Ex Libris Umbra : le RPG dessous l'histoire de Harry Potter
Bonjour, cher invité !

Tu es ici parce que tu aimes l'univers de Harry Potter et que tu voudrais savoir savoir les coulisses de l'Histoire ?

Voici le contexte... Tu es pendant l'année scolaire 1991-1992...
Et si tu pouvais faire de de grands changements ? Que ferais-tu ?

Artisan de mon sort et de celui de plusieurs...
Où chacune de tes actions ont des conséquences sur toi et sur les autres joueurs.


Ex Libris Umbra, où tu suis les coulisses de l'Histoire...
Et où tu peux aussi la changer.

Merci de t'inscrire sur ce forum RolePlay convivial...
Et de laisser ta trace sur le Livre des Ombres.



 
AccueilPortail personnFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Knut le Grand

Aller en bas 
AuteurMessage
Rutsuku Fushin
Diable du Carnage
5eme Année

Diable du Carnage  5eme Année
avatar

Féminin
Nombre de messages : 937
Age : 31
Localisation : Inconnu de la société mais que tout le monde a
Humeur : ...
Date d'inscription : 17/05/2008

Fiche Du Personnage
Race: Humoculus
Pouvoirs: Hacking de Cerveau
Biographie:

MessageSujet: Knut le Grand   Mar 13 Juil - 22:51

Voici quelques jours que Rutsuku était rentré de son voyage en Syrie, que le Serpentard traînait, une fois encore et inlassablement, à la bibliothèque. Comme par hasard, s'il y avait un endroit quasiment sûr de retrouver l'élève le plus mysanthrope de Poudlard, c'était en ce lieu-ci. D'ailleurs, pour le Cinquième Année, c'était le seul endroit intéressant du château, et peu lui prenait la tête. Après tout, s'il expliquait le fardeau qu'il portait depuis toujours, personne ne le croirait... personne... Tous était si limité d'imagination que cela en était... pitoyable n'était pas un mot assez fort pour exprimer ce que l'ancien chien de guerre pensait des autres. Il avait du se faire une raison... pourquoi il avait ce pouvoir, comment éviter son pire cauchemar... Personne n'imaginerait tous les tourments qui le hantaient à chaque moment. Comment le pourrait-ils ? Ils ne faisaient que regarder devant eux, sans même chercher en profondeur. Des imbéciles finis.

Mais, au moins, le Diable des Carnages était soulagé... Personne n'irait voir le lieu où reposait son père adoptif. C'était son dernier souhait. Zweig avait toujours vécu comme il l'entendait... C'était la seule chose que Rutsuku pouvait faire. Il était même indigne qu'il puisse l'appeler Zweig père... un fils ne tuerait jamais son père, même si Oedipe l'avait fait inconsciemment. Mais, c'était il y avait plus de deux mille ans... Maintenant, les mentalités avaient quand même changé... et pourtant, l'ancien mercenaire ne pouvait pas le nier... Il avait tué la seule personne qui comptait pour lui... Et de la pire des manières qu'il fusse.

Alors qu'il était toujours au rayon histoire, en train de chercher des livres sur un certain sujet, il repensait encore et encore à lui... C'était ainsi depuis ce voyage inconito... Ca lui avait laissé des traces mentales... Il n'arrêtait pas de repenser à cela... Cependant, le changement s'était aussi opéré sur le physique. Son visage était plus creusé, plus adulte, plus affiné, tel l'enfant qu'il n'avait jamais été disparaissait définitivement pour vraiment laisser place à l'adulte qu'il était depuis toujours. Le contour de ses yeux était plus sombre, par cette fatigue accumulée aussi bien physique que mentale. ses cheveux avaient poussé, au point que sa frange cachait au trois-quart son regard. Mais, le plus surprenant était cette barbe d'une quinzaine de jour, entourant ses lèvres et montant jusqu'aux oreilles. Cela donnait aux autres l'impression qu'il était adulte, ce qui était un avantage pour Rutsuku... Il en avait marre de toujours se recevoir des sermonts à cause de sa soi-disant jeunesse.

Finalement, au bout de quelques minutes de recherches, il trouva enfin un livre sur le sujet qu'il voulait. Knut le Grand, connu aussi sous le nom de Knut II de Danemark, et de Knut I d'Angleterre. C'était un Roi Viking, qui fut Roi d'Angleterre, de Danemark et de Norvège. C'était aussi le plus avisé de tous les souverains de cette période. Sage et bénéfique, qui réforma profondément tous les Royaumes du Nord de l'Europe, il était aussi...

Le Serpentard ne put s'empêcher de lâcher un soupire... Jamais il ne pourrait en savoir davantage sur cet individu. Il refusait d'utiliser sa psychométrie. Qu'importait l'état de ses mains... Qu'importait d'ailleurs le temps et l'heure qu'il était... L'Humoculus n'assisait jamais en cours, au grand daim du corps professoral et de Dumbledore. Que ces vieux croûtons aillent se faire voir !
Revenir en haut Aller en bas
http://novaslash.free.fr/sher/
Sarah Mikltov
Cendre de Lune
4eme Année

Cendre de Lune  4eme Année
avatar

Féminin
Nombre de messages : 192
Age : 26
Date d'inscription : 16/08/2008

Fiche Du Personnage
Race: Humaine.
Pouvoirs: Sixième sens surdéveloppé.
Biographie:

MessageSujet: Re: Knut le Grand   Mar 13 Juil - 23:13

Logiquement dans une bibliothèque, il fallait garder le silence. Déjà que Sarah ne parlait pas beaucoup. La bibliothèque était donc un lieu de rêve pour la jeune élève. Elle aimait lire, écrire, dessiner. Elle aimait la tranquillité, c'était donc impeccable de venir se réfugier ici. La petite Serdaigle longeait les couloirs en tenant un livre qu'elle devait rendre contre sa poitrine. Son furet reposait sur son épaule, faisant office de foulard si on voulait, même si pourtant il ne faisait pas froid dans les couloirs de l'établissement. La jeune fille marchait en silence pendant cette pause. Elle pourrait prendre son temps : elle n'avait pas de cours pour le moment et avait largement le temps de se reposer dans la bibliothèque, son petit sanctuaire. Enfin, non, c'était son grand sanctuaire ! Il y avait de la place pour cent élèves là-dedans ! Ou peut-être plus…

D'un pas discret, l'adolescente entra en poussant la lourde porte. La bibliothécaire la salua d'un beau sourire sincère, heureuse de revoir cette sympathique petite angélique dans ces environs silencieux. Seuls ses pas et ceux des autres individus présents se faisaient entendre comme des échos dans une caverne de cristal. Elle voyait quelques élèves qui discutaient en chuchotant, d'autres travaillaient. La responsable des lieux questionna Sarah concernant sa présence ici par pure curiosité amicale et la jeune fille se rapprocha du bord de son bureau pour déposer le livre. Elle lui demanda également si elle n'aurait pas un livre sur les sortilèges de quatrième niveau, elle devait les étudier pour un contrôle prochain. Elle lui indiqua une rangée spécifique.

- Merci.

Sarah pivota sur ses talons et marcha discrètement vers les différentes rangées où des tonnes de livres étaient alignés. Il semblait y en avoir des centaines et des centaines. Ses grands yeux bleus azurs fixèrent les différentes colonnes avant de regarder le papier que lui avait donné la bibliothécaire. Elle y contempla le numéro inscrit dessus et regarda plus haut pour regarder que le livre qu'elle voulait était beaucoup trop haut. C'est donc avec la magie qu'elle dut faire voler ce livre jusqu'à sa main. Lorsqu'elle l'attrapa, elle se rendit compte du coin de l'œil qu'un mouchoir brodé venait de tomber au sol dans une cadence entrecoupée. De dos, elle vit un homme portant un vêtement vert. Elle se rapprocha en prenant la parole timidement.

- Hm.. Excuse-moi ?

Jugeant qu'il ne devait pas être vraiment plus âgée qu'elle, Sarah s'adressait à lui comme on parlerait à n'importe qui qu'on connaîtrait ou qui n'était pas suffisamment influent pour mériter d'être vouvoyer. Il était dos à elle donc elle ne pouvait pas deviner. Cependant, lorsqu'il se retourna pour voir ce qu'elle voulait, la jeune femme figea en croyant s'être trompé sur son compte. C'était un enseignant peut-être ? En tout cas, il devait forcément être à l'âge adulte, son visage le prouvait bien, mais bon… Elle préférait ne pas se faire avoir avec ça, elle avait bien l'air d'une enfant alors qu'elle avait quatorze ans. Sarah éclaircit sa gorge.

- C'est à vous ? Il est tombé sur votre passage… Dans la rangée, là.

Elle montra d'un geste de la main la rangée de laquelle elle venait, tendant le mouchoir en tissu de l'autre. Blanc avec des initiales qu'elle n'avait pas regardé par manque d'attention. Le sentiment de l'avoir dérangé la rongeait subitement et elle espérait ne pas se faire envoyer promener du moins… Il ne semblait pas méchant, juste très neutre et stoïque. Elle ne se rappelait pas l'avoir croisé trop souvent.

- Je ne pense pas vous avoir déjà vu dans l'école… Ca fait longtemps que vous êtes ici ?
Revenir en haut Aller en bas
http://requiem-of-fantasy.forumotion.com/forum.htm
Rutsuku Fushin
Diable du Carnage
5eme Année

Diable du Carnage  5eme Année
avatar

Féminin
Nombre de messages : 937
Age : 31
Localisation : Inconnu de la société mais que tout le monde a
Humeur : ...
Date d'inscription : 17/05/2008

Fiche Du Personnage
Race: Humoculus
Pouvoirs: Hacking de Cerveau
Biographie:

MessageSujet: Re: Knut le Grand   Mar 13 Juil - 23:44

- Hm.. Excuse-moi ?

Le Serpentard était encore dans ses pensées au cercle vicieux. Il allait être sur le point de se frapper, une fois encore, le front avec une violence à lui donner une hémoragie cérébrale, quand il entendit une voix cristalline, qui contrastait fortement avec celle qu'avait l'adolescent rebelle. Réprimant un soupire, il se retourna lentement et posa son regard émeraude sur celle qui possédait cette voix... Une gamine aux longs cheveux argentés, à la peau d'une blancheur aussi pure que du marbre et des yeux rouges sang, tel des rubis brillants de tous leurs éclats. Il ne fallut pas plus d'une seconde pour deviner qu'elle était albinos. Tiens, il y avait aussi des sorciers qui avaient cette maladie ? Qu'importe, ce n'était pas ses affaires.

Il se promit même intérieurement qu'il l'envoyerait voir chez les Grecs si il y était si elle avait osé le déranger pour rien. C'était connu de tous que, non seulement que le Cinquième Année détestait la compagnie des autres, mais aussi qu'il était imprévisible. Il pouvait être calme, tel une légere brise douce et agréable, et changer en un seul instant en une tempête des plus meurtrières.

Cependant, elle lui tendit quelque chose qui était tombé de sa poche... Ah ! Le mouchoir avec un de ses initiales, un simple A., que lui avait brodé la Mère Dearborn. Il était tombé ? Pourtant, il n'avait pas mit ses mains dans ses poches ou même quelque chose... Comment ça se faisait ? Sans doute qu'il l'avait mal mit et que, lorsqu'il avait tendu son bras, le morceau de tissu était tombé...

"Mouais... Ylda allait encore me passer un savon..."

Alors que le Diable des Carnages repenait le mouchoir des mains de l'élève, l'ancien chien de guerre hocha de la tête. Il était inutile de demander plus, ce n'était pas dans ses habitudes de dire merci ou un autre mot de remerciement. Il avait toujours été seul, et ce mot était l'un des plus compliqué pour lui de dire... A vrai dire, à quoi ça servait de dire merci ? Ce n'était rien d'autre qu'un moyen de gaspiller inutilement de la salive. il y avait d'autres manières

"Depuis le début de l'année..."

Pourquoi lui répondait-il ? Ce n'était pas son genre. Habituellement, il envoyait les autres voir s'il était ailleurs. Comment ça se faisait qu'il était plus amical qu'à l'ordinaire ? Il y avait bien quelque chose qui manquait comparé à d'habitude, quand il était en compagnie de d'autres personnes... mais il était tellement crevé qu'il n'arrivait même pas à réflechir correctement.
Cependant, il ne fallait pas croire qu'il allait soudainement se mettre à parler comme une pipelette... Comme à l'accoutumée, il en disait le moins possible...

"Et ce livre est nul..."

Le Serpentard venait tout juste de voir le titre de l'ouvrage que tenait la Serdaigle - selon son blason. Un livre de sortilèges, pour les nuls... Ca, c'était selon son point de vue. Il y avait de bien meilleurs ouvrages sur ce sujet, même au niveau de cette petite.
Revenir en haut Aller en bas
http://novaslash.free.fr/sher/
Sarah Mikltov
Cendre de Lune
4eme Année

Cendre de Lune  4eme Année
avatar

Féminin
Nombre de messages : 192
Age : 26
Date d'inscription : 16/08/2008

Fiche Du Personnage
Race: Humaine.
Pouvoirs: Sixième sens surdéveloppé.
Biographie:

MessageSujet: Re: Knut le Grand   Mer 14 Juil - 0:22

En jugeant par l'apparence de l'adolescent qui se trouvait devant elle, Sarah pouvait deviner qu'il devait être non loin de l'âge adulte. Cependant, elle ne parvenait pas à mettre le doigt sur son âge ou le juste milieu. Dans son esprit, s'il était là, il y avait forcément une raison. Etait-il un élève ? Peut-être de septième année, d'où la proximité avec un adulte. Sarah semblait bien petite à côté de lui. Enfin, il prit volontiers le mouchoir qu'elle lui tendait, il y avait en effet une seule initiale brodée dessus, un simple A dont la signification ne lui reviendrait certainement pas puisqu'elle ne le connaissait pas. En cueillant l'objet des doigts de Sarah, l'homme prononça quelques mots qui semblaient surtout être personnels. Il se disait qu'une certaine personne aurait put être mécontente à propos de la perte de ce mouchoir.

Certaines personnes attachaient beaucoup d'importances à certains objets. Comme par exemple le bracelet qu'elle portait, une petite chaînette argentée avec une breloque en forme de tête de chaton. C'était un cadeau de ses parents. Elle le gardait précieusement. Dans tous les cas, maintenant qu'elle était face à lui avec la main revenant le long de son corps, elle allait forcément devoir continuer cette discussion. Il ne s'était pas détourné, il n'avait pas prouvé être agacé par Sarah, si bien qu'elle jugeait pouvoir poursuivre cette rencontre étrange. Il venait de répondre une nouvelle fois : il était là depuis le début de l'année. Oh ? Peut-être que c'était juste de la malchance et qu'elle ne l'avait jamais croisé par hasard.

" Jamais je ne vous ai croisé alors. "

Peut-être penserait-il ironiquement, "tant mieux", parce qu'elle était agaçante comme petite. Mais elle se voulait gentille plutôt qu'enquiquineuse. Elle arbora un joli sourire, candide et doux, prouvant la plus grande pureté qui devait entourer le cœur innocent de cette jeune adolescente. La tête levée pour regarder cet étranger dans les yeux, elle voyait beaucoup de fatigue dans la verdure de son regard. Ses perles émeraudes ne brillaient pas vraiment de vie, il semblait lassé. Sarah ressentait une impression creuse de tristesse et de regrets. Elle sortit de ses pensées en l'entendant lui dire que ce livre était nul. Sarah le dévisagea rapidement avant de remarquer qu'il parlait du livre qu'elle avait sous le bras. Elle hocha les épaules, souriante.

" Ce n'est que pour un cours, alors ce ne sera sûrement pas palpitant ! "

Voilà qu'elle marquait un point quand même. Le livre ne s'appelait certes pas Sortilèges pour les Nuls mais ça aurait put s'appeler comme ça que ça n'aurait pas réellement fait de différences majeures. Malgré l'intonation joyeuse et plus vibrante de sa voix, elle ne parlait toujours pas fort de peur de se faire dévisager par la bibliothécaire. Elle chuchotait donc ce qui était suffisamment acceptée dans les bibliothèques. De son esprit enfantin, la jeune fille jugea que ce serait bien de discuter un peu plus. Dans ses yeux, elle lisait une étrange solitude. Cette impression la força à prendre son courage à deux mains et à demander :

" Je dois juste l'emprunter. Si vous voulez, on peut sortir de là. C'est gênant de parler ici, et puis vous me semblez fatigué. Trop réfléchir fatigue l'esprit ce qui fatigue le corps aussi ! Il faut prendre l'air un peu. "

Elle ne savait pas s'il voudrait mais en tout cas, Sarah lui sourit de façon invitante sans pourtant perdre son air si innocent, avant de pivoter sur ses talons pour marcher lentement vers le comptoir où elle posa le livre. La bibliothécaire nota la date à laquelle il devait être rendu. Elle jeta un œil sur Rutsuku en se demandant s'il comptait répondre ou simplement se détourner, mais en tout cas, elle attendait la réponse.
Revenir en haut Aller en bas
http://requiem-of-fantasy.forumotion.com/forum.htm
Rutsuku Fushin
Diable du Carnage
5eme Année

Diable du Carnage  5eme Année
avatar

Féminin
Nombre de messages : 937
Age : 31
Localisation : Inconnu de la société mais que tout le monde a
Humeur : ...
Date d'inscription : 17/05/2008

Fiche Du Personnage
Race: Humoculus
Pouvoirs: Hacking de Cerveau
Biographie:

MessageSujet: Re: Knut le Grand   Mer 14 Juil - 1:00

"Jamais je ne vous ai croisé alors. "

Et c'était une bénédiction... jusqu'à maintenant où, maintenant, il la connaissait, de moins de vue. Même s'il n'était pas autant spécialisé dans la physionnomie comme l'était ce Briquet Ambulant nommé Zipporah Blackwood, il arrivait quand même à se souvenir de quelques traits de leurs visages. En fait, le Hacker se servait surtout de sa capacité spéciale pour se souvenir des autres... Après tout, quand on ressentait les émotions, les sentiments et voir le passé des gens, ce n'était quasiment même pas la peine de se souvenir comment ils étaient physiquement.

Pourtant, il était mal à l'aise avec cette gamine, au fond de lui-même. Il y avait quelque chose qui ne collait pas, comme s'il manquait quelque chose. D'accord, il était fatigué... Ce voyage l'avait fatigué. Les visites continues à Glastonbury le fatiguaient. Ses activités le fatiguaient. La présence des autres le fatiguaient. Ce qui se passait actuellement au château le fatiguait... Et il n'avait aucun moyen de se reposer... Il ne pouvait pas s'accorder le moindre repos, puisqu'il suffisait d'un seul moment d'inattention et que tout soit terminé.
Mais, en même temps que son mal-être, il était énervé contre cette petite. Son caractère qui semblait ne voir que le bon en les autres, bonne poire, naïve et surtout innocente, l'irritait au plus au point. Le monde n'était pas aussi pur qu'elle semblait l'imaginer... Il n'était qu'horreur, où chacun mentaient, utilisaient les autres, agissaient illégalement, et mettaient à l'écart des personnes comme la Serdaigle, dès qu'ils n'auraient plus aucune utilité.

"Ce n'est que pour un cours, alors ce ne sera sûrement pas palpitant !"

Ah, les cours... le Serpentard n'y assistait jamais, étant donné qu'il n'avait rien à apprendre avec eux. Puis, il n'avait pas envie de s'endormir en pleine classe avec l'aide des Somnifères Ambulants. Sans compter que, chaque fois qu'il était en cours, l'élève avait l'irresistible envie de vouloir détruire la leçon, comme pour prouver qu'on pouvait faire n'importe quoi et que ça menait au même résultat.

"A quoi ça sert d'apprendre si tu ne prends pas ton pied ?"

D'accord, il n'était pas à la meilleure place pour critiquer... Mais il prenait plus de plaisir à dévorer des livres qu'à supporter à longueur de temps les paroles imbuvables d'un nez crochu, d'une ancienne duchesse libertine, d'un vampire hémophile ou même d'une vieille peau fanatique de Dumbledore. Au moins, quand ils ennuyaient, on les fermait et on passait à autre chose.

" Je dois juste l'emprunter. Si vous voulez, on peut sortir de là. C'est gênant de parler ici, et puis vous me semblez fatigué. Trop réfléchir fatigue l'esprit ce qui fatigue le corps aussi ! Il faut prendre l'air un peu. "

Lorsque Sarah eut proposé cela, il était surpris intérieurement. Il y avait des dizaines de personnes qui lui avaient parfois proposé de faire un tour avec eux. Il avait toujours refusé, parce que l'étudiant avait toujours senti qu'ils voulaient quelque chose, que ces personnes s'occupaient d'abord d'eux-même... Mais, là, il ne savait pas pourquoi... Il sentait que c'était différent... Un peu comme avec Ylda et Amerawdwr, les derniers Dearborn. Il n'arrivait pas à mettre le doigt dessus, du pourquoi cette différence... Etait-ce parce qu'il n'avait pas eu la même éducation que les autres qui l'empêchaient de comprendre ? Ou bien était-il trop ignard ? Pourtant, habituellement, même quand c'était pour, soi-disant sa propre santé, ça le mettait en rogne. Rutsuku se fichait complètement de ses conditions physiques, du temps qu'il pouvait marcher et utiliser ses capacités guerrières. Son propre corps ne le concernait, que lui et lui seul...

Il était tellement étonné qu'il ne prononçait aucune parole... même si son visage était toujours aussi impassible.
Revenir en haut Aller en bas
http://novaslash.free.fr/sher/
Sarah Mikltov
Cendre de Lune
4eme Année

Cendre de Lune  4eme Année
avatar

Féminin
Nombre de messages : 192
Age : 26
Date d'inscription : 16/08/2008

Fiche Du Personnage
Race: Humaine.
Pouvoirs: Sixième sens surdéveloppé.
Biographie:

MessageSujet: Re: Knut le Grand   Mer 14 Juil - 1:21

S'il était difficile de surprendre Rutsuku, alors Sarah venait de faire un véritable exploit. Elle venait de le surprendre même s'il restait profondément impassible physiquement parlant. Sarah pressentait qu'elle l'agaçait peut-être d'une tierce façon, mais contrairement à Rutsuku, elle n'avait pas la capacité de lire dans les pensées des autres le plus clairement possible. Tout se fixait autour de ses émotions et de ce qu'elle pressentait, rien n'était clair. Mais comme Sarah s'était toujours laissé guidé par ses propres émotions, elle jugeait que ce qu'elle pressentait était véridique et que cet homme avait peut-être juste besoin de faire un tour, par exemple près du lac. L'air était certainement paisible à ce temps-ci de l'année. Il ferait un peu froid Sarah savait faire fi de ces choses. La température glaciale de l'hiver ne l'avait jamais vraiment affectée.

En connaissant l'adolescent, on aurait put deviné la réponse qui allait suivre. Il lui demanda à quoi ça servait de suivre des cours si elle ne parvenait pas à prendre son pied. Sarah ne sut quoi répondre et se contenta donc d'hausser les épaules de façon fortement simple qui pourrait agacer encore plus Rutsuku concernant son comportement angélique. Paraissait-elle donc si naïve et stupide ? Sarah ne s'en préoccupait pas. On l'avait toujours qualifié comme étant un cadeau du ciel lorsqu'elle était née, apportant avec elle la félicité et le calme dans la maison où ils vivaient. Elle ne comprenait donc pas en quoi sa gentillesse pourrait énerver. Mais certaines personnes n'aimaient pas les gens comme elle, trop gentils.

" Qu'en pensez-vous ? "

Elle était mignonne, gentille, innocente, peut-être un peu naïve… Mais c'était ce qui faisait son charme. Pendant que Rutsuku semblait trop étonné pour bouger ou parler, elle s'était rapproché à nouveau de lui pour se tenir à environ quelques centimètres, voire un mètre, conservant donc une distance convenable avec lui. Elle n'avait pas son livre, pour éviter de s'enquiquiner de ce poids inutile sur une promenade, elle avait demandé à la bibliothécaire de le garder et qu'elle reviendrait le chercher ensuite, mais tout ça dépendait de Rutsuku. Et, contrairement à ce qu'il pensait, elle connaissait les maux du monde. L'univers n'était pas si beau et brillant qu'elle ne le voudrait mais elle tentait de se camoufler dans un monde imaginaire.

" Je ne me suis pas présentée… Je suis Sarah, et vous, c'est comment ? "

Il se fichait peut-être un peu de son identité au fond, mais pas elle.

Dans tous les cas, elle venait d'officiellement se présenter, démontrant un possible lien d'amitié qui pourrait se former entre eux, dépendant si Rutsuku serait franc ou non, s'il répondrait ou s'en irait en la balayant de son chemin comme on le ferait avec un papillon trop agaçant. Contrairement à la coutume, elle ne tendit pas sa main, gardant ses deux mains liées dans son dos. La bibliothécaire les dévisagea un instant mais elle décida de ne pas trop s'attarder sur ce duo étrange. Sarah attendait toujours une réponse et se sentait un peu bête de rester là. L'adolescente décida donc de prendre les devants pour sortir de la bibliothèque en proposant :

" Le lac, ça vous irait ? L'air frais fait beaucoup de bien aux esprits épuisés. "

Sarah poussa la porte et resta dans l'encadrement de celle-ci en la maintenant ouverte, attendant donc de voir s'il suivrait, ou la laisserait dans le vent le plus total en l'ignorant complètement. Maintenant c'était à lui de voir, même si dans un sens Sarah avait peur de se faire ainsi ignoré, elle était prête à se prendre la claque mentale. Ce ne serait pas la première fois qu'elle se ferait ainsi ignorée de toute manière. Bonne poire ? Peut-être pas, mais autant dire qu'elle camouflait largement ses moindres défauts si elle en avait…
Revenir en haut Aller en bas
http://requiem-of-fantasy.forumotion.com/forum.htm
Rutsuku Fushin
Diable du Carnage
5eme Année

Diable du Carnage  5eme Année
avatar

Féminin
Nombre de messages : 937
Age : 31
Localisation : Inconnu de la société mais que tout le monde a
Humeur : ...
Date d'inscription : 17/05/2008

Fiche Du Personnage
Race: Humoculus
Pouvoirs: Hacking de Cerveau
Biographie:

MessageSujet: Re: Knut le Grand   Mer 14 Juil - 2:06

Il fallut au moins une minute pour que le Serpentard regagne son calme intérieur. Chaque fois, ça lui faisait cela, mais c'était surtout avec les Dearborn... C'était bien la première fois qu'une autre personne le fasse réagir comme cela. C'était comme s'il redevenait, cette fois, l'adolescent qu'il était actuellement, au lieu de cette facette adulte qu'il avait depuis toujours. Il devenait, pour la première fois, une sorte d'enfant qui était devant l'inconnu, et il ne savait aucunement comment réagir. Bordel ! S'il était sur un champ de bataille, il serait déjà mort perforé de toutes parts, démembrés, et même explosé sous une pluie de bombes ou par des mines anti-personnelles. Il fallait qu'il se ressaisissent. Le Cinquième Année se fichait complètement de sa réputation, ou de celle qu'il avait par rapport aux autres, mais ne serait-ce que pour lui... Jamais il ne s'était accordé une pause, et ce n'était pas aujourd'hui que ça allait commencer.

Pourtant, il avait grandement besoin de se reposer... Qui sait, il pourrait même s'écrouler un jour ou l'autre. La seule chose qui le faisait encore tenir sur ses deux jambes, c'était sa volonté. Mais non, il ne pouvait pas... Il ne devait pas... Il avait tant à faire... lui seul pouvait le faire... Et il avait une trop grosse dette à rembourser, ne serait-ce que les intérêts.

Alors, qu'est-ce que c'était que cette impression étrange qu'il avait ? Cette sensation de manque... d'incomplet...
C'était la première fois que ça lui arrivait.

Ce qui sortit le Diable des Carnages de sa stupeur, c'était le geste de cette Serdaigle. Elle s'était approché de lui de près... de très près. Instinctivement, il avait bougé sa jambe droite en arrière. Toujours par son éducation... Il ne devait pas permettre les autres s'approcher trop de lui. Ces derniers ne devaient pas le toucher, le frôler, ni se lier à lui. C'était à leurs risques et périls, payés souvent par leurs vies, ou quelques membres arrachés, puis mijotés par des asticots à la sauce américaine. Après deux ou trois secondes pour regagner son calme, l'ancien chien de guerre finit geste de recul, histoire de laisser plus d'un mètre de sureté, avant de se remettre droit.

"Je ne me suis pas présentée… Je suis Sarah, et vous, c'est comment ? "

A cette question, il avait fermé les yeux quelques instants. Hmph. Sarah, princesse en hébreux. Du temps qu'elle n'était pas chiante et qu'elle ne se faisait pas enlever toutes les cinq minutes, ça serait un bon point pour lui. Mais, en tout cas, il était hors de question qu'il lui dise son nom. Il ne l'avait déjà pas dit aux Dearborn... Alors, pourquoi le ferait-il à une gamine ? Puis, il n'avait pas envie d'avouer qu'il n'avait pas de nom... Personne ne serait capable de l'imaginer... Même Ylda et Amerawdwr ne le savait pas. Du coup, ils l'appelaient Askeladd... le Gamin de Cendres... Simplement parce qu'il s'était présenté à eux couvert de cendres, à cause du transport par cheminée.

Non...
C'était faux...

Il avait un nom, mais Rutsuku ne pouvait pas le dire. Il changerait le monde à tout jamais... Il ne pourrait jamais le dire, même si quelqu'un le torturait. Il aspirait à une vie tranquille, pas une vie avec à tous ses pas des centaines de milliers de personnes autour de lui. Puis, qui le croirait ? Qui croirait un fou, comme beaucoup à l'école le surnommait. C'était connu de l'école entière qu'il lui manquait une case... dans leurs esprits ignorants. Si seulement ils savaient tout ce qu'il devait faire ? Mais non... C'était toujours comme ça... Le secret absolu, à cause de leur débilité profonde, mais aussi pour éviter les problèmes à tout le monde. C'était déjà un puits à emmerdes... Auatant ne pas devenir un gouffre à emmerdes.

"Bonne question."

Pour une fois depuis longtemps, il avait un sourire invisible sur ses lèvres. Hmph, que c'était ridicule. A croire que cette fille était son épouvantard, actuellement - ce qui n'était pas complètement faux, d'ailleurs.

Dans un énième soupir réprimé, il reposa son livre. Knut attendra un peu. Il avait une affaire à règler, quelque chose à résoudre. Et, pour cela, l'Humoculus devait la suivre. Habituellement, il en avait marre de toujours savoir tout sur tout. Mais là... c'était différent...
S'il la suivait, c'était uniquement parce qu'il y avait quelque chose qui l'intriguait. C'était bien la première et la dernière fois qu'il le faisait. Que les autres aillent voir au Paradis s'il y était.
Revenir en haut Aller en bas
http://novaslash.free.fr/sher/
Sarah Mikltov
Cendre de Lune
4eme Année

Cendre de Lune  4eme Année
avatar

Féminin
Nombre de messages : 192
Age : 26
Date d'inscription : 16/08/2008

Fiche Du Personnage
Race: Humaine.
Pouvoirs: Sixième sens surdéveloppé.
Biographie:

MessageSujet: Re: Knut le Grand   Mer 14 Juil - 2:34

Il était vrai que Sarah aurait put être une princesse dans une autre vie. Mais actuellement, elle était une étudiante de Poudlard. Une jeune étudiante qui venait de piétiner sur la vie de Rutsuku sans même s'en rendre compte. Dans tous les cas, elle venait de se présenter en lui demandant comment lui, il s'appelait. Voilà une question à laquelle Rutsuku ne sembla pas apte de répondre. Il ferma les yeux un instant comme s'il réfléchissait et Sarah sembla intriguée. Elle afficha une moue interrogée mais ne posa pas de questions et le laissa dans ses pensées. Elle ne voulait pas non plus l'empêcher de réfléchir à sa guise, même si elle venait quand même de lui dire que de trop réfléchir fatiguait beaucoup l'esprit et donc le corps aussi. Mais tant pis. Il ne pourrait pas dire qu'elle ne l'avait pas avertit et elle ne pourrait sans doute pas s'empêcher de lui répliquer "Je te l'avais dis".

Rutsuku semblait dérangé par quelque chose. Ne se souvenait-il donc pas simplement de son identité ? Non, il ne voulait surtout pas la dévoiler à cette jeune fille qui se tenait toujours à la porte. Contrairement à ce que Sarah s'attendait en tout cas, Rutsuku s'avança pour pouvoir passer dans l'encadrement de la porte que Sarah maintenait toujours ouverte en lui répondant que c'était une bonne question. Une bonne question ? Cette réponse lui sembla presque stupide et Sarah le dévisagea en se demandant ce qui lui prenait tout d'un coup, mais peut-être qu'il ne voulait pas le dire. Certaines personnes étaient comme ça. L'adolescente haussa les épaules et prit son élan pour rejoindre Rutsuku qui avait prit de l'avance. Il faudrait bien qu'elle lui trouve un nom, un pseudonyme, quelque chose. Elle n'allait quand même pas l'appeler par "hé"…

En le regardant, elle vit qu'il portait en dominance du vert. Avec ses cheveux châtains, ses yeux verts… Le seul mot qui lui venait en tête était une forêt. Il lui faisait penser à un rôdeur des bois. Les couleurs noisettes représentant les arbres et le parterre tandis que le vert imitait le feuillage, les herbes.

" Alors, je vais t'appeler… Mori. Ça veut dire forêt en japonais, ça te va bien ! "

Voilà qu'elle commençait à le tutoyer. Mais elle jugeait maintenant qu'elle pouvait le faire. Elle le faisait juste pour tester et voir si ça l'embêterait qu'elle le fasse. Sarah le suivit en marchant de son pas rapide, tentant de suivre le rythme de ses pas pour pouvoir sortir de Poudlard. Peut-être que ceux connaissant Rutsuku seraient susceptible de le dévisager en le voyant avec une jeune élève de quatrième année. Mais Sarah n'y pensait pas une seconde et se contentait de joyeusement l'accompagner alors que, lui, semblait presque morose de devoir le faire, incompris en lui-même de la raison qui le poussait à suivre cette jeune fille. Quelques fois, certaines choses ne nécessitaient pas nécessairement d'explication. C'était ainsi, point final, et il ne fallait pas chercher.

Ils descendirent les marches dans le plus grand des silences. L'adolescente devança Rutsuku pour pousser la porte et sortir dehors avec le jeune homme à sa suite. Sans doute qu'il se questionnerait toujours au sujet de cette gamine, mais Sarah n'avait rien de réellement spéciale si ce n'était sa gentillesse phénoménale et sa douceur omniprésente. Elle était gentille mais pas bonne poire ! Il ne fallait pas s'y méprendre non plus. Elle était beaucoup plus rusée et intelligente qu'elle ne le laissait voir. Ils arrivèrent bientôt près du lac.

Le Lac Enchanté dans toute sa splendeur s'étendait devant eux. Il était prohibé n'y nager. Sarah s'approcha jusqu'au bord de l'eau sans toucher celle-ci pour ne pas trempé ses chaussures. Elle prit une profonde inspiration en levant les bras vers le ciel comme si elle s'étirait. Un mignard couinement s'échappa de sa bouche, alors qu'elle conservait son beau sourire en regardant Rutsuku, égayée et lumineuse.

" L'air est bon ici, n'est-ce pas ? Je trouve ça plus agréable. "

[ Je te laisse faire le sujet au Lac ! Bonne journée =^______^= ]
Revenir en haut Aller en bas
http://requiem-of-fantasy.forumotion.com/forum.htm
Rutsuku Fushin
Diable du Carnage
5eme Année

Diable du Carnage  5eme Année
avatar

Féminin
Nombre de messages : 937
Age : 31
Localisation : Inconnu de la société mais que tout le monde a
Humeur : ...
Date d'inscription : 17/05/2008

Fiche Du Personnage
Race: Humoculus
Pouvoirs: Hacking de Cerveau
Biographie:

MessageSujet: Re: Knut le Grand   Mer 14 Juil - 14:53

Revenir en haut Aller en bas
http://novaslash.free.fr/sher/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Knut le Grand   

Revenir en haut Aller en bas
 
Knut le Grand
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ex Libris Umbra : le RPG dessous l'histoire de Harry Potter :: Poudlard :: La Bibliothèque-
Sauter vers: