Ex Libris Umbra : le RPG dessous l'histoire de Harry Potter
Bonjour, cher invité !

Tu es ici parce que tu aimes l'univers de Harry Potter et que tu voudrais savoir savoir les coulisses de l'Histoire ?

Voici le contexte... Tu es pendant l'année scolaire 1991-1992...
Et si tu pouvais faire de de grands changements ? Que ferais-tu ?

Artisan de mon sort et de celui de plusieurs...
Où chacune de tes actions ont des conséquences sur toi et sur les autres joueurs.


Ex Libris Umbra, où tu suis les coulisses de l'Histoire...
Et où tu peux aussi la changer.

Merci de t'inscrire sur ce forum RolePlay convivial...
Et de laisser ta trace sur le Livre des Ombres.



 
AccueilPortail personnFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Une prise de contact... ratée

Aller en bas 
AuteurMessage
Lucrezia Borgia
Cantarella
Professeur de DCFM

Cantarella  Professeur de DCFM
avatar

Féminin
Nombre de messages : 237
Emploi/loisirs : Professeur de DCFM / séductrice avisée
Humeur : Humeur à faire l'amour !!!!!!!!
Date d'inscription : 19/08/2008

MessageSujet: Une prise de contact... ratée   Mer 27 Jan - 23:28

La nouvelle année était passée, au plus grand bonheur de Lucrezia. Contrairement à ses habitudes, la démone avait passé les fêtes de la Saint Sylvestre à Poudlard... Alors qu'habituellement, elle les passait dans le Château San Michele à Ferrare, en Italie... Château qui lui appartenait légalement, ainsi que tout le Duché de Ferrare. Elle était une Este par alliance, et la seule qui vivait encore, après plus de cinq siècles d'existance. La noble famille d'Este avait disparu à la fin du Seizième Siècle, faute à un héritier mâle. C'était les temps difficiles de la Renaissance, après la période d'austérité qu'était le Moyen-Âge.

Bien évidemment, elle avait passé le réveillon avec son amant actuel, prétextant une remise à niveau concernant les Défenses contre les Forces du Mal... Qui eut lieu, mais moins longtemps que la délicieuse partie de jambe à l'air qui avait suivi juste après. C'était tout de même une Succube, une démone de la luxure, le plus doux des Péchés Capitaux.

Cependant, les affaires la rattrapaient... Elle avait repris le rythme de ses cours, de la correction de ses copies et aussi ses différentes recherches sur les Forces du Mal... Mais, en même temps, elle avait enquêté sur cette mystérieuse baguette à deux ingrédiens. Qui pouvait avoir une telle baguette ? Il y avait des milliers d'adolescents européens, et une bonne centaine à l'école Poudlard. Pourtant, la Cantarella ne pouvait s'empêcher que cet élève à problème était celui qui détenait cet instrument des plus effroyables.

Profitant d'un moment de libre et au lieu de le passé avec son amant, l'enseignante avait décidé de prendre contact avec Rutsuku Fushin... Cet élève de Serpentard qui était la terreur des enseignants, l'effroi des autres élèves, et la seule personne qui avait fait reculer Dumbledore dans sa sagesse. Elle avait bien entendu parlé des rumeurs qui circulaient à son sujet... Un fou, un déséquilibré, un asociable, quelqu'un de dangereux et d'imprévisible, refusant la compagnie des autres, responsable entre autre en Décembre de la destruction de la Volière ect... Autant dire que tout cela n'était guère glorieux, que le Poison des Borgia se demandait si elle aurait assez de patience pour établir un premier contact avec ce cas-à-part.

Il était connu du corps professoral qu'il passait le plus clair de son temps à la bibliothèque. De plus, Dumbledore le lui avait dit. Elle avait donc opté pour le voir sur son terrain de prédilection.

Mais, au bout d'une vingtaine de minutes de recherches, elle se devait d'avouer qu'il n'y était pas. Juste quand elle allait le chercher, ce sacré Serpentard n'était pas présent ?! Intérieurement, elle était furieuse, même si ce n'était qu'une question de circonstances. Lucrezia soupira quelques instants, tout en posant les mains sur ses hanches.

Qu'importe si elle était au milieu d'une pile d'étagère que beaucoup d'élèves lisaient... C'était sur les Forces du Mal.

"Je dois bien avouer qu'aujourd'hui, cela n'est guère mon jour de chance."
Revenir en haut Aller en bas
Cassie O'Brien
Préfète
6eme Année

Préfète  6eme Année
avatar

Nombre de messages : 12
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: Une prise de contact... ratée   Jeu 28 Jan - 2:04

En ce mois de Janvier, où il était bien plus agréable de passer son temps libre dans le château, au chaud, que dehors dans le froid, Cassie avait choisi de traîner à la bibliothèque. Fidèle à ses petites habitudes, elle avait choisi une place bien au fond, mais néanmoins près des fenêtres, afin d'être assez tranquille pour étudier ou écrire dans son journal tout en pouvant admirer à loisir le paysage lorsque son esprit divaguait.

Aujourd'hui la bibliothèque était presque vide, mais il y avait une explication : les quelques flocons qui étaient tombés durant la nuit avait provoqué la joie des élèves, et surtout l'envie irrépressible chez eux d'aller jouer dans la neige ! Cassie n'avait pas voulu les suivre. Au brouhaha extérieur, elle préférait le calme et la sérénité de la bibliothèque.

Elle s'était donc installé comme de coutume à sa place habituelle, après avoir adressé un bonjour discret à la bibliothécaire. Une fois assise, elle avait sorti de sa vieille besace en cuir sa plume, son encre, et son carnet, usé par le temps. C'était un de ces vieux carnet aux pages jaunies, manquantes aussi parfois, parce qu'elles avaient été arrachées ou parce qu'elles s'étaient détachées toutes seules. A l'intérieur, des pages griffonnés, et des dessins parfois. Une sangle permettait de maintenir le carnet fermé, créant ainsi comme une sorte de barrière invisible entre le monde extérieur et l'intimité des pensées.

Ce carnet était un exutoire pour Cathy. Depuis son arrivée à Poudlard elle y confessait ses moindres secrets, ses moindres souffrances, ses moindres pensées et réflexions. Elle y dessinait aussi parfois, lorsque l'envie lui prenait. Aujourd'hui était un jour sans. Elle se contenterais d'écrire.

Cela faisait un petit moment qu'elle avait commencé à écrire à quel point cette période était difficile, lorsque les multiples allers et retours de la professeur de Défense contre les forces du Mal lui firent lever les yeux. Visiblement Lucrezia semblait chercher quelque chose, ou quelqu'un.
Cassie la regardait de loin, de se demandait si elle ferait mieux d'aller lui donner un coup de main et ainsi pouvoir retrouver le calme de la bibliothèque plus rapidement, ou s'il valait mieux qu'elle ne s'en mêle pas, au risque d'avoir des ennuis.
Elle se figea, perdue dans ses réflexions, le regard ailleurs.
Revenir en haut Aller en bas
Lucrezia Borgia
Cantarella
Professeur de DCFM

Cantarella  Professeur de DCFM
avatar

Féminin
Nombre de messages : 237
Emploi/loisirs : Professeur de DCFM / séductrice avisée
Humeur : Humeur à faire l'amour !!!!!!!!
Date d'inscription : 19/08/2008

MessageSujet: Re: Une prise de contact... ratée   Jeu 28 Jan - 19:40

Lucrezia était complétement perdue dans ses pensées, au point qu'elle restait là où elle s'était arrêté. Elle avait ses mains sur ses hanches, la tête baissée et les yeux fermés. Elle tentait de réflechir où ce fichu émergumène pouvait être. Juste quand elle s'était motivée pour aller le voir et prendre contact avec lui. Elle lui fera payer cher cet affront. Foi de Borgia ! D'un autre côté, elle aurait du prendre quasiment rendez-vous avec le jeune homme. Mais, bien que cette idée lui avait traversé l'esprit, cela aurait pu lui mettre la puce à l'oreille sur ce qu'elle comptait faire. Après tout, ne disait-on pas que Fushin savait tout sur tout dans l'école ?

Ce fut alors qu'elle sentit un regard posé sur elle. Cela eut pour effet de la sortir de son cercle vicieux... Mais aussi de ce sujet à problème. La Succube ouvrit les yeux et posa son champ de vision sur la paire d'iris qui la regardait. Puis, elle fit un sourire, tout en gardant cette noblesse qui était sienne depuis toujours. Enfin, elle s'approcha de Cassie lentement, pour ne pas la brusquer, tout en disant :

"Je suis agréablement surprise de vous voir ici, Mademoiselle O'Brien. Allez-vous bien ?"

Elle avait déjà eu l'adolescente comme élève l'année dernière. Oui, la Cantarella avait pu rester à ce poste, parce qu'elle n'avait pas le poste titulaire d'enseignante Contre les Forces du Mal... Elle n'était qu'enseignante-chercheuse. De ce fait, elle ne donnait ses cours qu'à mi-temps, où uniquement aux hauts niveau... En fait, depuis cette année, elle enseignait à partir des Cinquième Années... L'année dernière, c'était à partir des Quatrième Annés.

Mais ce n'était pas la question... Le Poison des Borgia voulait discuter actuellement, histoire de sortir ce fichu Fushin de la tête !
Revenir en haut Aller en bas
Cassie O'Brien
Préfète
6eme Année

Préfète  6eme Année
avatar

Nombre de messages : 12
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: Une prise de contact... ratée   Jeu 28 Jan - 21:06

A la mention de son nom, Cassie sembla comme revenir à elle, comme toujours lorsque ses pensées divagues et qu'elle ne rêve plus que possible. Elle cligna des yeux plusieurs fois et passa sa main dans ses cheveux d'un blond doré, avant de répondre à la question de la professeur.

"Je suis agréablement surprise de vous voir ici, Mademoiselle O'Brien. Allez-vous bien ?"

"Bonjour professeur Borgia. Je vais bien, merci."

Il ne servait à rien de prétendre ne pas avoir entendu, même si à cet instant précis elle aurait préféré ignorer la présence de la succube et continuer tranquillement ce qu'elle avait commencé, à savoir ce qu'elle faisait de mieux : écrire dans son journal. Si elle avait été une élève lambda c'est peut-être ce qu'elle aurait fait, mais depuis cette année les choses avaient changées, et ses nouvelles responsabilités de Préfète des Serdaigles impliquait le respect des professeurs. Et puis il faut le reconnaitre, elle appréciait Lucrézia pour le peu qu'elle la connaissait, en tant qu'enseignante. Un léger moment trouble, de doute, s'installa. Cassie se demandait si cela valait vraiment la peine de chercher à entretenir la conversation. Sa curiosité pris le dessus, et puis après tout, pensa-t-elle, cela me fera quelque chose à raconter aux copains !


"...
Et vous donc ? Vous semblez chercher quelque chose, je me trompe ?Je peux peut-être vous aider ?" répondit la jeune fille.

Cassie s'était levée, et avait refermé son carnet, qu'elle tenait désormais très serré contre elle de sa main gauche, tandis qu'elle replaçait de sa main droite le noeud qu'elle avait dans le cheveux.
Revenir en haut Aller en bas
Lucrezia Borgia
Cantarella
Professeur de DCFM

Cantarella  Professeur de DCFM
avatar

Féminin
Nombre de messages : 237
Emploi/loisirs : Professeur de DCFM / séductrice avisée
Humeur : Humeur à faire l'amour !!!!!!!!
Date d'inscription : 19/08/2008

MessageSujet: Re: Une prise de contact... ratée   Jeu 28 Jan - 23:38

Lucrezia était maintenant à la hauteur de Cassie, avec ce sourire chalereux sur ses lèvres pulpeuses. La démone du plus doux crime regardait l'adolescente avec ses yeux vairons. Elle semblait être en pleine inspiration pour l'écriture. Une part de la femme voulait bien lui demander ce qu'elle écrivait, par simple curiosité. Longtemps auparavant, elle avait écrit de nombreux poèmes, en binôme avec les plus grands poètes italiens de son temps. Elle avait aussi été une muse des plus inspirantes pour beaucoup, même après sa mort en tant qu'Humaine, en 1519. Mais, elle appréçiait aussi la littérature, la sculpture, la peinture, le théâtre, l'opéra, l'art en général. Cependant, elle devait l'avouer... Elle avait une préférence pour l'ancien, jusqu'à la fin du Dix-Neuvième Siècle. Dès qu'il y eut les machines et la standardisation, toute l'âme créatrice s'était envolée. Et, avec sa fortune conséquente en tant que Duchesse de Ferrare, elle mécenait souvent des jeunes artistes qui gardaient le savoir-faire ancien.

"... Et vous donc ? Vous semblez chercher quelque chose, je me trompe ?Je peux peut-être vous aider ?"
"Je cherchais un élève qui, depuis est présent dans notre établissement, n'assiste que très rarement en cours. De plus, lorsqu'il y assiste, il détruit le cours avec une imagination débordante. Ne l'ayant pas encore rencontré, je voulais au moins voir à quoi m'en tenir. Et je ne peux pas l'avertir par courrier puisqu'il se méfie de toutes personnes, quelqu'elles soient, comme de la Peste Noire."

La Cantarella soupira alors... Ce sacré Fushin était un cas désespérant. Contrairement à ce que lui avait conseillé Dumbledore, elle voulait prendre contact avec lui avant qu'il ne parte en voyage. D'ailleurs, où partait-il en voyage ?

"D'après les différentes rumeurs qui me sont parvenues, il fréquente en grande majorité la bibliothèque. Mais, il semblerait que, aujourd'hui, ce ne soit pas le cas... Je retenterai une prochaine fois."

Puis, sans prévenir, la Princesse des Borgia s'exclama :

"Mais, il est vrai que vous êtes devenue préfête des Poufsouffle, Mademoiselle O'Brien. Bien avec beaucoup de retard, je vous adresse mes sincères félicitations. Si vous avez besoin d'aide, ne serait-ce que de conseils, n'hésitez pas à m'en faire part."

Dans ces conditions, il était difficile à croire qu'il n'y avait guère d'envie de luxure dedans... Ce qui était le cas. Lucrezia n'avait pas envie, ces derniers temps, des moments intimes avec quelqu'un. Mais ces derniers jours, suite à cette recrudescence de travail, elle n'avait pas du tout l'esprit à s'occuper de ses parties de jambes en l'air.

De plus, Lucrezia avait été préfête lors de sa scolarité. Et, fait rare, elle l'avait été dès sa première année. En même temps, elle était connue dans l'Histoire pour avoir été un Gouverneur de renom, laissant une empreinte agréable et indélébile sur les villes qu'elles avait gouverné... Spolète, le Vatican, Népi, Ferrare... Bien que l'Histoire avait plus retenu son passé d'empoisonneuse.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une prise de contact... ratée   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une prise de contact... ratée
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ex Libris Umbra : le RPG dessous l'histoire de Harry Potter :: Poudlard :: La Bibliothèque-
Sauter vers: