Ex Libris Umbra : le RPG dessous l'histoire de Harry Potter
Bonjour, cher invité !

Tu es ici parce que tu aimes l'univers de Harry Potter et que tu voudrais savoir savoir les coulisses de l'Histoire ?

Voici le contexte... Tu es pendant l'année scolaire 1991-1992...
Et si tu pouvais faire de de grands changements ? Que ferais-tu ?

Artisan de mon sort et de celui de plusieurs...
Où chacune de tes actions ont des conséquences sur toi et sur les autres joueurs.


Ex Libris Umbra, où tu suis les coulisses de l'Histoire...
Et où tu peux aussi la changer.

Merci de t'inscrire sur ce forum RolePlay convivial...
Et de laisser ta trace sur le Livre des Ombres.



 
AccueilPortail personnFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Une Étoile Filante [Privé]

Aller en bas 
AuteurMessage
Midna Dinsmore
Flammes Dansantes
5eme Année

Flammes Dansantes  5eme Année
avatar

Féminin
Nombre de messages : 12
Date d'inscription : 18/08/2008

MessageSujet: Une Étoile Filante [Privé]   Lun 25 Oct - 13:17

Contrairement à ce que le Choixpeau Magique pensait d'elle, Midna n'était pas une bimbo, et n'avait pas une tête blonde sous sa longue chevelure rougeoyante. N'avait-on donc pas le droit d'être jolie et intelligente ? N'avait-on pas le droit d'entretenir notre chevelure sans avoir l'air d'une bimbo ? Midna soupira alors qu'elle venait d'atteindre le haut de la tour qu'était la volière. Elle se fichait de l'opinion d'un bout de tissu rapiécé après tout. Tellement moche qu'il semblait avoir été mâchouillé par un chien baveux encore et encore. Même si ça faisait déjà cinq ans que ce foutu Choixpeau l'avait ouvertement insulté devant tout le monde, Midna avait encore du mal à l'avaler.

Heureusement, elle avait largement autre chose à penser. Elle avait peut-être l'air d'une bimbo aux yeux des autres, ça ne changeait pas que dans sa tête, elle ne l'était pas. Notre jeune sorcière souffrait comme tout le monde. Elle respirait, vivait, voyait, et souffrait. De solitude actuellement. Souvent, Midna s'isolait dans la tour qu'était la volière, là où les élèves n'allaient plus le soir. Haut perché, elle pouvait bien remarquer pourquoi ; l'endroit donnait un peu la chair de poule avec la noirceur qui l'enveloppait. Du haut de sa tour temporaire, la jeune femme contempla le château de loin, accoudé sur le bord de pierre. Elle poussa un profond soupir de mélancolie, visiblement découragée.

Personne ne l'avait invité au bal de fermeture du carnaval organisé par Lucrezia Borgia. Et pas question d'aller toute seule dans cette salle bondée de monde ! Mais mine de rien, elle trouvait un peu déprimant d'être là, toute seule dans le noir. Elle voyait des couples sortir de l'école et se disait qu'elle aurait put être là, entrain de s'amuser. Elle n'avait même pas prit la peine de mettre son masque doré pour camoufler son visage. Ça n'avait plus réellement d'intérêt maintenant que le carnaval était techniquement terminé, n'est-ce pas ? De toute façon, il n'y avait plus de quoi en faire une espèce de fête. Ils fêtaient pourquoi ? Pour rien. Et ça finirait comme à Halloween, avec cet espèce de fou.

Solitaire, Midna se redressa sans remarquer qu'une personne venait justement d'emprunter les escaliers de pierre menant à la volière. Elle retourna à l'intérieur même de la tour, là où ça sentait à plein nez la nourriture pour oiseaux. Il y avait de la fiente un peu partout mais si on faisait attention où on mettait les pieds... enfin bref. L'oiselle contempla les différents oiseaux en se demandant si elle n'écrirait pas à sa mère. Peut-être serait-elle heureuse d'avoir des nouvelles d'elle. Mais alors qu'elle cherchait des yeux un hibou emprunté de Poudlard, elle tomba sur un oiseau majestueux. Ce n'était pas un hibou. Elle tendit avec précaution sa main vers la rapace en prononçant une phrase.


- Qu'est-ce qu'un faucon fait à Poudlard, hm ? Relaxe, je ne vais pas te faire de mal.
Revenir en haut Aller en bas
Matteo Hilandil
Serpent Brumeux
6eme Année

Serpent Brumeux 6eme Année
avatar

Masculin
Nombre de messages : 28
Age : 31
Date d'inscription : 18/08/2008

MessageSujet: Re: Une Étoile Filante [Privé]   Lun 25 Oct - 16:56

La solitude était maître chez ce jeune homme de seize années maintenant. Il n'était pas stressé pour deux sous au vu de ses études et il ne manquait pas de culot non plus pour aller jusqu'à ne pas se rendre dans certains cours qu'il trouvait désagréable mais il savait qu'il devait envoyer un courrier à son père et se rendait donc à la volière de cette manière. Pendant qu'il s'y rendait, il avait ressortit une montre en or mais qui ne fonctionnait plus de manière à pouvoir la contempler dans une certaine accalmie qui ne durerait sans doute pas surtout lorsqu'il entendit une voix féminine provenant de la volière. Il n'en était plus très loin et rangea donc sa montre dans un mouvement vif...

L'habitude de camoufler ses émotions était présente dans ce mouvement et il prouvait avoir la manière de ranger rapidement ses émotions à la manière dont il venait de le faire avec cette montre. Pour l'heure, il était en train de terminer de monter les quelques marches le séparant encore de la volière pour se rendre compte qu'une personne était présente et elle tentait de se rapprocher d'un hibou... Mais pas de n'importe quel oiseau, du sien... Ce n'était pas un hibou mais un faucon, elle allait se faire mordre les doigts si elle s'approchait trop près et il sourit en la regardant faire, il croisa les bras afin d'admirer les spectacle en s'adossant en haut des marches, en restant à l'ombre.

Midna allait se faire mordre mais il ne pensait pas que de l'affection venant de son oiseau pourrait avoir lieu si bien que lorsque le faucon alla chercher des caresses, le 6ème année fut d'autant plus surpris qu'il sortit de l'ombre pour s'avancer vers Midna et se rendre compte que son oiseau avait trouvé une personne qu'il appréciait, la première personne après lui et son père puisque le peu de monde qui venait encore emprunter des hiboux ici ne manquaient pas de se faire avoir en tentant d'apprivoiser Arkh. Il en avait mordu déjà plus d'un depuis qu'il était présent dans cet endroit, depuis maintenant six ans et c'était la première fois que Matteo pouvait voir ça.


- C'est bien la première fois que Arkh ne mange pas un doigt en le voyant approcher, tu as de la chance mais je miserais davantage sur un particularité spéciale si tu n'as pas de rapace.

En parlant, il avait observé Midna pendant un moment pour se rendre compte qu'elle n'était pas de Serpentard et qu'il ne l'avait jamais rencontré si ce n'était que de vue une ou deux fois dans la salle commune, elle était dynamique et enjouée, elle criait beaucoup au lieu de parler et disait nettement ce qu'elle pensait. Au moins, Matteo serait sûr qu'elle ne lui cacherait rien même si elle risquait de lui cracher au visage pour être ne serait-ce qu'avec les couleurs vertes de Serpentard. Mais la politesse voulait qu'il lui demande son nom en se présentant lui même et en précisant même si elle l'aurait compris que cet oiseau était bien le sien et non pas un hibou de l'école.

- Je m'appelle Matteo Hilandil sinon. Je ne l'aurais pas utilisé maintenant, je t'aurais bien permis d'utiliser Arkh pour envoyer un courrier mais ça sera pour un autre jour malheureusement. Quel est ton nom ?
Revenir en haut Aller en bas
http://requiem-of-fantasy.forumotion.com
Midna Dinsmore
Flammes Dansantes
5eme Année

Flammes Dansantes  5eme Année
avatar

Féminin
Nombre de messages : 12
Date d'inscription : 18/08/2008

MessageSujet: Re: Une Étoile Filante [Privé]   Mar 26 Oct - 16:29

S'il y avait du brouillard, ce n'était pas la nature qui l'amenait ici. C'était peut-être cette personne qui l'observait dans l'ombre en attendant attentivement que cet oiseau lui morde le doigt. Mais contrairement à ce qu'il pensa, le rapace ne vint pas déchiqueter la peau de la Gryffondor. Pourtant, le volatile approcha sa tête et se cajola lui-même contre le doigt de la demoiselle, réclamant donc très clairement des caresses de sa part. Avec précaution, elle lui caressa le plumage au niveau de son cou, ce qui sembla lui plaire. Elle entendit au même moment des pas derrière elle. Un jeune homme inconnu d'elle s'approchait justement pour lui dire que normalement, son oiseau l'aurait croqué.

Charmant ! Midna se tourna pour lui faire face et remarqua directement que c'était un Serpentard. Un soupir s'échappa de ses lèvres alors qu'elle posait sa main sur sa hanche d'un air désinvolte. Franchement elle s'en fichait un peu de sa maison. Il annonça qu'elle devait être spéciale s'il ne venait pas la mordre. Midna eu un sourire comme pour répondre qu'elle le savait bien, ça. L'inconnu se présenta comme étant Matteo. Il comptait se servir de l'oiseau, sinon il lui aurait permis de le faire pour envoyer un quelconque courrier, mais ce serait donc pour une prochaine fois. Midna le dévisagea avant de regarder l'oiseau. Le faucon semblait si noble... à l'image de son maître
.

- Moi, c'est Midna. Mi-d-na, et pas Mina, fit-elle en insistant bien sur le "d".

La jeune femme sourit avant de reluquer son interlocuteur mystérieux. Cheveux blancs tombant en une frange svelte, quelques mèches frôlant son visage. Il avait de beaux yeux verts qui donnaient envie d'y rester plonger des lustres. En fait, il était tout le contraire de Midna physiquement. Grand, vêtu sombrement, les yeux verts, les cheveux blancs. Elle, elle était assez petite, vêtue de couleurs, yeux bleus azurs, cheveux rougeoyant. Il était bel homme et elle se demandait ce qu'il faisait là alors que la fiesta se passait dans l'école. Pourquoi est-ce qu'il était ici ? Midna eu une sorte de sourire espiègle en se disant qu'il était dans le même bateau qu'elle : en bon solitaire nocturne.

- Qu'est-ce qu'un Serpentard fiche ici ? La fête, c'est dans la Grande Salle. Personne ne t'a invité, j'ai du mal à le croire ! Ou alors c'est toi qui n'a invité personne. Les hommes, ils sont tous pareils ! A croire qu'il faut tout faire pour eux.

Visiblement agacée pour rien, Midna leva les bras vers le ciel pour les laisser tomber tout aussi promptement le long de son corps. La jeune femme le contourna comme pour lui laisser la place d'aller interragir avec son oiseau pour pouvoir sortir et se rendre sur le petit balcon qui donnait accès aux marches de pierre. Une fois dehors, elle remarqua au loin une sorte de couple entrain de danser avec la musique en sourdine. C'était romantique. Elle eu un vague sourire avant de s'accouder sur le bord froid de pierre. Elle, elle était toujours solitaire. Son comportement trop extrême enquiquinait les autres sans doute. Tant pis ! Elle se tourna et resta accoudé au bord en reprenant la parole.

- Je t'ai rarement vu... Tu dois pas souvent sortir hein ?
Revenir en haut Aller en bas
Matteo Hilandil
Serpent Brumeux
6eme Année

Serpent Brumeux 6eme Année
avatar

Masculin
Nombre de messages : 28
Age : 31
Date d'inscription : 18/08/2008

MessageSujet: Re: Une Étoile Filante [Privé]   Mer 27 Oct - 2:06

Dès la première approche, Matteo avait été casé dans le groupe des enfoirés probablement mais il s'en moquait pas mal puisqu'il avait dit ce qu'il avait à dire. Pour ce qui était du moment, il avait enroulé un parchemin qu'il s'apprêtait donc à attacher sur la patte de son oiseau le faisant donc venir vers lui et le séparer de Midna qui continuerait la discussion toute seule ou presque puisque ce n'était pas le Serpentard qui démontrerait beaucoup d'écoute. Pour l'heure, il n'était pas réellement attentif mais il écoutait tout de même, comment faire autrement en même temps ? Elle insista grossièrement sur une seule chose, son prénom. Midna, oui il aurait compris mais juste pour voir sa réaction, il l'appellerait bien Mina...

Le pire était probablement qu'elle n'était pas bavarde ou parlait trop fort, non... Elle l'observait, elle le regardait de la tête aux pieds comme si elle ne l'avait jamais vu, comme si elle n'avait jamais vu de personne comme lui mais ce n'était pas la première fois et il savait ce qu'il pourrait dire pour l'arrêter même si pour l'heure, il s'était contenté de sceller le parchemin avec un coup de baguette magique et avait demandé à son faucon d'apporter cette lettre à son père pour qu'il ait de ses nouvelles. Seulement ensuite, il s'était remis à l'écoute de cette adolescente. Elle lui demandait l'air de le critiquer encore une fois ce qu'il faisait ici et en faisant des généralités sur les hommes, le comparant donc à toute cette bande d'avorton...

Elle supposait que personne ne l'avait invité et qu'il devait être trop coincé pour aller en inviter à ce bal sans supposer une seconde que ce n'était guère une chose qui l'intéressait que de s'y rendre à la base. Peut être qu'elle était ici pour la même raison que ce qu'elle disait en même temps et donc qu'elle n'était pas mieux placée pour parler mais entammer les hostilités de cette manière ne serait pas la meilleure manière de commencer à s'en faire une amie mais autant dire qu'elle n'était pas mieux partie pour s'en faire un ami donc autant continuer sur sa lancée et la descendre via les mots et d'une manière assez hautaine pour rendre la réplique incompréhensible comme il en avait tant l'habitude.


- Si tant était que cette soirée m'intéressait, j'aurais eu le choix pour y aller avec le nombre d'invitation que j'ai eu à refuser. Mais si tu es ici, je ne pense pas que tu sois guère mieux placée que moi pour pouvoir en débattre de la sorte. De plus, je suppose qu'un serpentard autant que tout autre élève de Poudlard peut utiliser son oiseau pour discuter avec l'extérieur, non ?

Terminant avec le faucon, Matteo le laissa donc partir pour qu'il sorte de la volière puis il se retourna pour suivre Midna jusqu'à l'extérieur sans réutiliser une pique qu'elle lui avait gentiment donné sur son prénom non plus. Il n'était pas chiant donc autant ne pas commencer maintenant, il était assez difficile à comprendre alors autant ne pas casser les pieds des autres pour ne pas réduire son réseau social déjà inexistant à un nombre négatif. Elle prit la parole cette fois de manière plus amicale pour lui demander s'il sortait peu ou si c'était qu'ils n'avaient pas de chance qu'ils ne se soient jamais croisés. Si ce n'était que la chance, Matteo pourrait la remercier de lui avoir permis de l'éviter mais pour le moment, ce né'tait pas le cas...

- Je ne sors jamais sans raison, il est donc normal que nos rencontre soient rares puisque les seules fois où j'ai eu l'occasion de te voir était dans la grande salle. Autrement, on peut me trouver fréquemment dans la tour d'astronomie, la bibliothèque ou encore près de la forêt si ce n'est que de sortir mais plus rarement en hiver même si je m'y fondrais parfaitement habillé de blanc. De ton côté, je doute que tu ne sois ici pour envoyer un courrier. Tu cherchais un refuge pour éviter des commentaires sur ton absence au bal ?
Revenir en haut Aller en bas
http://requiem-of-fantasy.forumotion.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une Étoile Filante [Privé]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une Étoile Filante [Privé]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ex Libris Umbra : le RPG dessous l'histoire de Harry Potter :: Poudlard :: La Volière-
Sauter vers: