Ylda, sa mère, et à Amerawdwr, son père, il n'avait rien dit. Ces derniers soupçonnaient bien quelque chose (comme ils soupçonnent quelque chose pour moi), mais ils ne voulaient pas le forcer. D'un côté, mon Père était heureux de cette décision. De l'autre, il leur en voulait... Mais, il savait pertinemment qu'ils ne faisaient qu'attendre le moment où Caradoc voulait en parler...

Mais, il avait prit une décision lors de sa cinquième année... Une décision qui l'a poussé à quitter ses études. Il avait un rêve à accomplir, et c'est quelque chose qu'il m'a transmit, à sa mort. Comment a-t-il pu transmettre son rêve à celui qui l'a tué ? A son fils paricide ? Je dois avouer que parfois, j'ai du mal à le comprendre. Mais, ça n'empêche pas que c'est le seul pour lequel j'ai eu une confiance à toutes épreuves...

Je ne me doutais pas que je trouverai autant de personnes dans le besoin, qui ont besoin d'aides pour repartir d'un bon pied. Je ne suis quasiment jamais allé aux Royaume-Uni et en Irlande, mais beaucoup sont des laissés pour compte de la société moderne. Et certaines de ces personnes dans le besoin me conduisent directement à...

Qu'est-ce que ça serait lorsque je devrais aussi m'occuper du Danemark et de la Suède ? Parfois, mon vrai nom est un fardeau. Cependant, et même si je ne peux pas le dire, je suis fier de le porter pour une seule chose... Non pas qu'il prouve mon identité qui n'existe pas... Mais...

Parce que c'est Papa qui me l'a donné...
Revenir en haut Aller en bas
http://novaslash.free.fr/sher/
Rutsuku Fushin
Diable du Carnage
5eme Année

Diable du Carnage  5eme Année
avatar

Féminin
Nombre de messages : 937
Age : 31
Localisation : Inconnu de la société mais que tout le monde a
Humeur : ...
Date d'inscription : 17/05/2008

Fiche Du Personnage
Race: Humoculus
Pouvoirs: Hacking de Cerveau
Biographie:

MessageSujet: Re: Essais   Lun 4 Oct - 0:00

10 Mars 1992


Depuis quelques temps, il m'arrive une chose étrange. En fait, depuis la semaine dernière, je n'arrête pas de rencontrer une enquiquineuse de première, naïve, bonne poire et surtout tellement altruiste qu'elle me blesse intérieurement à chaque fois. Bien que, souvent, j'ai envie de la martyriser pour qu'elle s'éloigne de moi, ne serait-ce pour qu'elle arrête de me harceler, mais aussi pour sa propre sécurité... Cette fois, j'ai vraiment fait une chose que je regrette maintenant...

Je l'ai invité à ce stupide bal de fin du Carnaval...

Pourquoi est-ce que j'ai fait ça ? Je n'en sais absolument rien. En fait, c'est arrivé par hasard. Elle m'a posé la question si je la détestais... Il est vrai que j'adopte une attitude forte déplaisante, mais uniquement pour avoir la paix et qu'on évite de me solliciter. Je veux la paix et qu'on me laisse dans mes problèmes irrésolus, à cause de ce pouvoir éprouvant. Comme souvent, le silence est prit comme une affirmation aux dires d'une personne...

Je l'ai donc invité au bal...

En fait, c'est depuis que je l'ai rencontré que je suis étrange... Et encore, heureusement que ce n'est qu'avec cette casse-pied de Sarah ! Malgré mon désir d'éloignement, je ne peux pas lancer une des répliques assassines qui ont affirmé ma réputation. J'arrive à lancer des phrases cyniques, comme c'est dans mon caractère... Bref... Mais le pire... est que je fais attention à ne pas trop la blesser.

Est-ce que c'est le fait d'être allé sur la tombe de mon père, le mois dernier, qui m'a changé ? Ou alors l'influence des vieux Dearborn ?

Ou alors... Est-ce le fait que mon pouvoir de Hacking ne marche pas sur elle ?

Je n'en sais absolument rien et... pour la première fois depuis tellement longtemps... je me sens complètement perdu. Je ne sais pas quoi faire, quoi penser... Et tous les évènements qui se passent en ce moment à Poudlard ne sont qu'une source supplémentaire de fatigue pour moi.

Chaque fois que je la vois, je suis surtout en colère envers moi-même... Chaque fois je la vois, tellement elle irradie de lumière, je me vois encore plus horrible que ce que je me voyais normalement ; et pourtant, je suis la personne que je déteste plus que tout au monde. Je n'ai qu'une seule envie... Qu'elle s'en aille ou de m'enfuir le plus loin possible. Pourtant... J'essaye plus que tout de ne PLUS être un couard... Une personne qui a peur des autres...
Parce que c'était à cause de cette peur que...

Alors, pourquoi est-ce que mon corps fait tout pour qu'elle soit à mes côtés ? Je l'ai protégé tout à l'heure, lorsqu'elle s'est fait agresser par ces trois idiots de Serpentard. Je l'ai soulagé, soigné, prêté une oreille attentive ! Et ceci n'est absolument pas moi !
Peut-être parce qu'elle est une personne que j'ai longtemps cherché, sans succès... Une personne en qui je ne peux lire, ni rien ressentir ?
Peut-être parce que je sais que ça sera bientôt la fin et que, malgré tout, je veux m'attacher de nouveau à quelqu'un ?

Je n'en peux plus... Je suis complètement épuisé et je n'ai même pas le temps de dormir...

Surveiller toute l'école...
Surveiller le corps professoral en entier...
Surveiller Potter et son groupe...
Surveiller les autres élèves en règle général...
Essayer à tout prix de tenir cette promesse à ce Français...
Veiller sur les Dearborn, pour éviter qu'ils aient, de nouveau, à s'offrir trop péniblement de leur deuil...
Redonner une lueur d'espoir aux laissés pour compte en tant qu'Avaleur de Cadavre...
Porter ma croix, le poids de mes péchés et de ma culpabilité à cause de mon paricide...

Et maintenant...
La protéger...

Je n'avais vraiment pas besoin de ça.

Mais en tant qu'Avaleur de Cadavres, je ne peux pas rester insensible à son désespoir intérieur...
Revenir en haut Aller en bas
http://novaslash.free.fr/sher/
Rutsuku Fushin
Diable du Carnage
5eme Année

Diable du Carnage  5eme Année
avatar

Féminin
Nombre de messages : 937
Age : 31
Localisation : Inconnu de la société mais que tout le monde a
Humeur : ...
Date d'inscription : 17/05/2008

Fiche Du Personnage
Race: Humoculus
Pouvoirs: Hacking de Cerveau
Biographie:

MessageSujet: Re: Essais   Mar 10 Mai - 13:38

6 Février 1976
Caradoc Dearborn


Pour la première fois depuis longtemps, je signe sous mon vrai nom…


C’est rare que je n’écrive plus pendant une longue période dans ce cahier des plus précieux que m’a donné Amerawrdr… Ce cahier qui est l’héritage de ma famille d’adoption, mais aussi le cahier qui contient énormément de vérités depuis des siècles . Moi qui pensait que ce cahier était la seule preuve que j’existais, qui garderait une trace de moi de mon passage sur terre, je suis en train de revoir mon propre jugement.

Je ne comprenais pas ce que voulait dire mes parents lorsqu’ils m’ont affirmé que le plus important, ce n’était pas une preuve écrite de son passage, mais une preuve d’affection, de sentiments et de mémoires dans l’esprit d’une ou plusieurs personnes en particulier… Ce n’était qu’ainsi qu’on vivait, même après sa mort.
Mais, depuis peu, je commence à comprendre…

Cela doit être avec ce petit que j’ai trouvé dans le seul No Man’s Land entre Rome et l’Etat de la Cité du Vatican… Ce gamin qui dort paisiblement dans mes bras en ce moment.
Moi qui n’aime absolument pas les mômes… Les trouvant puérils, inintéressants, inutiles… Voilà que je m’attache à ce petit qui… Peut-être parce qu’il me rappelle moi quand j’étais jeune.

Ou peut-être parce qu’il n’avait que moi qui pouvait l’aider… Qu’il n’y avait que moi qui pourrait le comprendre.
Parce qu’avec mon pouvoir de psychométrie et mon don, j’ai tout de suite su que ce gamin n’était pas ordinaire.

J’étais allé voir Wotan après une réunion barbante au Saint Siège. Je ne comprends pas pourquoi le pape sénile qu’est Paul VI a tellement besoin de mercenaires pour la sécurité. Ses Gardes Suisses font déjà l‘affaire… Cet état est tellement petit et les entrées sont peu nombreuses pour passer du Vatican à Rome. Même un voleur expérimenté ne pourrait se faufiler dedans.
Je ne comprendrai aussi jamais comment ces hommes embrassent la religion comme si c’était des amoureuses en chaleur. Même si je viens d’un pays très pratiquant, j’ai tout de suite compris qu’il n’y avait pas de Dieu. Si on voulait survivre, il fallait simplement sortir les doigts de son derrière et de le bouger.

Pourtant, quand j’étais avec Wotan, j’entendais inlassablement une faible voix dans ma tête. Wotan n’entendait absolument rien. Ce n’était pas la première fois que ça me le faisait depuis que j’étais au Vatican… Ca avait déjà commencé environ deux jours avant que je découvre ce môme… Mais cette fois, c’était plus fort, plus audible.
N’en pouvant plus, je suis parti à la recherche de cette faible voix. Bien évidemment, Wotan m’a accompagné, bien qu‘il ne comprenait pas pourquoi je marchais.

C’est ainsi que j’ai découvert ce gosse, dans le seul No Man’s Land entre Rome et l’Etat de la Cité du Vatican. Peu de personne connaisse ce lieu, et je suis persuadé qu’il a été abandonné à cet endroit pour une raison précise.
C’était le 21 Janvier…

Jusqu’à maintenant, je ne suis presque pas sorti de cette chambre d’hôtel en plein Rome. Ce nourrisson à peine né était malade à en mourir. Il souffrait d’hypothermie, de diverses maladies, de faim et d’un manque de sommeil flagrant. Divers médecins que j’ai fait venir ne garantissait aucune chance de survie, surtout que les médicaments ne marchaient pas.
Un de ces médecins a même essayé de l’assassiner avec un produit au nom indéfini. Cela me pousse à penser un peu plus que ce gamin n’est pas ordinaire… Qu’il est gênant pour une personne influente.

Mon pouvoir particulier m’a permis d’en savoir plus, rien qu’en le touchant. Que ces personnes essayent de tuer un simple gosse, par simple nécessité pour eux… C’est inadmissible !

Que diraient ceux qui me connaissent sous le nom de Caradoc Dearborn ? Je m’en fous complètement. Depuis que j’ai quitté Poudlard, je me suis forgé une autre identité… Une identité de mercenaire, qui me permet d’agir comme je l’entends, pour un objectif dont je me suis fixé…
Mais, en ce moment, je ne suis pas Zweig, chef des Loups Rouges…
Je suis Caradoc Dearborn, fils adoptif d’Ylda et Amerawrdr Dearborn, ancien Gryffondor instable et violent au pouvoir particulier de lire dans les objets et brièvement chez les autres…

Il commence à serrer fortement ma chemise… Il doit avoir un cauchemar en ce moment. Mais, n’est-ce pas une preuve que ce môme à besoin de moi, plus que tout ?

Depuis peu, j’ai changé… J’ai l’impression d’avoir énormément gagné en expérience de la vie avec lui… Que mon rêve, ce que je poursuivais avant, n’était que chimères. Ce n’était rien d’autre qu’une illusion, quelque chose que je ne pourrai pas supprimer.
Maintenant, ça a changé…

Je veux… Je veux protéger cet enfant. Non, plus que tout… Je veux être un père pour lui… Comme quand Amerawrdr et Ylda m’ont trouvé à Berlin… Je veux vraiment être une famille pour lui. Être une famille que je n’ai même pas encore avoué mes véritables sentiments à mes parents adoptifs…
Je me fiche si je dois, pour ça, retarder ou renier mon rêve que j’avais avant que je ne rencontre ce gamin. Un père doit se battre pour son fils… Et c’est maintenant ce que je vais faire.

Je vais vivre… Pour mon fils…
Je vais peut-être lui donner un nom lourd à porter, mais il prouvera tout l’amour que j’ai pour lui, toute l’affection et tout le désir que j’ai de le protéger.

(l’encre à baver à cet endroit précis, mais on arrive à voir distinctement ceci :
L….. O…. A…….
Dearborn.)
Mon fils adoré, c’est ton nom… un nom dont je suis sûr qu’il te sied à merveille.

Tu vas sans doute me détester pour ne pas t’offrir une vie ordinaire, pour l‘enfance et l’innocence que tu ne pourras jamais avoir à cause de ce milieu…
Mais je te jure que je te protégerai, envers et contre tout… Même envers moi-même.
Revenir en haut Aller en bas
http://novaslash.free.fr/sher/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Essais   

Revenir en haut Aller en bas
 
Essais
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ex Libris Umbra : le RPG dessous l'histoire de Harry Potter :: Parchemins Importants :: Fiches des Personnages :: Journaux Intimes-
Sauter vers: